Restez connectés avec nous
PSG/City - Lepetit explique le business model des deux clubs

Autour du PSG

PSG/City – Lepetit explique le business model des deux clubs

Christophe Lepetit, économiste au Centre de droit et d’économie du sport de Limoges (CDES), a évoqué a été invité par RMC Sport à faire un point sur les façons dont le Paris Saint-Germain et Manchester City, qui s’affrontent ce mardi soir au Parc des Princes dans le cadre de la 2e journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions, ont su se développer ces dernières années. Deux modèles différents, mais qui fonctionnent.

Lepetit « on a un investissement de QSI qui a été concentré sur Paris. »

« Il est souvent reproché à Manchester City comme au Paris Saint-Germain de n’avoir aucun business model, et de vivre uniquement sur les investissements de leurs actionnaires de référence. Que ce soit QSI et l’état du Qatar d’un côté, ou les Emirats arabes unis de l’autre. Mais je trouve que c’est un raccourci, puisqu’on a quand même deux clubs qui ont bâti un business model, notamment en construisant des grandes marques internationales, en sortant de leur seul marché domestique pour être présents sur tous les continents.

Après, on a deux stratégies différentes sur la façon de parvenir à ce résultat. Côté PSG, on a un investissement de QSI qui a été concentré sur Paris – le club de Paris et la ville de Paris. Ils ont joué sur ce côté ‘Paris ville-monde’, sur le très grand luxe, et la grande performance en recrutant quelques-uns des meilleurs footballeurs de la planète. Et de l’autre côté, on a Manchester City qui, via City Football Group, a créé une grande plateforme de clubs. Aujourd’hui, on a plus de dix clubs qui sont dans l’escarcelle des Emirats arabes unis, eux aussi présents sur tous les territoires.

Lepetit « communautés qu’ils sont désormais en capacité de pouvoir monétiser auprès de sponsors, auprès d’annonceurs. »

Ça permet à l’un et à l’autre d’avoir créé de très grosses communautés internationales, communautés qu’ils sont désormais en capacité de pouvoir monétiser auprès de sponsors, auprès d’annonceurs et plus largement de la cible des fans de foot. »

Bien sûr, chaque club a dû grandement investir à un moment pour franchir un palier rapidement. Les deux se sont lancés avant que le Fair-Play Financier soit pleinement installé, ce qui aide forcément. Mais il ne suffit pas de mettre de l’argent pour s’imposer sur la durée parmi les grands clubs européens. Il faut aussi les bons choix pour avoir des bases solides. Les propriétaires de City ont opté pour une stratégie avec plusieurs clubs (en plus d’être aidés par la puissance financière de la Premier League), alors que ceux du PSG ont pu s’appuyer sur la force de Paris.

Les deux projets sont plutôt des réussites, puisqu’il y a maintenant une certaine image mondiale, des titres remportés, des revenus qui ont été largement augmentés et l’habitude de jouer un rôle important en Ligue des Champions. Les deux clubs semblent être bien lancés pour rester très longtemps parmi l’élite et il n’y a plus besoin d’investissement majeur pour cela. Il s’agit surtout de continuer à avancer en s’appuyant sur de bonnes fondations.

Tout le monde attend maintenant de voir quel club remportera la Ligue des Champions en premier. En attendant, il faut gagner le match de ce soir.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG