Restez connectés avec nous
Calderwood explique le problème posé par le coronavirus pour la pelouse du Parc des Princes
©Iconsport

Club

Calderwood explique le problème posé par le coronavirus pour la pelouse du Parc des Princes

Jonathan Calderwood, ground manager du Paris Saint-Germain depuis 2013, est un grand nom dans son métier en s’étant notamment fait remarquer en Premier League avec le titre de plus belle pelouse du championnat. Et il a pris l’habitude d’avoir la même place en Ligue 1 avec le PSG. Sauf cette saison, avec une moyenne moins haute que d’habitude (17,29) et une relativement triste 5e place. Ce qui est déjà une remontée après la 17e place en fin d’année 2020. Au cours d’une interview accordée à Ouest-France, il a expliqué cette anomalie, 

« Pour être honnête, ce n’est pas une bonne saison pour nous. Le virus est mauvais pour tout le monde, y compris pour les pelouses. Le dernier championnat s’est arrêté en mars et, parce qu’on ne savait pas quand on allait reprendre, on a gardé la pelouse en l’état. Ensuite, nous avons appris que la saison était terminée. Sauf que nous avions la Ligue des champions à jouer en août et nous avions des matches de préparation à jouer au Parc des Princes en juillet, au moment où nous changeons la pelouse en temps normal. C’est la première fois que je n’ai pas pu changer ma pelouse en 22 ans.

Calderwood « La pelouse ne répond pas comme on le voudrait, il y a d’autres facteurs. »

Après, on ne se cherche pas d’excuses, nous n’aurions pas dû pointer en 17e position du classement. La pelouse ne répond pas comme on le voudrait, il y a d’autres facteurs. Et puis, lors du confinement, le club a fait le choix d’être très prudent sur les déplacements professionnels et d’effectuer un entretien minimum de la pelouse, alors que d’autres clubs ont continué de travailler comme si de rien n’était. On a juste accepté le fait de ne pas avoir une pelouse parfaite pendant un an. »

On ne s’en rend pas toujours compte, mais le travail sur la pelouse demande beaucoup d’attention et il y a des points très importants à respecter. On voit ici qu’un changement des habitudes a été un vrai problème dans la gestion du terrain et qu’il n’a pas pu être au top. Une vraie déception pour Calderwood, dont l’exigence est impressionnante. Car on ne peut pas dire non plus que la pelouse du Parc des Princes soit apparue comme désastreuse. Ce n’était simplement pas excellent. Il faut souligner que la 17e place venait aussi d’une belle moyenne en Ligue 1 sur la qualité des pelouses, ce qui est positif.

Depuis, le PSG a su remonter à un niveau un peu plus normal. Même si on a bien compris que Calderwood restera déçu par cette année particulière. On devrait retrouver l’excellence avec cet été qui devrait, sauf surprise, suivre un programme plus habituel.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club