Restez connectés avec nous
Perrinelle explique que "Tuchel a raison" dans le cas de Cavani

Autour du PSG

Perrinelle explique que « Tuchel a raison » dans le cas de Cavani

Damien Perrinelle, ancien joueur professionnel qui a notamment évolué en Ligue 1 et en MLS, était au micro de RMC Sport afin de donner son avis sur la situation d’Edinson Cavani, buteur de 32 ans dont le contrat au Paris Saint-Germain s’arrête en juin prochain, qui est devenu une doublure et qui est annoncé très proche de l’Atlético de Madrid (plutôt pour l’été prochain, même s’il y a des rumeurs pour un transfert dès janvier).

« Cavani c’est le joueur que l’on aime idôlatrer par rapport à son investissement sur le terrain, à ce qu’il peut représenter au sein d’une équipe. Après, je ne connais pas un entraîneur qui se prive des meilleurs joueurs sur le terrain. Si Tuchel met Icardi, c’est qu’il estime que son équipe sera meilleure avec Icardi. Un joueur se blesse, son remplaçant est performant et il enchaîne les buts. Comment on le sort maintenant ?

Perrinelle « Il y a peut-être d’autres manières de gérer, mais les résultats lui donnent raison. »

Et puis dans le football, quand tu as 32 ans, on ne va pas te juger sur ce que tu as fait, mais plutôt sur ce que tu vas apporter. C’est comme ça pour un contrat. Au bout d’un moment, Tuchel n’est pas là pour faire des sentiments. C’est triste, mais c’est la loi, c’est le foot. Il y a peut-être d’autres manières de gérer, mais les résultats lui donnent raison. Il y a un 4-4-2 qui fonctionne, tout le monde fait les efforts sur le terrain. Pour le moment, Tuchel a raison. »

Bien sûr, il faut respecter ce qu’un joueur a fait dans un club. Notamment quand il s’agit d’un passage aussi marquant que celui de Cavani. Ce n’est pas pour rien que les supporters adorent ce buteur, le plus prolifique de l’histoire du club avec 196 buts qui a en plus une mentalité exemplaire. Cependant, comme le souligne Perrinelle, le coach ne peut pas d’abord penser à cela quand il forme son équipe. Il y a un intérêt sportif qui passe en premier. De ce point de vue, on ne peut pas dire que Cavani méritait plus que Mauro Icardi de jouer.

Loin de là même, puisque l’Uruguayen a eu des soucis physiques pendant que l’Argentin a enchaîné les gestes décisifs. Il est difficile de juger les choix du staff sans connaître vraiment l’état physique des joueurs et leurs sensations, il faut toujours garder cela à l’esprit. Mais il est ici très clair que Cavani n’a pas été au mieux ces dernières semaines.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG