Restez connectés avec nous
PSG/Bayern - Rothen souligne le "don de soi" des joueurs et encense Pochettino
©Iconsport

Autour du PSG

PSG/Bayern – Rothen souligne le « don de soi » des joueurs et encense Pochettino

Le Paris Saint-Germain, s’est incliné lors du match retour des quarts de finale de la Ligue des Champions, 0-1, contre le Bayern Munich, mais ce résultat leur a assuré la qualification pour les demi-finales. Jérôme Rothen, ancien joueur de 2004 à 2010, s’est exprimé sur RMC sur la force collective dégagée dans le jeu du PSG mardi dernier. Il assure n’avoir jamais vu cela avec Thomas Tuchel et souligne que Mauricio Pochettino est le grand artisan de ce changement de mentalité.

Rothen « Tout n’a pas été parfait, mais j’ai senti une force collective et une volonté de se transcender rares »

« En termes de don de soi, de solidarité et de complémentarité dans les efforts, on n’avait pas encore vu ça. On a souvent dit que le PSG avait des failles, notamment mentales, dans les moments difficiles. Là, ça n’a pas été le cas. Tout n’a pas été parfait, mais j’ai senti une force collective et une volonté de se transcender rares. Je suis persuadé qu’il s’est passé quelque chose avec l’arrivée de ce nouvel entraîneur à la tête de l’équipe. Ce n’est pas un hasard si le PSG est capable, en si peu de temps, de réaliser ce genre de performance. »

Rothen « Mardi, je n’en ai pas vu un se désolidariser des autres, ne pas faire les efforts »

« Mardi, je n’en ai pas vu un se désolidariser des autres, ne pas faire les efforts. Cela avait déjà été le cas à l’aller, contre Barcelone ou face à Lyon… Tuchel avait essayé, ça avait parfois marché. Mais, le plus souvent, l’équipe était coupée en deux. Si Paris veut continuer son chemin en Ligue des Champions, il est obligé de faire de cette base son ordinaire. C’est maintenant qu’on va voir s’ils sont capables de ne pas se faire rattraper par la patrouille. »

Pochettino le dit lui-même, il ne faut pas jeter tout le travail qui a été fait avant son arrivée. Il est arrivé avec une grande humilité et il est aujourd’hui scruté de toute part. L’entraîneur du PSG a eu son lot de critiques (notamment avec les défaites à répétition en Ligue 1) mais il a aussi ses fervents défenseurs. Rothen en fait parti. Contre Munich, il a réussi là où ses prédécesseurs avaient échoué. Il a su donner une âme à cette équipe. Mais l’âme n’est rien sans la confiance. Et son management, ses prises de paroles vont toutes dans le sens de la confiance envers la totalité de son groupe.

Il n’a jamais regretté les absences des uns et des autres, il s’est toujours focalisé sur ceux qui sont présents, toujours en donnant de la confiance. Il n’est pas étonnant de voir les Parisiens adhérer à son discours. Tous les joueurs ont joué les uns pour les autres, c’était la condition sine qua non pour arriver à un tel résultat. Paris dégage une grande force collective, mais c’est avant tout la solidarité qui a frappé aux yeux. Les joueurs ont joué à l’unisson et quand cela arrive, il ne faut jamais oublier de mentionner le chef d’orchestre. Il n’est pas question de blâmer Tuchel, mais nous pouvons noter que Pochettino aborde les choses avec plus de calme et de sérénité. C’est tout le club qui en tire les bénéfices.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG