Restez connectés avec nous
Schneider ne croit pas à la décompression du PSG, "surclassé" par Monaco

Autour du PSG

Schneider ne croit pas à la décompression du PSG, « surclassé » par Monaco

Suite à sa victoire face au FC Barcelone 1-4 en 8e de finale aller de la Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain n’est pas parvenu à enchaîner un nouveau succès et s’est incliné face à l‘AS Monaco à domicile 0-2, en clôture de la 26e journée de Ligue 1. Sur les ondes d’Europe 1, le journaliste, Grégory Schneider est revenu sur cette défaite en écartant la thèse d’une décompression.

Schneider «Ils sont trop expérimentés pour tomber dans ce genre de panneau.»

« Je ne crois pas une demi-seconde à une décompression post Ligue des champions côté PSG. Collectivement, mais individuellement aussi il y a eu un problème de valeur à certains postes. Cela s’est vu. Ils sont trop expérimentés pour tomber dans ce genre de panneau. Ils savaient très bien que Monaco c’était un gros match. Ils l’ont préparé à la vidéo, ils ont vu qu’en face c’était une cylindrée.

Schneider «Le premier tir cadré du PSG contre Monaco c’est au bout de 65 minutes.»

« Ca fait six défaites en Ligue 1 et deux en Ligue des champions sur la saison. C’est énorme. Je trouve que ça restitue une chose : le match contre le Barça c’était la vérité d’un soir. Avec un rapport de forces précis. Là, contre Monaco c’était un autre rapport de forces, et ils ont été surclassés. Ce n’est pas un épiphénomène. Le premier tir cadré du PSG contre Monaco c’est au bout de 65 minutes. »

Malheureusement, cette rencontre face à l’ASM prouve qu’il faut rester sur ses gardes en vue du match retour de la Ligue des Champions le 10 mars prochain. Tout comme on voit que le titre est très loin d’être acquis pour l’actuel 3e. Cette saison en Ligue 1, le club de la capitale n’est que très rarement parvenu à bien négocier ses gros rendez-vous et s’est régulièrement fait surprendre que ce soit à l’extérieur comme à domicile. Désormais, à 4 points du LOSC au classement, le titre commence à s’éloigner petit à petit même si l’espoir est toujours permis. Cela prouve aussi que dès que Mauricio Pochettino, entraîneur parisien essaye de mettre au repos certains joueurs, comme Marco Verratti, milieu de terrain âgé de 28 ans, cette équipe n’est plus la même.

Le problème est de savoir quel est le vrai visage du PSG, si c’est celui de mardi, lors du succès au Camp Nou ou celui de dimanche au Parc des Princes. La performance face à Monaco est la plus fidèle à ce que montre cette équipe depuis le début de saison. Mais après la finale de la LDC disputée le 23 août dernier face au Bayern Munich (0-1) il faut espérer que cette compétition créée un surplus de motivation côté parisien. Car une telle prestation lors du match retour serait très dangereuse au vu de l’envie des Catalans de réaliser un nouvel exploit face à cette équipe parisienne. Il est temps pour Paris de retrouver de la régularité positive.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG