Restez connectés avec nous
Pastore «Les années passées avec Laurent Blanc, c’était peut-être les meilleures»
©Iconsport

Autour du PSG

Pastore «Les années passées avec Laurent Blanc, c’était peut-être les meilleures»

Actuellement sans club, Javier Pastore, milieu de terrain âgé de 32 ans, a connu une très belle période au Paris Saint-Germain de 2011 à 2018. L’Argentin a eu l’occasion de côtoyer plusieurs entraîneurs au sein du club de la capitale, comme notamment Antoine Kombouaré (2009-2011), Carlo Ancelotti (2011-2013), Laurent Blanc (2013-2016) ou encore Unai Emery (2016-2018). Auprès de So Foot, l’ancien magicien du Parc des Princes, s’est exprimé à ce sujet et estime avoir appris avec tous ses entraîneurs.

Pastore «C’était fantastique de travailler avec lui et c’est un réel regret qu’il n’ait pas pu finir la saison»

«Sincèrement, j’ai appris des quatre. Les années passées avec Laurent Blanc, c’était peut-être les meilleures pour moi. J’étais très bien physiquement et j’ai pris énormément de plaisir. Mais je le répète, tous m’ont apporté. Kombouaré a été déterminant lorsque je suis arrivé à Paris : je ne parlais pas la langue, mais il était toujours derrière moi les six premiers mois, il essayait de me parler espagnol… C’était fantastique de travailler avec lui et c’est un réel regret qu’il n’ait pas pu finir la saison (Kombouaré a été remplacé par Carlo Ancelotti à la trêve hivernale, NDLR).»

Pastore «avec Ancelotti, c’était fantastique d’évoluer avec un si grand entraîneur»

«On était premiers à ce moment-là, on avait fait un très bon début de championnat, et personnellement je voulais qu’il finisse la saison car il le méritait. Ensuite, avec Ancelotti, c’était fantastique d’évoluer avec un si grand entraîneur. Même s’il ne m’utilisait pas au milieu de terrain, dans la position que j’affectionne en numéro 10, il m’a fait évoluer sur l’aile et cela ne m’a pas empêché par exemple de marquer face à Barcelone en Ligue des champions au Camp Nou (en avril 2013, 1-1).»

En sept ans, Pastore a appris énormément de choses au sein du club de la capitale, a côtoyé plusieurs types d’entraîneur qui l’ont largement aidé à progresser. L’Argentin a réalisé la plus grande partie de sa carrière au PSG, s’il a par la suite rejoint l’AS Roma, il n’a malheureusement pas pu enchaîner les matchs pour cause de pépins physiques réguliers. Globalement, Pastore a connu sa meilleure période sous l’ère Ancelotti et surtout Laurent Blanc, qui basait son jeu sur la possession de balle et qui en a fait son joueur majeur.

S’il n’avait pas été impacté par les blessures, nul doute que l’ancien parisien aurait pu s’inscrire encore davantage dans l’histoire du club. Pour la plupart des supporters parisiens, ce dernier restera tout de même un joueur important dans le projet. Sa technique, son style de jeu, en font un joueur à part qui aura fait vibrer le Parc des Princes plus d’une fois que ce soit en championnat ou lors des folles soirées de Ligue des Champions. On pourra toujours regretter qu’il n’ait pas pu le faire plus souvent.

 

 

 

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG