Restez connectés avec nous
Ultras, les leçons de PSG - Nantes

Autour du PSG

Ultras, les leçons de PSG – Nantes

         Depuis l’arrivée des stars au Paris Saint-Germain, l’espoir de voir le Parc des Princes s’embraser de nouveau était revenu. Seulement, au fil des matchs, le constat est triste. A part en Ligue des Champions, le Parc des Princes sonne à peine au quart du volume possible. Mercredi, en Coupe de France, les nantais sont venus en nombre pour faire du bruit et montrer ce que des supporters peuvent faire. Une soirée plutôt réussie pour les Ultras, avec quelques constats d’échec.

   Comme grande réussite, pour les Ultras et supporters, ce qu’on fait les nantais. Tout simplement, ils ont été exemplaires. A part sur les deux buts du PSG, ils ont chanté, fait du bruit. Pas de tambour, mais leurs voix et leurs mains, tous ensemble pour faire la fête et soutenir leur équipe, malgré la difficulté. Une chose que l’on ne voit plus assez au Parc des Princes, depuis le fameux plan Leproux. Cela a commencé pendant l’échauffement, et s’est arrêté après le coup de sifflet final, le temps de saluer leurs joueurs. Un bel exemple donnés par les canaris.

   A quelques moments, comme vexé, le public du Parc des Princes a répondu. Cela n’avait pas la force d’antan, mais c’était suffisant pour se rappeler des grands moments vécus dans le stade. Au milieu d’une seconde mi-temps tranquillement géré par les joueurs parisiens, pour la première fois depuis un moment, l’attraction principale était en tribune. On avait envie de lever la tête, regarder les supporters, et chanter. Le fait de pousser, faire du bruit, était plutôt naturel dans une telle ambiance. Mais cela ne fut que par courts instants et pourrait ne pas se reproduire avant le retour d’aussi nombreux supporters visiteurs au Parc des Princes. C’est bien là que c’est malheureux.

   Qu’est ce qui est le plus triste au final? Le fait que les nantais aient réussis à faire plus de bruit que le reste du Parc des Princes ou que les parisiens aient besoin de voir des supporters chanter pour se souvenir qu’ils peuvent aussi le faire?Parce qu’il faut être honnête, les canaris ont envoyé deux messages mercredi soir.

   Le premier, aux dirigeants parisiens: « Regardez ce que peuvent faire des Ultras, réunis.. vous ne voulez pas cela aussi dans votre stade, pour votre équipe de rêve? ». Si le plan Leproux semblait nécessaire à l’époque, et a permis l’arrivée d’investisseurs, ne serait-il pas temps, 6 ans plus tard, d’essayer de redonner quelques éléments aux supporters? Après tout, tout le monde veut la même chose: le bien du club. Tout le monde au PSG, joueurs compris, veulent voir le Parc des Princes chanter, une équipe être soutenue. Peut-être cela a motivé la direction à faire un effort. Surtout qu’il ne faudrait pas grand chose.

   C’est là le second message des supporters nantais: « Pas besoin de tambours, avec la voix et les mains, on peut faire plein de bruits. ». Et oui, les dirigeants parisiens n’auraient même pas besoin d’autoriser fumigènes et autres objets, même si cela aide toujours à faire une ambiance bouillante. Les nantais mercredi soir, ils ont été entendu dans tout le stade, tout le temps. Et même en arrivant au Parc des Princes des chants se faisaient entendre depuis les tribunes. C’était le pouvoir de l’organisation, de la volonté.

Là aussi, les parisiens peuvent faire mieux. Certes, les groupes ne peuvent plus être formés comme avant. Mais faut-il connaître tout le monde pour chanter ensemble? Non. Si quelques groupes se formaient, même sans être officiels, et se donnaient comme mission de guider le Parc des Princes, cela pourrait marcher. Peut-être que les 45 000 personnes ne suivraient pas, puisque oui, en effet, certains ne sont là que pour regarder et parler avec leur voisin, mais une partie. Ce qu’il faut, c’est arrêter de critiquer le « nouveau Parc des Princes » et se concentrer sur son amélioration.

   Les chants comme « Mais il est mort le Parc des Princes », ne font pas avancer les choses. Cela ne fait que vexer les nouveaux du Parc des Princes, qui se sentent attaqués, à juste titre. Il serait certainement plus efficace de chanter, toujours plus fort, d’essayer de les emballer. Après tout, au moins pour une partie, ils sont supporters aussi, et sont là pour prendre du plaisir. Aussi, lors des fameux échanges entre les tribunes Boulogne et Auteuil, « Allez Paris », Paris est magique » etc, il faut arrêter les applaudissements. Cela avait un sens pendant un moment, encourager l’autre tribune à répondre. Mais cela ressemble presque à une moquerie parfois dans ce stade parfois un peu triste. Surtout, cela casse le rythme. Ce n’est pas comme cela que l’ambiance va décoller.

   Le combat n’est pas entre supporters, c’est d’ailleurs ce genre d’affrontement qui a mené à la situation d’aujourd’hui. C’est ce que les Ultras, et autres supporters doivent comprendre. On peut voir une lutte avec la direction afin de récupérer les droits autrefois accordées. Mais cela se mérite, au moins aux yeux des dirigeants. S’il y a un risque de tension, de débordement, rien ne changera. Alors que dans les tribunes des groupes se déplacent en chantant « Paris c’est nous » et insulte ceux dans les tribunes car ils ne « méritent pas d’être là », cela n’a rien d’encourageant pour la direction. Et, encore une fois, cela n’aide en rien le retour des chants au Parc des Princes.

   Bien sûr que retrouver l’ambiance d’avant est compliquée puisque les règles ont changé. Mais il est temps de tous tirer dans le même sens. Après tout, nouveaux supporters ou anciens, tous sont pour le PSG. Quelque soit l’âge, l’origine, l’ancienneté des gens au stade, ils ont tous en voix. Certes, il y a plus de touristes qu’avant, mais il y a matière à faire du bruit. Rien qu’environ 1500 ont réussi à faire résonner une partie des tribunes, et ils perdaient 2-0. Alors, au Parc des Princes, avec ses 49 000 places et la belle équipe, il est impossible d’affirmer qu’il n’y a pas au moins plusieurs milliers de voix prêtent à chanter pour leur club. Le reste, pris dans l’ambiance, inclue dans les supporters, comme cela a été le cas en Ligue des Champions, finira par suivre.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG