Restez connectés avec nous
Tarrago explique que Verratti ne peut pas être un "patron" au PSG
©Iconsport

Autour du PSG

Tarrago explique que Verratti ne peut pas être un « patron » au PSG

Marco Verratti, milieu de 28 ans du Paris Saint-Germain, a signé un retour remarquable (après 3 semaines de blessure) en étant titulaire lors de la victoire 2-0 contre Manchester City mardi (à revivre ici) dans le cadre de la 2e journée de la phase de groupes de la Ligue des Champions. De quoi amener un débat sur La Chaîne L’Equipe : l’Italien peut-il être vu comme un vrai « patron » de l’équipe parisienne ? D’après Sébastien Tarrago, journaliste de L’Equipe, c’est impossible.

« C’est difficile de séparer d’un joueur comme celui-là et de son talent. Mais un patron n’est pas là qu’un match sur trois, j’exagère un peu bien sûr. Un patron n’est pas suspendu un match sur trois quand c’est difficile en Ligue des Champions, donc ce n’est pas un patron. Un patron au PSG aujourd’hui, c’est plus Marquinhos. Peut-être même un peu Kimpembe à sa manière. Et puis, les trois de devant il ne faut pas les oublier aussi. Quand Verratti est là ou non, ce n’est pas la même équipe. Mais il ne peut pas être patron, avec cette attitude-là et il ne changera pas, il a 28 ans. »

On peut comprendre le point de vue de Tarrago, même s’il sait lui-même qu’il « exagère ». Cependant, on change un peu son approche. Car Verratti est sans aucun doute un « patron » du PSG, avec un rôle important dans la vie du groupe et des qualités dans le jeu qui font de lui une pièce maîtresse. Le journaliste le dit lui-même, Paris n’est pas la même équipe avec ou sans le Petit Hibou. Il fait partie des piliers du groupe, qu’il a rejoint en 2012.

Cependant, on ne peut pas dire que Verratti soit l’un des joueurs les plus fiables sur l’ensemble d’une saison. Il y a trop d’absences en moyenne pour être sûr qu’il sera là lors d’un match important. Mais on peut toujours espérer qu’il arrive à éviter les blessures et qu’il enchaîne les matchs. Quand il est apte, personne n’a envie de le voir sur le banc. On l’a bien vu avec sa titularisation réussie dès son retour de blessure alors qu’il y avait Manchester City en face.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG