Restez connectés avec nous
Clermont/PSG - Pochettino souligne qu'il fallait du temps et demande l'union pour le Classico
©Iconsport

Club

Clermont/PSG – Pochettino souligne qu’il fallait du temps et demande l’union pour le Classico

Le Paris Saint-Germain s’est imposé 1-6 (résumé vidéo PSG/Clermont ici) ce samedi face à Clermont dans le cadre de la 31e journée de Ligue 1 2021-2022. Après cette très belle victoire au stade Gabriel Montpied, l’entraîneur parisien Mauricio Pochettino (50 ans) s’est exprimé en conférence de presse. L’Argentin est revenu sur cette victoire très satisfaisante, avec les progrès dans le jeu qui se concrétisent notamment grâce au temps. Il a ensuite évoqué cette fin de saison particulière avec l’objectif du titre et la réception de l’Olympique de Marseille dimanche prochain en clôture de la 32e journée.

Pochettino « Le problème est que beaucoup de personnes ne veulent pas écouter. »

Un match parfait à Clermont ?

Oui c’est un match que nous avons contrôlé du début à la fin. Je crois que c’est une bonne performance, je suis content du résultat, avec les trois points qui donnent la possibilité de maintenir la distance avec nos poursuivants.

C’est dommage que la belle entente entre Messi, Neymar et Mbappé arrive aussi tardivement ?

Le problème est que beaucoup de personnes ne veulent pas écouter. Depuis le début de la saison on dit qu’il faut toujours du temps pour créer des automatismes et que les joueurs se connaissent. Pour avoir cette alchimie, il faut du temps sur et en dehors du terrain. Il y a toujours un temps qu’on ne peut pas déterminer ou réduire. On connaît les circonstances, cela a été une année de compétition avec la Copa America et l’Euro l’été dernier. Cela met des difficultés dans la préparation.

Il y a eu aussi des trêves internationales où nos joueurs sont beaucoup partis avec leurs équipes nationales et sont parfois arrivés après les matchs de championnat le weekend. Ils devaient jouer en semaine ensuite avec peu de temps de préparation. Quand on est arrivé à des moments décisifs de la saison, en février et mars, cela nous a manqué d’avoir vraiment une préparation.. Maintenant, on a du temps pour travailler, c’est normal que ce soit beaucoup mieux. Ce n’est pas une justification, c’est la réalité que les circonstances ont été difficiles. Tout le monde mettait la pression. Le contexte a été très difficile pour l’équipe, les joueurs.

Pochettino « Cela va rester dans nos têtes. »

Le sentiment que vos joueurs, se sont remis la tête à l’endroit et les idées claires après la claque du Real Madrid ?

Cela ne peut pas être effacé, la déception de l’élimination est toujours là. Ce n’est pas facile de passer à autre chose. Surtout quand on a autant dominé pendant 160 minutes contre le Real Madrid. Cela va rester dans nos têtes. Les joueurs sont des professionnels, ils aiment le football. Il faut continuer à avancer, il faut passer au-dessus de cela et essayer d’atteindre l’objectif qui est le 10e titre pour le club qui écrira l’histoire. C’est important d’avoir des titres.

Le PSG a marqué 11 bus lors des deux derniers matches. Il y a moins d’enjeu sur la fin de saison, c’est important de briller ?

En tant que staff technique, nous aimons l’esthétique et le jeu. Le football, nous le voyons avec cet esthétisme, le jeu de possession, dominer, jouer dans le camp adverse, avoir un jeu offensif, c’est le football que l’on aime. On a toujours joué les matches pour les gagner, il n’y a aucun match où on a voulu attendre dans notre camp. On a toujours essayé d’avancer. Parfois on a pu, parfois non.

C’est important de bien finir. Cela a été une année difficile pour le club, les joueurs, je crois que l’on mérite tous de finir de la meilleure des manières. Le PSG a un futur incroyable. Des mauvaises choses, on doit pouvoir apprendre.

Pochettino « On espère qu’ils laisseront leur colère de côté, que nous serons soudés pendant 90 minutes. »

Le match contre l’OM est un objectif important pour les supporters. Avez-vous encore l’impression de préparer un match particulier ?

Il y a 21 ans, quand j’ai signé dans ce club, j’ai bien compris que ce match était spécial. Ça reste particulier de jouer contre Marseille. J’étais capitaine maintenant je suis entraîneur, je suis fier de ce que j’ai donné et de ce que je pourrai encore apporter à ce club. Dimanche, ce n’est pas un match de plus. C’est un match spécial. Il n’y a pas seulement 3 points en jeu.

J’espère que les supporters seront avec nous. On sait qu’ils ne sont pas contents, on est en démocratie, ils ont le droit de manifester, de contester comme ils le souhaitent. Mais je crois que c’est important de donner une image d’union pour aller chercher la victoire. On espère qu’ils laisseront leur colère de côté, que nous serons soudés pendant 90 minutes. On comprend qu’il puisse y avoir des critiques mais elles doivent être constructives pour que le club s’améliore.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Club