Restez connectés avec nous
PSG/US Orléans - Compte-rendu : 1-0, un PSG à deux vitesses, Hakimi décisif
©IconSport

Autour du PSG

PSG/US Orléans – Compte-rendu : 1-0, un PSG à deux vitesses, Hakimi décisif

Ce samedi, le Paris Saint-Germain était au Stade de la Source, à Orléans afin d’affronter l’US Orléans dans le cadre du quatrième match amical de préparation de la saison 2021-2022. Les Parisiens ont souffert en première période, ils n’ont pas réussi à se procurer de grosses occasions face à un bloc bas qui s’est pourtant bien projeté vers l’avant. La deuxième mi-temps a vu le PSG hausser le ton pour gagner en efficacité avec le ballon. C’est donc tout logiquement qu’ils ont inscrit cet unique but par l’intermédiaire d’Achraf Hakimi à la 63e minute. Ce match aura permis au PSG de continuer le travail en vue du Trophée des Champions qui aura lieu le 01 août.

L’équipe de départ :

Letellier

Bitumazala, Kehrer, Bitshiabu, Alloh

Dina Ebimbe, Ahamada

Simons                        Draxler (C)

Icardi Kalimuendo

Remplaçants : Navas, Franchi, Kurzawa, Diallo, Herrera, Hakimi, Gueye Bodiang, Fernandez Veliz, Fadiga, Fressange, Nagera et Noireau Dauriat, Gharbi

Absents (présents à l’entraînement ces derniers jours) : Rafinha, Bernat, Dagba, Rico, Ramos, Wijnaldum, Mbappé, Danilo

Absents : Michut (coronavirus).

Absents (internationaux) : Donnarumma, Verratti,  Sarabia, Kimpembe,  Di Maria, Paredes, Marquinhos et Neymar.

Le PSG a comme souvent débuté le match en confisquant le ballon à ses adversaires. Mais le jeu s’est équilibré après les 10 premières minutes. Les Parisiens ont continué sur un rythme très tranquille ou les joueurs n’ont pas fait preuve d’un gros volume de jeu. Le pressing n’a pas été à la hauteur des matchs précédents dans ce début de match. À noter que c’est Julian Draxler qui a débuté le match comme capitaine. 

L’US Orléans à crânement joué sa chance et s’est procuré la première grosse occasion à la 21e minute. Soumaré, bien lancé dans la profondeur, échoue face à un très bon Letellier vigilant. On peut noter qu’El Chadaille Bitshiabu, s’est montré assez lent pour se retourner et il n’a jamais réussi à refaire son retard sur l’attaquant orléanais. 

La suite de la première période s’est poursuivie sur un rythme de sénateur. Les Parisiens ont paru empruntés. On n’a pas senti une grosse force collective.

Quelques chiffres de la 1ere mi-temps

Le PSG a eu le ballon à 57 % de temps. Ce qui n’est pas énorme contre cette équipe d’Orléans. Paris a tiré 3 fois (1 cadré) contre 2 tirs d’Orléans (2 cadrés). Sur les corners, Orléans en a eu tout de même 3 contre 2 pour les Parisiens. Mais, c’est Orléans qui a eu les meilleures opportunités, sauvés par deux beaux arrêts d’Alexandre Letellier.

Seconde mi-temps :

Navas

Hakimi, Kehrer, Diallo, Kurzawa

Herrera, Gueye, Fadiga

    Draxler (C)

Icardi Kalimuendo

Les changements ont fait du bien. Défensivement et au milieu, Pochettino à quasiment tout changé et cela a clairement fait une différence. On a assisté à une reprise réussie, avec plus d’impact et une agressivité sur le porteur du ballon bien plus efficace que dans le premier acte. L’expérience d’Herrera et de Gueye a fait beaucoup de bien.

Le PSG a plus tenté et à la 63e Hakimi, le nouveau latéral droit, bien servi dans la surface par Herrera, crucifie le gardien orléanais pour son premier but sous ses nouvelles couleurs.

On a alors senti un PSG plus libéré qui a clairement haussé le ton. À la 68e Draxler aurait pu doubler la marque, mais sa tête est sauvé à bout portant sur sa ligne par le gardien adverse. À noter le beau mouvement de Kurzawa sur son côté, c’est lui qui délivre un très joli centre à l’allemand. On a pu observer une bien meilleure circulation du ballon.

Ismaël Gharbi remplace Julian Draxler à la 71e minute. Hakimi, lui, a continué son travail de sape sur son côté et a insuffler une belle énergie. Il s’est montré précieux par ses débordements, mais aussi ses retours dans l’axe. À la 81e minute, Fernandez Veliz et Nagera, entrent en lieu et en places de Thilo Kherer et Arnaud Kalimuendo.

Le PSG a bien terminé le match et rassuré par la même occasion. Bien plus dominateurs, ils ont affiché une maîtrise de tous les instants. Hakimi a fait du bien tout comme Kurzawa sur les côtés. On a vu beaucoup moins de déchets technique ce qui a rendu la tâche impossible à des Orléanais qui auront tout de même fait une belle première mi-temps. À la toute fin de match, pour se satisfaire pleinement, il ne manquait plus qu’un arrêt de Keylor Navas. Le Costaricien a rappelé à tous qu’il était toujours concentrés, notamment avec ce superbe arrêt après une belle retournée de Lepaul. 

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG