Restez connectés avec nous
Herrera évoque la Ligue 1, la vie au PSG, la LDC, Neymar, Mbappé et Pochettino
©Iconsport

Club

Herrera évoque la Ligue 1, la vie au PSG, la LDC, Neymar, Mbappé et Pochettino

Ander Herrera, milieu de 31 ans du Paris Saint-Germain, a répondu aux questions de Marca avant la demi-finale aller de la Ligue des Champions contre Manchester City ce mercredi (coup d’envoi à 21h, diffusion sur RMC Sport). Le joueur espagnol a évoqué le niveau de la Ligue 1, l’ambiance à Paris, l’espoir de réussir une immense saison, le parcours en Europe, les avenirs de Kylian Mbappé (attaquant de 22 ans) et Neymar (attaquant de 29 ans), ainsi que le coach Mauricio Pochettino.

Herrera  » La Premier League est similaire, elle se nourrit de beaucoup de joueurs de la Ligue 1. »

Quelles sont les différences entre la Premier et la Ligue 1 ?

La Ligue 1 est très physique, il y a peu de contrôle de la possession et les matchs sont avec beaucoup d’aller-retours. La Premier League est similaire, elle se nourrit de beaucoup de joueurs de la Ligue 1. Il y a de petites différentes, mais il y a un bon niveau à chaque club.

Pourquoi la Ligue 1 a l’image d’une ligue mineur ?

Ce n’est pas que cela me semble injuste ou non, je m’en tiens aux faits. Lyon a été demi-finale de la Ligue des Champions l’an dernier et le PSG finaliste. Lyon a éliminé Manchester City et la Juventus Turin. Et cette équipe a terminé 7e du championnat. Plutôt que de parler, je préfère exposer ces faits.

Herrera « Je me suis demandé si j’étais dans le club dont les médias parlaient, ou si j’étais autre part. »

Le PSG est comme je l’espérais ?

Il m’a surpris, mais en bien. Avant d’arriver, un joueur s’informe sur un club. Chaque jour je pouvais lire des informations mitigées. Il était dit que les Brésiliens avaient des problèmes avec les Français, que le staff avec des problèmes avec on ne sait qui, que Mbappé ne s’entendait pas bien avec Neymar…

Et quand je suis arrivé j’ai trouvé un groupe qui se réunit chaque semaine pour manger, qui a des très bons entraîneurs et que l’un des meilleurs amis de Neymar dans l’équipe est Mbappé. Je me suis demandé si j’étais dans le club dont les médias parlaient, ou si j’étais autre part.

Herrera « Nous devons faire avec une responsabilité que les autres équipes n’ont pas. »

Ce peut être la grande année du PSG ?

L’année dernière nous avons déjà marqué l’histoire. Nous avons gagné toutes les compétitions françaises et nous avons été vice-champions d’Europe. Ce qui me semble injuste c’est qu’au début de chaque saison le PSG soit la seule équipe du monde avec l’obligation de gagner la Ligue des Champions. Nous devons faire avec une responsabilité que les autres équipes n’ont pas.

L’Europe a été surprise par la qualification du PSG contre le Bayern, moi aussi ?

Oui. Ce sont possiblement les meilleures 180 minutes donc je me souviens. On pouvait voir la tension, la concentration, la qualité…Cela a été une confrontation brutale. J’ai la sensation que nous avons éliminé un Bayern qui a été meilleur que lors de la finale à Lisbonne. Il n’était pas aussi bien que lors de ces deux matchs. Mais nous avons su être à la hauteur. Cette confrontation était une ode au football.

Herrera « Je crois sincèrement que Neymar et Mbappé sont heureux, convaincus par le projet et qu’ils veulent rester. »

Le PSG peut se permettre de perdre Neymar et Mbappé ?

Je veux me concentrer sur le fait de profiter du fait d’être avec eux chaque jour et d’avancer vers les choses importantes. Bien sûr que je veux qu’ils restent avec nous. Le PSG a créé une structure pour aller avec ses ambitions. Je crois sincèrement qu’ils sont heureux, convaincus par le projet et qu’ils veulent rester.

En quoi le PSG a changé avec Pochettino ?

Physiquement, il demande plus sur les 90 minutes. Il veut la possession, mais pas l’avoir pour l’avoir. Il veut que l’équipe aille au but adverse, de façon plus direct. Tuchel, avec qui j’ai aussi beaucoup appris, aimait plus la possession. Dorénavant, ce n’est pas grave si nous n’avons pas la balle parce que nous savons qu’en la récupérant nous pouvons faire mal. Nous sommes de très bons passeurs, comme Verratti ou Draxler, et des joueurs rapides comme Mbappé, Neymar, Di Maria et Kean.

Herrera « Nous savons que dans des moments nous devons nous battre et mettre le bleu de chauffe. »

Comment est l’équipe de Manchester City avec Guardiola ?

C’est une équipe qui te met la pression avec le ballon et qui joue avec beaucoup de jouer devant. Les positions de Foden et De Bruyne ne sont pas fixes. Gündogan vient de derrière. Cette équipe domine le ballon et attaque avec 6 joueurs dans chaque action. La clef sera de bien fermer les espaces à l’intérieur que nous n’avons pas le ballon et de ne pas perdre patience. Nous savons que dans des moments nous devons nous battre et mettre le bleu de chauffe.

Le Barça a été plus facile à éliminer que prévu ?

Je crois que notre supériorité au match aller n’a pas été aussi brutale que le résultat. Nous avons été meilleurs et nous avons fait les choses comme nous le devons. Nous savions où étaient les défauts de l’adversaire et comme faire mal. Ils ont été meilleurs au retour, quand il n’y a rien à perdre tu n’a pas de pression et le meilleur de toi-même sort.

Messi au PSG l’an prochain ?

Il y a eu une année durant laquelle tous les clubs parlaient de Neymar et je n’avais pas aimé. Il faut avoir du respect. Messi est un joueur du Barça.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club