Restez connectés avec nous
PSG/City - Un intérêt à démarrer ou finir à domicile ?
©Iconsport

Autour du PSG

PSG/City – Un intérêt à démarrer ou finir à domicile ?

Il n’y aura pas eu de tirage au sort suite à la qualification du Paris Saint-Germain face au Bayern Munich et celle de Manchester City contre le Borussia Dortmund en quart de finale, tout avait été planifié en amont le 20 mars lors du tirage au sort. Les deux équipes vont s’affronter en demi-finale. D’abord au Parc des Princes ce mercredi soir, puis mardi prochain à l’Etihad Stadium. Alors qu’il y a souvent des discussions sur la préférence pour démarrer ou finir à domicile, nous avons fait le point sur la situation actuelle.

Normalement, être à domicile c’est mieux.

Il est souvent considérée qu’il est préférable de recevoir lors du match retour, c’est d’ailleurs un privilège octroyé aux équipes terminant premières de leur phase de groupe lors des tirages au sort des 8è de finale. Cette faveur est liée aux avantages observés lorsqu’on reçoit un adversaire : soutien du public, meilleure récupération physique liée au fait de ne pas se déplacer, avantage technique lié à l’arrosage ou non de la pelouse, plus grand confort d’évoluer dans un environnement familier que sont le stade, les vestiaires etc.

Les statistiques confirment que dans une situation normale être à domicile aide. De nombreuses études ont été menées à ce sujet qu’il s’agisse de sport individuel ou collectif et toutes confirment. Les instances du football européen intègrent d’ailleurs ce paramètre au règlement de l’épreuve en accordant, en cas de score nul, la qualification à l’équipe ayant inscrit le plus de buts à l’extérieur.

Un contexte particulier qui change la donne.

Cependant, ces analyses peuvent aujourd’hui être remises en question à cause du contexte particulier installé par la crise due à l’épidémie du coronavirus. Les matchs sont à huis, alors l’aide de l’ambiance a disparu. Il y a même le sentiment que c’est un poids en plus pour l’équipe qui reçoit, car elle est perturbée dans ses habitudes.

A ce titre on constate d’ailleurs que les meilleures prestations du club parisien en coupe d’Europe cette saison ont eu lieu à l’extérieur (Manchester United 1 – 3 Paris Saint-Germain en phase de poule, FC Barcelone 1 – 4 Paris Saint-Germain en 8è de finale et Bayern Munich 2 – 3 Paris Saint-Germain en quart de finale). A l’inverse les coéquipiers de Kylian Mbappé se sont inclinés à domicile face à Manchester United (1 -2) et face au Bayern de Munich (0-1). On notera également les 5 défaites observées cette saison à domicile contre 3 seulement à l’extérieur. Les premières étant en plus bien au-dessus des habitudes des dernières saisons.

Dans le cadre de la Ligue des Champions, il n’y a en plus pas l’apport des supporters au match retour pour renverser une situation si nécessaire. Ou avoir des forces en plus pour tenir un résultat. Alors que l’équipe à l’extérieur a bien en tête que ses buts pourraient plus compter, qui peut aider à y croire un peu plus, à mettre une énergie supplémentaire car tout peut aller très vite.

Les matchs autour aussi à prendre en compte.

Pour cette demi-finale, est également nécessaire de tenir compte de la fraicheur physique des joueurs au regard des matchs joués en amont de la rencontre. A ce titre le PSG ne peut se permettre de faire l’impasse lors de la réception de Lens programmée le 1er mai, mais au moins sera à domicile et s’évite donc un voyage avant le déplacement en Angleterre.

A l’inverse Manchester City est confortablement installée en tête de Premier League et peut se permettre un turn-over cependant le hasard du calendrier fait que Manchester City qu’il a joué une finale de coupe à Londres le dimanche 25 avril soit 3 jours avant la rencontre au Parc, alors que Paris était à Metz samedi. Le weekend prochain, City ira à Crystal Palace le samedi.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG