Restez connectés avec nous
Joyeux anniversaire Ousmane Dembélé !
©Iconsport

Club

Dembélé évoque son caractère joyeux et l’assure « je ne doute pas trop de moi »

Ousmane Dembélé, ailier de 26 ans qui a signé au Paris Saint-Germain en provenance du FC Barcelone l’été dernier, s’est confié auprès de L’Equipe. L’international français formé à Rennes a notamment évoqué son caractère, sa joie de vivre et sa passion pour le football. Il assure qu’il progresse et qu’il n’est plus le joueur « fragile » qu’il était, qu’il connait mieux ses limites et comment les gérer.

Dembélé « J’essaie toujours de garder le sourire et de mettre la bonne ambiance »

« Pourquoi vous voit-on toujours avec le sourire ?

(Rires.) Je suis comme ça. Que ce soit en équipe de France, à Paris, Barcelone, Dortmund ou Rennes, j’ai toujours eu des groupes où ça se passait bien. J’essaie toujours de garder le sourire et de mettre la bonne ambiance.

Dembélé « J’ai des responsabilités, je suis un peu plus calme, posé »

Vous ne voulez jamais montrer le Ousmane qui doute ?

Douter, non. Je ne doute pas trop de moi. Quand je suis triste, c’est parce que je ne suis pas sur le terrain, c’est tout. Mais la plupart du temps, je joue et je suis content. Je suis devenu plus mature aussi. J’ai des responsabilités, je suis un peu plus calme, posé.

Dembélé « Je vais encore progresser »

Il y a aussi ce débat entre votre potentiel de meilleur joueur du monde et le regard des gens sur vous aujourd’hui, le comprenez-vous aussi ?

Oui, un petit peu. Après, c’est comme ça, c’est la vie. Il ne peut pas y avoir toujours des joueurs au top, des Ballons d’Or… Mais j’ai encore 26 ans, quelques années devant moi, les meilleures j’espère… Je vais encore progresser.

Dembélé « Maintenant, je sais me préserver »

Pensez-vous aussi que l’étiquette de « joueur fragile » a un peu disparu aussi ?

Oh, j’espère (rires). J’ai été beaucoup blessé les trois premières années à Barcelone, mais ces trois dernières années, j’ai beaucoup joué. Même à Rennes et à Dortmund, j’ai enchaîné. Je pense que cette étiquette s’est effacée. Je connais mieux mon corps. Quand tu as 19 ans, jusqu’à 22, 23 ans, tu veux tout jouer, même si tu as une petite pointe. Mais maintenant, je sais me préserver. »

On ne peut pas encore dire que Dembélé est un joueur qui ne se blesse pas, mais sur ce début de saison avec le PSG, il est clairement de toutes les parties ou presque avec un niveau de jeu satisfaisant, notamment sur le plan physique. Il n’est peut-être pas le joueur le plus fiable, mais les entraîneurs qui l’ont eu avec eux sont tous dithyrambiques sur son potentiel et son niveau en match.

Tout le monde l’assure, avoir Dembélé dans un groupe et un gage de bonne ambiance et c’est aussi cela qu’il faut pour une équipe qui espère aller loin dans toutes les compétitions. Un joueur, c’est un tout, pas juste un niveau technique, c’est aussi la nécessité d’une synergie dans le groupe avec ses partenaires et Dembélé est ce type de joueur.

Au regard de son potentiel, on aura forcément des attentes très élevées, mais lui ne s’en préoccupe pas. Tout le monde n’est pas Kylian Mbappé, 24 ans. Il y a aussi des joueurs, des artistes, moins « marquants », mais toujours très important. Il n’atteindra peut-être pas les sommets, à l’image d’un Neymar, mais cela ne voudra pas dire qu’il n’est pas un bon joueur. À lui de montrer ce qu’il peut apporter collectivement, individuellement, il a peu d’équivalent dans le football.

Retrouvez nos articles sur Google News et MSN/Bing News :

Google News   MSN News

Derniers articles

Articles les plus populaires

Autres articles présents dans Club