Restez connectés avec nous
Rothen déplore l'attitude de Leonardo "il donne raison à Kimpembe"
©IconSport

Anciens

Rothen déplore l’attitude de Leonardo « il donne raison à Kimpembe »

Jérôme Rothen, ancien joueur du Paris Saint-Germain (2004/2010) et aujourd’hui consultant pour RMC Sport, est revenu sur ce qui l’a dérangé dans l’attitude de Leonardo, qui est monté en pression suite à la durée de la suspension de Presnel Kimpembe (défenseur de 25 ans), après son tacle dangereux contre Rennes, dimanche dernier. Pour Rothen, ce sont des « attitudes de racailles » et cela n’aide pas l’image du PSG.

Rothen « Ce n’est pas le premier match qu’ils terminent à dix »

« Ce qui me dérange, c’est qu’il donne raison à Kimpembe, à son tacle, à son attitude, alors que c’est ce qu’il faut combattre au PSG. Ce n’est pas le premier match qu’ils terminent à dix. Le PSG, comme l’OM, on aime ou pas. En France, il y en a beaucoup qui détestent le PSG. Si en plus tu leur donnes raison et tu leur donnes à manger avec ce genre d’attitude de ‘racailles’… Il faut arrêter. On comprend la frustration. C’est difficile de garder ses nerfs quand c’est compliqué. Mais il ne faut pas donner raison à ce genre d’attitude »

Leonardo est fort, s’il est monté au créneau, c’est que la sanction lui a paru démesuré. Il a voulu défendre le club. Mais dans le même temps, le défenseur parisien n’a pas eu la bonne attitude, d’abord en faisant un tacle énorme sur un Rennais puis les tensions se sont accentuées dans les couloirs du stade. Les caméras se sont régalées et la commission de discipline a été intransigeante. Mais ce qui frappe aussi avec le coup de gueule de Leonardo, c’est que la tension règne au PSG.  Sur le terrain, ils perdent des matchs et accumulent les cartons jaunes et en coulisse, on sent des joueurs et dirigeants tendus.

Voir le titre de champion de France de Ligue 1 s’envoler semble être dur à encaisser. La frustration est trop grande chez les joueurs quand ils n’arrivent pas à faire la différence sur le terrain et dans ce sens, Leonardo n’a peut-être pas été assez vigilant en légitimant ce genre de comportement de manière indirecte. Rothen a raison, à trop vouloir protéger les attitudes négatives des joueurs, les dirigeants du PSG perdent de leur autorité. Mauricio Pochettino a du pain sur la planche pour redonner au PSG la marge qu’il avait sur ses adversaires.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Anciens