Restez connectés avec nous
Rabésandratana l'assure "il manque quelque chose mentalement" au PSG

Autour du PSG

Rabésandratana l’assure « il manque quelque chose mentalement » au PSG

Eric Rabésandratana, ancien défenseur et capitaine du Paris Saint-Germain (1997/2001) et aujourd’hui consultant, est revenu sur les ondes de France Bleu Paris, sur les échecs du PSG en Ligue des Champions. Pour lui, il y a trop de pression sur le club de la capitale et regrette qu’il manque quelque chose mentalement.

Rabésandratana « ça pose la question de ce qu’il manque au PSG « 

« Unai Emery et Thomas Tuchel sur le toit de l’Europe, ça prouve que le PSG ne s’était pas trompé dans ses choix d’entraîneur. Après je reste persuadé que le club n’était pas fait pour ces deux-là. Je respecte leur réussite, bien sûr. Je les félicite. Mais ça pose la question de ce qu’il manque au PSG pour remporter la Ligue des champions. L’interview de Thiago Silva explique peut-être pourquoi le Paris Saint-Germain n’y arrive pas : l’énorme pression mise sur les joueurs pour la gagner. Cela à crée des émotions trop fortes à canaliser. Il y a un trop plein, les joueurs ne sont pas capables de le gérer. »

Rabésandratana « Les gars ne se contrôlent pas sous la pression, ils sont dépassés par l’enjeu « 

« Les gars ne se contrôlent pas sous la pression, ils sont dépassés par l’enjeu. Vous ajoutez à cela un manque de jeu collectif pour compenser ce trop plein émotionnel. C’est un engrenage qui se répète trop chaque année. Il faut un travail collectif d’équipe et changer certainement les mentalités pour y arriver. Il faut d’abord trouver la bonne personne qui saura faire le diagnostic. Ensuite, trouver l’entraîneur qui appliquera le travail et trouvera la bonne alchimie pour atteindre l’objectif. Je pense qu’il manque quelque chose mentalement. », propos relayés par Foot Radio.

On retrouve souvent ce constat. Les dirigeants du PSG mettraient trop la pression sur les joueurs pour remporter la Ligue des Champions. Premièrement, il est difficile de faire un constat concernant Unaï Emery. Certes l’espagnol a remporté 4 Ligue Europa mais cela n’est tout de même pas comparable avec la grande Ligue des Champions. Cela n’enlève rien au mérite d’Emery mais le PSG aurait certainement joué la gagne dans cette compétition européenne.

Concernant Thomas Tuchel, les consultants et journalistes se plaisent à chercher ce qui ne va pas à Paris au lieu d’analyser comme il se doit la situation. Déjà, rappelons que le PSG était finaliste de la Ligue des Champions en 2020 avec l’allemand sur le banc. Il a manqué un peu de réussite contre le Bayern Munich l’année dernière et dire que Tuchel a échoué avec Paris est un raccourci qui n’est pas très intéressant.

Le PSG victime d’un faux Procès?

Premièrement, l’adversaire du PSG en 2020 était le grand Bayern Munich, le club allemand était au sommet et n’a pas volé sa victoire (même si le PSG a eu les occasions pour l’emporter). C’est autre chose pour le Chelsea (de Tuchel) de cette année. Manchester City n’a pas été à son niveau en finale et cela a basculé pour Chelsea. Dans les deux cas Tuchel a montré qu’il avait le niveau, seul l’adversaire n’était pas le même. Alors bien sûr, on peut continuer de clamer que le PSG n’y arrive pas, que c’est la faute des dirigeants, mais ce n’est pas très intéressant.

Il faut savoir féliciter Tuchel pour son parcours avec Chelsea tout en rappelant qu’il n’était pas loin l’année précédente. Félicitations à lui et n’oublions pas que Paris ne s’est pas écrasé en Ligue des Champions, ni avec Tuchel, ni avec Pochettino. Et félicitons les Parisiens pour leurs deux derniers parcours en Coupe d’Europe, car pour une équipe qui ne sait pas gérer la pression, une finale et une demi-finale deux années de suite, ce n’est finalement pas si mal.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG