Restez connectés avec nous
Roustan défend le PSG qui a «toujours le mauvais rôle» face à l'arbitrage
©Iconsport

Autour du PSG

Roustan défend le PSG qui a «toujours le mauvais rôle» face à l’arbitrage

Convoqué par la commission de discipline suite à ses propos à l’encontre de l’arbitrage en marge de la rencontre face au FC Nantes (3-1), Marco Verratti, milieu de terrain du Paris Saint-Germain âgé de 29 ans, a écopé de deux matchs de suspension, dont un avec sursis. Sur le plateau de La Chaîne L’Equipe, le journaliste Didier Roustan, s’est exprimé à ce sujet et a défendu le PSG vis-à-vis des instances arbitrales.

«Je trouve déplacé l’attitude de la DTA. Alors le PSG, tu peux dire qu’ils pleurent, ils se plaignent… De toute façon, ils ont toujours le mauvais rôle. Mais le PSG et Leonardo ont demandé de parler à la DTA, sans méchanceté. Il n’arrive pas avec un tank non-plus ! Depuis le mois de novembre, ils ne lui ont jamais répondu.

Roustan «quelque part il y a quelque chose qui ne va pas avec les arbitres.»

Jean Michel Aulas, il y a un pet de souris et tout le monde va lui parler tout de suite ! Donc quelque part il y a quelque chose qui ne va pas avec les arbitres. Si tu veux faire avancer les choses, il faut que les gens se rencontrent. Il te demande de te rencontrer depuis le mois de novembre, on est début mars… Tu trouves ça normal ?»

Les problèmes du PSG vis-à-vis de l’arbitrage sont toujours les mêmes et il n’y a malheureusement aucune amélioration. Cette équipe, malgré sa domination et son budget colossal, ne s’est jamais comportée avec arrogance que ce soit avec ses adversaires ou les hautes instances. Les dirigeants parisiens ont toujours cherché à être diplomate, humble et fair-play quoi qu’il arrive. Mais lorsque ça touche l’intégrité des joueurs ou qu’il y a des fautes flagrantes comme c’était le cas face au FC Nantes, il est normal que les joueurs comme les dirigeants montent au créneau. Mais malheureusement, lorsqu’il s’agit du PSG, personne n’a le droit de faire cela.

Le comportement des arbitres et de la commission, prouve que cette équipe parisienne ne peut pas dénoncer lorsque quelque chose ne va pas. Pour beaucoup, le budget du PSG est une raison pour que cette équipe ne soit pas plus avantagée, voire qu’elle ne dise rien lorsqu’il y a des erreurs. Depuis 2012 le club de la capitale et ses dirigeants l’ont compris, c’est pour cela que leurs sorties médiatiques se font rares, hormis quand cela dépasse une certaine limite. Mais malheureusement, il n’y a aucun changement à ce niveau, il n’y a aussi aucun souhait de protéger les joueurs parisiens et cela malgré des fautes flagrantes de certains adversaires envoyant des joueurs à l’infirmerie pendant plusieurs semaines.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Autour du PSG