Restez connectés avec nous
Bernat "La phase de groupe ? Tout ne dépendait que de nous... Nous avons remporté cette victoire aussi pour nos supporters"

Club

Bernat « La phase de groupe ? Tout ne dépendait que de nous… Nous avons remporté cette victoire aussi pour nos supporters »

Le Paris Saint-Germain est donc parvenu à sortir de la poule C de la mort en arrachant la première place en se défaisant de l’Etoile Rouge de Belgrade sur le score de 4-1. Pour le site officiel du PSG, Juan Bernat, arrière gauche de 25 ans parisien, est revenu sur ce sprint final. Il avoue ainsi que les joueurs n’étaient pas forcément inquiets puisqu’ils possédaient leur destin entre leurs mains et ils se savaient capable de réussir cette très belle performance. 

« Des doutes avant ces deux derniers matches de la phase de groupes ?  Nous n’avons pas vraiment douté parce que nous savions que nous avions notre destin entre nos mains. Tout ne dépendait que de nous ! On espérait aussi que Liverpool batte Naples sur le dernier match, mais ce n’était pas acquis car le Napoli a fait une très belle phase de groupes. Mais nous avions en tête le fait de terminer premiers si nous remportions les deux matches qu’ils nous restaient. Contre Belgrade, nous avions un mental d’acier. Nous avons marqué rapidement, ce qui nous a aussi un peu aidé à être rapidement dans le match. Nous avons finalement décroché la première place, et nous en sommes très heureux. »

« C’est toujours ainsi avec nos supporters »

Le joueur formé à Valence a ensuite tenu à adresser un mot aux supporters parisiens.

« Les supporters parisiens qui avaient fait le déplacement n’ont cessé de nous soutenir ?  C’est toujours ainsi avec nos supporters. Ils viennent et nous soutiennent de bout en bout, que ce soit au Parc des Princes ou à l’extérieur, ils sont toujours derrière nous. Ils nous ont transmis beaucoup d’énergie, et de force, et nous avons remporté cette rencontre aussi pour eux », a expliqué Bernat. 

Discours intéressant de la part de Juan Bernat : oui, les Parisiens, au moment du sprint final, ont parfaitement su gérer la situation. Une seule fois premier en six rencontres, la dernière, les hommes de Thomas Tuchel ont tout conclu avec les deux derniers matchs en s’imposant face à Liverpool, à domicile, avant de valider le travail en terre serbe face à l’Etoile Rouge. On a également senti une vraie progression au fil des matchs, point extrêmement appréciable et encourageant pour la suite de la compétition.

À l’image du club, Juan Bernat a lui aussi su monter en pression. Décisif , en tant que buteur, face à Naples (1-1) et contre Liverpool (2-1), il a été l’un des grands artisans de cette belle phase de groupe des Parisiens. Espérons que tout ceci se confirme dans le futur et dès les 8e de finale.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club