Restez connectés avec nous
Al-Khelaïfi se lâche sur la Super League et la Coupe du Monde tous les deux ans
©Iconsport

Club

Al-Khelaïfi se lâche sur la Super League et la Coupe du Monde tous les deux ans

Président du Paris Saint-Germain, mais aussi de l’Association Européenne des Clubs (ECA), Nasser Al-Khelaïfi a logiquement son mot à dire, tout comme ses homologues présidents, sur l’évolution du football européen et mondial ainsi que les décisions prisent par l’UEFA et la FIFA. Ce mardi, le président parisien s’est exprimé face à la presse et a évoqué le projet avorté de la Super League ainsi que celui qui vise à organiser une Coupe du Monde tous les deux ans.

«Dans mon discours, je pense que j’ai tout dit. Comme vous le savez, la position de l’ECA est contre et nous nous y opposerons toujours. En fait, pour nous, ce n’est pas une idée, alors je ne pense pas que nous ayons besoin d’en discuter même. Cela n’existe pas, cela n’a pas vraiment commencé.»

Nasser Al-Khelaïfi «Tout le monde est contre, des fans aux médias, en passant par les clubs, les petits et les grands clubs.»

«Je vais répondre à la question concernant la non-Super League. Cela n’existe pas, ni le premier plan ni le deuxième. Donc ici à l’ECA nous pensons à l’avenir. Nous croyons en notre compétition, la compétition de l’UEFA, tout simplement la compétition des clubs. Je pense qu’il y a là un très grand et nous sommes très enthousiastes pour ce nous allons faire. Nous n’avons pas besoin de ce système. Tout le monde est contre, des fans aux médias, en passant par les clubs, les petits et les grands clubs. Ils ne sont que trois.», propos relayés par RMC Sport.

Le projet de Super League aurait pu être l’une des plus grandes révolutions du football européen, puisqu’il mettait fin à l’emblématique Ligue des Champions. Par chance, quelques voix se sont levées, dont celle de Nasser Al-Khelaïfi, qui ont empêché ce projet de voir le jour. Malheureusement, il est peu probable qu’il soit définitivement abandonné, puisque énormément de présidents y étaient favorables et surtout c’est une idée qui mûrit depuis plusieurs années.

Les cadors européens veulent se partager les recettes entre eux et engranger le plus d’argent possible comme c’est le cas en NBA. Dans une période où l’écart financier se creuse de plus en plus, il est malheureusement peu problème que ce projet de Super League ne fasse pas son retour d’ici quelques années. Le football est devenu avant tout un business pour les investisseurs et ce serait finalement la triste évolution logique des choses. Ce qui n’est pas le cas de la Coupe du Monde tous les deux ans, car s’il y a là aussi un intérêt financier, les joueurs tout comme les dirigeants des clubs y sont opposés.

Les joueurs jouent beaucoup trop de matchs, pour garder une vraie qualité sur le terrain il faut évidemment en réduire le nombre pour éviter aux joueurs de se surmener. Les présidents des clubs l’ont compris et de leur côté, ils ne tireraient aucun avantage à ce qu’il y ait une Coupe du Monde tous les deux ans. Ça serait même plutôt l’inverse puisqu’ils se retrouveraient avec des joueurs qui lèvent le pied en fin de saison et surtout qui débuteraient leur préparation plusieurs semaines après les autres, ce qui aurait logiquement un impact considérable sur leur performance et celle du club.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Club