Restez connectés avec nous
PSG/Lyon - Les tops et flops : Neymar, Icardi, Mbappé et Kehrer

Autour du PSG

PSG/Lyon – Les tops et flops : Neymar, Icardi, Mbappé et Kehrer

Ce dimanche soir, le Paris Saint-Germain s’est imposé 2-1 (voir résumé ici), contre Bruges lors de la 6e journée de Ligue 1. Le PSG est passé par toutes les émotions au fil du match, se voyant perdre puis faire match nul avant que Mauro Icardi, attaquant de 29 ans, bien servi par Kylian Mbappé, attaquant de 22 ans, ne vienne crucifier les lyonnais pourtant valeureux et auteurs d’un bon match. Même si tout n’est pas parfait, Paris caracole en tête du championnat et continue son sans-faute. On vous présente les tops et les flops de cette victoire.

Tops –

Neymar – la montée en puissance

On l’avait laissé en Belgique après un match plein de bonne volonté, mais où sa condition physique l’empêchait de faire des différences, on l’a retrouvé sur la pelouse du Parc des Princes, tranchant et buteur. Neymar a commencé le match timidement, peu entreprenant. Mais au fil des minutes, il a pris la confiance et nous a gratifiés de belles percées. Il marque sur le penalty qu’il a lui-même obtenu et a semblé en net regain de forme sur la seconde mi-temps. Il a montré ce que le PSG sera quand ils seront tous en forme, dangereux et créatifs. Il signe une prestation solide au regard de ses lacunes du moment. Encourageant.

Icardi – Sauveur

Alors c’est simple, il n’a touché que 3 ballons. Mais avec ce genre de joueur, tout est possible. Et Icardi l’a fait. Il marque sur son dernier ballon, le 3e et permet à son équipe de gagner contre le rival lyonnais. À ceux qui l’enterrent déjà, il prouve que si le PSG mise sur lui de temps en temps, il sera là pour finir le travail. Efficace.

Le milieu de terrain – deux joueurs qui courent comme trois

Toute la semaine, les consultants et journalistes ont parlé de déséquilibre avec ce PSG. Mauricio Pochettino a poussé encore plus loin en enlevant un milieu par rapport aux matches précédents. Mais Gueye et Herrera, quand ils sont dans cette forme comptent pour trois. Leur prestation est solide et maîtrisée, sans éclat, mais avec envie. D’autant qu’en face, le milieu de terrain lyonnais est très fort, mais la bataille du milieu n’a pas trouvé de vainqueur. Gueye et Herrera ont davantage défendu quand le milieu de terrain lyonnais a davantage attaqué. Au final, le PSG a eu la possession, le milieu a gagné les duels et si Paris gagne, il le doit aussi à ses deux milieux de terrain. Duo.

Paris solide leader

Pour les amateurs de records, le PSG est encore invaincu en championnat cette saison, 6 matchs, 6 victoires et le trou est fait au classement. Cela contraste fortement avec le début de la saison dernière où le PSG avait complétement manqué ses retrouvailles avec la Ligue 1. Le PSG n’avait pas gagné contre les gros du championnat et aujourd’hui, ils s’offrent l’OL au terme d’un match qu’ils auraient pu perdre. Mais ce PSG a une âme, il ne veut pas reproduire les erreurs du passé. Si Paris continue comme cela, les adversaires vont sûrement accuser le coup, car la régularité est la base du football, ce PSG-là montre qu’il est constant dans l’effort et dans la progression.

Flops –

Thilo Kehrer – match difficile comme latéral

Kehrer avait bien débuté la saison dans l’axe, montrant un nouvel état d’esprit et de belles promesses. Mais à droite, ce n’est plus possible. Pour lui d’abord, car il semble perdu et n’apporte pas vraiment de garanties à ce poste, mais aussi pour le PSG qui se cherche encore une doublure à Hakimi. On l’attend dans l’axe pour mieux juger, car sur le côté, il est souvent mal positionné et a du mal à aller de l’avant pour faire gagner des mètres à son équipe.

Kylian Mbappé – le jour sans jusqu’au but d’Icardi

Les jours-sans existent même pour Mbappé. Pas de doute, on aura le droit à des commentaires sur son match moyen. Mbappé a tout de même fait la passe décisive de ce match. Mais dans le jeu, il a été transparent. A-t-il ressenti une gène sur sa blessure au pied? Est-il le dommage collatéral de l’union du quatuor offensif ? On ne saura jamais. Mais le numéro 7 du PSG a manqué un peu de tout. Mais il n’a jamais cessé de jouer, la preuve que son apport bien que limité ce dimanche, reste essentiel pour cette équipe qui n’a pas d’autres joueurs comme lui. Match à oublier.

 

 

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG