Restez connectés avec nous
PSG/Bayern - Rummenigge appelle à l'apaisement des tensions et au "calme"
©IconSport

Adversaires

PSG/Bayern – Rummenigge appelle à l’apaisement des tensions et au « calme »

Karl-Heinz Rummenigge, le patron du Bayern Munich, est monté au créneau dans Bild, contre les tensions internes entre Hasan Salihamidzic, le directeur sportif du Bayern Munich, et Hans-Dieter Flick, l’entraîneur bavarois. Il invite tout le monde à se serrer les coudes et ne veut pas que tout cela vienne contrarier la fin de saison du club allemand. De plus, Flick est régulièrement mentionné pour prendre la succession de Joachim Löw, en tant que sélectionneur de l’Allemagne.

Rummenigge « Nous devons travailler ensemble de manière harmonieuse, loyale et professionnelle »

« Nous devons tous nous serrer les coudes, nous devons travailler ensemble de manière harmonieuse, loyale et professionnelle. C’est ce que je demande clairement à la direction sportive. C’est ce qui a toujours distingué le Bayern. Ce sujet doit prendre fin !

Il n’est pas nécessaire de le commenter en permanence, d’autant plus que nous sommes dans le dernier quart de la saison, que nous sommes premiers en Bundesliga avec sept points d’avance, et que nous avons encore une chance de nous qualifier en Ligue des champions malgré notre défaite 3-2 contre Paris. Nous avons besoin de calme et de nous concentrer sur l’essentiel. », propos relayés par RMC Sport

Voilà des tensions dont se serait bien passé le club allemand qui n’est clairement pas habitué à vivre un tel remue ménage. La politique des transferts semble le point de non-retour entre le directeur sportif et l’entraîneur et cela est de plus en plus difficile à cacher. La prise de parole de Rummenigge est en soi une sonnette d’alarme, rarement, le club allemand s’est exposé ainsi et cela arrive au pire des moments. Cette défaite contre le PSG n’a pas à faire rougir les Bavarois tant ils ont dominé leur sujet, mais la réalité est bien moins reluisante. Ils ont pris un beau retard qu’il ne sera pas facile à combler. Rummenigge veut toutes les forces concentrées sur le terrain et les tensions pourraient jouer un rôle si elles n’étaient pas canalisées.

Ce ne peut pas être une mauvaise nouvelle pour le Paris Saint-Germain qui se sait fragile, mais avec une avance « confortable ». Une défaite du Bayern Munich en quart de finale, ferait tâche au sein du club allemand, d’autant plus contre le meilleur ennemi, le PSG. Ce match retour, de mardi prochain, vaudra le détour, que ce soit pour voir la meilleure équipe d’Europe se qualifier ou pour la voir tomber de son piédestal. La Ligue des Champions à souvent des allures de dramaturgies.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires