Restez connectés avec nous
Roche déçu par Pochettino et le jeu proposé, "l'équipe n'a pas progressée"

Anciens

Roche déçu par Pochettino et le jeu proposé, « l’équipe n’a pas progressée »

Alain Roche, ancien défenseur du Paris Saint-Germain (1992/1998), aujourd’hui consultant, s’est dit très déçu dans le Late Football Club, par le visage de l’équipe entraînée par Mauricio Pochettino. Il ne voit aucune progression et surtout, il constate que l’entraîneur ne fait pas de « vrais choix ». Il attend beaucoup plus.

Roche « Je pensais qu’il allait plus imposer son style de jeu »

« Je pensais qu’il allait plus imposer son style de jeu, que l’on a pu voir à Tottenham. L’équipe n’a pas progressé, elle est moins dominatrice. Elle gagne mais est-ce qu’il a les moyens pour mettre en place son système ? Je ne pense pas. Il y a beaucoup de courant autour de lui. Je pense que c’est un garçon forcément très gentil, peut-être trop, qui n’aime pas les conflits. Ce n’est pas facile de gérer un groupe de cette dimension-là. Il y a des vrais choix à faire. [..]Oui on attend beaucoup mieux de cet effectif. Il a des résultats mais dans le jeu c’est insuffisant. »

Roche n’a pas tort, on va bientôt fêter le 1er anniversaire de l’arrivée de Mauricio Pochettino au PSG. Le moins, que l’on puisse dire, c’est que les jours n’ont pas amélioré le jeu de l’équipe. Les semaines passent et les matchs continuent d’être pauvres. Il est temps pour Pochettino d’avancer avec ses idées, qu’elles plaisent ou non. Sinon, il ne pourra que regretter de ne pas avoir pu faire ce qu’il voulait. Il vaut mieux partir en défendant ses idées que rester en n’étant plus soi-même. 

Le seul point positif, c’est que Paris engrange des points, là où avant l’été, le club parisien n’avançait que par intermittence. Il faut dire aussi que le groupe a largement été remanié, ou plutôt gonflé. Pochettino se retrouve à devoir gérer un groupe très large, mais qui compte dans ses rangs des joueurs immuables au « 11 titulaire ». C’est peut-être là que le bât blesse. Mais, malgré cela, le PSG est largement capable de faire plus, rien que dans l’énergie dépensée sur le terrain.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Anciens