Restez connectés avec nous
PSG/Manchester City - Mahrez évoque la force de son équipe, Paris et l'ambition
©Iconsport

Adversaires

PSG/Manchester City – Mahrez évoque la force de son équipe, Paris et l’ambition

Ce mercredi dans le cadre des demi-finales allers de la Ligue des Champions 2020-2021, le Paris Saint-Germain (2e de Ligue 1) affrontera Manchester City (1er de Premier League) au Parc des Princes. Riyad Mahrez, ailier de 30 ans de l’équipe anglaise, a évoqué cette rencontre (coup d’envoi à 21h, diffusion sur RMC Sporten conférence de presse. L’international algérien s’est exprimé sur l’importance de la compétition, sur les forces de son équipe, une éventuelle revanche face à Mauricio Pochettino (aujourd’hui entraîneur parisien qui avait éliminé City avec Tottenham en 2019), sur son sentiment face à Paris puisqu’il est originaire de la région parisienne et l’éventuel statut de « favori » du PSG.

Mahrez « On doit montrer que l’on peut aller en finale et qu’on le mérite. »

« L’importance de la LDC dans notre saison ?

En Europe c’est la plus belle chose que l’on peut gagner. On veut aller en finale et essayer de gagner mais d’abord on veut faire un bon match ce mercredi. On joue au football pour ce genre de matchs. On doit montrer que l’on peut aller en finale et qu’on le mérite. Il faut jouer avec sa personnalité dans ce genre de moments.

Nous avons une grande force collective ?

Tout le monde dans notre équipe est un grand joueur. On n’a pas de stars comme Messi et Ronaldo mais tout le monde peut jouer et faire la différence. City c’est une équipe très compétitive. On doit montrer que l’on est là pour jouer et pour gagner.

Une revanche sur le Tottenham de Pochettino en 2019 ?

Non ce n’est pas une revanche du Tottenham de Pochettino. Ce n’est pas l’important dans ces matchs. On doit être là pour essayer de gagner. On doit jouer comme on joue tous les trois jours et non pas penser au passé.

Mahrez « C’est spécial c’est sûr mais je suis là pour faire mon match avec mon équipe. »

Spécial d’affronter le PSG en étant originaire de Sarcelles ?

Revenir dans ma ville, là où j’ai grandi c’est toujours bien. C’est la première fois pour moi. C’est spécial c’est sûr mais je suis là pour faire mon match avec mon équipe et surtout essayer de gagner et montrer notre personnalité.

Le PSG favori ?

Je ne suis pas là pour estimer qui est favori. Le PSG c’est une superbe équipe, ils ont éliminé le Bayern. On a nos forces, ils ont les leurs. On verra qui sortira vainqueur. », propos relayés par RMC Sport.

Le discours est donc très clair. Manchester City sait qu’il y a un bel adversaire en face qui réalise un parcours qui mérite le respect, mais il n’est absolument pas question de s’inquiéter ou de penser à autre chose qu’à l’objectif : aller en finale de la compétition. C’est logique, puisque les Citizens ont aussi, évidemment, des armes pour s’imposer. Il n’y a pas de grande star médiatique, mais il serait insensé de dire qu’il n’y a pas de très grand joueur. Il y a bien sûr une force collective, sauf qu’elle est aussi servie par de très belles individualités. C’est normal à ce niveau.

City a aussi un certain style de jeu imprimé par le coach Pep Guardiola, avec la possession de balle et un jeu haut. Il n’y aura sans doute pas l’envie de tout changer pour s’adapter au PSG. Même s’il serait aussi logique de prendre ses qualités en compte. C’est toujours un équilibre difficile à trouver. On espère que Paris saura trouver les solutions pour que City n’arrive pas à déployer son jeu sans crainte. Il y a clairement des arguments pour y arriver.

Enfin, pour ce qui est de Mahrez, c’est évidemment un moment très particulier pour lui. Il a pu rêver quand il était jeune d’un jour jouer au Parc des Princes. Ce sera le cas ce mercredi, même si ce n’est pas étant au sein de l’équipe parisienne. L’Algérien doit avoir un sentiment spécial. Mais il précise justement qu’il ne peut pas s’y attarder non plus. L’essentiel sera dans ce qu’il y à faire sur le terrain pour aider son équipe à gagner.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires