Restez connectés avec nous
Herrera se confie : avenir, Galtier, Messi, Mbappé, Neymar et LDC
@Iconsport

Club

Herrera se confie : avenir, Galtier, Messi, Mbappé, Neymar et LDC

Ander Herrera, milieu de 32 ans du Paris Saint-Germain arrivé en 2019 suite à la fin de son contrat à Manchester United, a longuement répondu aux questions du journal AS. L’Espagnol a évoqué sa avenir à Paris, sa place, la possible arrivée du coach Christophe Galtier, les grandes attentes autour de Paris (notamment en Ligue des Champions), Lionel Messi (attaquant de 34 ans),Kylian Mbappé (attaquant de 23 ans sous contrat jusqu’en 2022), Neymar (attaquant de 29 ans), Sergio Ramos (défenseur central de 35 ans) et la Ligue 1.

Herrera « j’aime la concurrence. »

Vous allez continuer au PSG ?

Oui, ça fait trois ans que je suis ici et je suis content. Je pense que c’est un projet dans lequel nous avons encore besoin de la cerise sur le gâteau comme tout le monde le sait. Aussi exigeant que je suis envers moi-même, je veux continuer et profiter d’un club en pleine croissance entouré des meilleurs footballeurs de l’univers. J’aime le quotidien, la ville et mes collègues. Ma famille est heureuse et je veux continuer.

Vous n’avez pas peur de la concurrence ?

Moi, ça me plait. A Manchester, ils m’ont posé la même question quand Schweinsteiger, Matic, Pogba ou Fred étaient là. Danilo, Gueye, Rafinha sont venus à Paris… Et j’ai joué et j’ai toujours eu des responsabilités. Cela a fait de moi un meilleur footballeur. J’aime avoir des milieux de terrain à mes côtés qui me rendent meilleur et rendent l’équipe meilleure.

Herrera « Ce que j’aime le plus, c’est être utile, m’adapter aux besoins de l’équipe et aux circonstances. »

Quel est votre poste préféré ?

Cela dépend de l’adversaire. Contre une équipe fermée, peut-être en jouant en « 6 », vous participez davantage et êtes plus en contact avec le ballon. Par contre, dans les matchs plus ouverts, avec plus d’allers-retours, la position du ‘8’ est très bonne, car il y a plus d’espaces, on peut entrer plus dans la surface… Je ne me ferme aucune position. Même au PSG, j’ai joué trois ou quatre matchs en tant qu’arrière droit. Ce que j’aime le plus, c’est être utile, m’adapter aux besoins de l’équipe et aux circonstances. J’aime être un joueur d’équipe.

Herrera se confie : avenir, Galtier, Messi, Mbappé, Neymar et LDC

21 Ander HERRERA (psg) during the Ligue 1 match between Bordeaux and Paris Saint Germain on November 6, 2021 in Bordeaux, France. (Photo by Philippe Lecoeur/FEP/Icon Sport) – Matmut ATLANTIQUE – Bordeaux (France)

Vous avez joué avec de grands milieux, qu’en retenez-vous ?

Le meilleur avec qui j’ai joué est Verratti, mais j’ai joué avec de très bons. Thiago, que dire de Pogba, l’un des footballeurs avec les meilleures qualités… Ou Schweinsteiger, qui est venu à United dans la dernière ligne de sa carrière, mais c’était incroyable de le voir. Pourtant, j’ai une dévotion particulière pour Verratti. Le footballeur pense toujours qu’il doit jouer, mais si lui joue à votre place… Rien à dire (rires). Je le mets au niveau de Xavi et Iniesta.

Herrera « C’était une équipe difficile à battre et ils étaient champions avec Lille, ce qui était un exploit. »

Galtier qui devrait arriver au PSG ?

Chaque fois que je l’ai affronté, ils ont utilisé un 4-4-2 avec un bloc très serré, où il était très difficile de faire passer le ballon entre les lignes car ils étaient comme des limiers pour voir si vous faisiez une erreur et être capable de sortir à l’encontre. C’était une équipe difficile à battre et ils étaient champions avec Lille, ce qui était un exploit. Côté football, c’est ce que je peux dire, mais Mauricio est toujours notre entraîneur.

Un manque de stabilité au PSG ?

-Non. On parle du PSG parce que les gens aiment beaucoup parler du PSG. Beaucoup d’équipes changent et on ne parle pas d’un manque de stabilité. Combien de managers ont eu Tottenham ou l’Inter ? Ou le Barça ? Le PSG est sur toutes les lèvres et on l’accepte, mais je ne vois pas le changement d’entraîneur comme un manque de stabilité. Même en changeant vous pouvez avoir un projet.

Comment vous évaluez votre saison ?

Jusqu’en janvier, c’était l’une des meilleures saisons de ma carrière, sinon la meilleure. A partir de ce moment, tout a changé. Une petite blessure aux ischio-jambiers est venue puis un problème aux yeux qui m’a empêché de jouer pendant deux mois et demi, dont je ne sais pas d’où cela est parti. Cela a commencé comme une conjonctivite et s’est aggravé, j’ai même infecté ma famille et ce fut quelques mois assez embêtants.

Herrera « le football est compliqué, plusieurs fois deux plus deux ne font pas quatre. »

Herrera se confie : avenir, Galtier, Messi, Mbappé, Neymar et LDC

Ander HERRERA of Paris Saint Germain (PSG) during the Ligue 1 Uber Eats match between Paris Saint Germain and Lyon at Parc des Princes on September 19, 2021 in Paris, France. (Photo by Hugo Pfeiffer/Icon Sport) – Ander HERRERA – Parc des Princes – Paris (France)

Pourquoi le PSG ne gagne pas la Ligue des champions ?

Parce qu’il y a deux ans, nous avons raté de nombreuses occasions contre le Bayern à Lisbonne dans une finale que nous aurions dû gagner au mérite. Et puis parce que le football est compliqué, plusieurs fois deux plus deux ne font pas quatre.

Cette saison, nous étions supérieurs contre Madrid pendant 160 minutes, mais il leur a fallu 20 minutes de lucidité pour nous sortir. C’est du football. C’est pourquoi nous l’aimons tant. Et sans enlever aucun mérite à Madrid, car la réalité est qu’ils ont quelque chose de spécial et ils l’ont montré. Vous devez tirer votre chapeau à cet esprit pour surmonter l’adversité. Mais en revenant à nous, je pense que nous étions supérieurs.

Un problème surtout mental contre le Real Madrid ?

Non je ne pense pas. Vraiment jusqu’à 1-1 l’équipe allait bien. Et entre 1-1 et 2-1 il n’y avait pas de temps. Et puis vint 3-1. Je ne pouvais pas être sur le terrain à cause de ce problème avec mes yeux, mais je peux imaginer le sentiment d’incrédulité de mes coéquipiers.

Herrera « C’était difficile de trouver les réponses, de s’exprimer, de parler… »

Vous avez une explication footballistique ?

J’ai du mal à le trouver. Je pense un peu à cette aura spéciale que Madrid. Normalement, toutes les équipes doivent très bien jouer pour gagner. Madrid, non.

Comment c’était dans le groupe ensuite ?

Les jours suivants furent un enterrement plus qu’un vestiaire. C’était difficile de trouver les réponses, de s’exprimer, de parler…

Herrera « Nous sommes très heureux de pouvoir profiter de ce qui sera possiblement le meilleur joueur des dix prochaines années. »

Comment était l’année aux côté de Mbappé avec sa fin de contrat ?

Les gens ne lui ont pas demandé ce qu’il allait faire. J’étais dans une situation similaire à United, à part évidemment toutes les répercussions, et les coéquipiers vous laissent tranquille. Dans ce cas, ce n’était pas différent. J’ai longtemps pensé qu’il irait à Madrid, mais finalement ça n’a pas été comme ça. Il faut respecter la décision d’un garçon de Paris, né en banlieue, qui n’a pas pu jouer au PSG parce qu’il est parti trop tôt à Monaco et qui a décidé de vouloir entrer dans l’histoire du club de sa ville.

La réaction de l’équipe quand il a dit qu’il restait ?

Nous n’avons pas été surpris par la décision, nous avons été surpris par le timing. Nous pensions que ce serait une semaine ou dix jours plus tard. Nous sommes très heureux de pouvoir profiter de ce qui sera possiblement le meilleur joueur des dix prochaines années.

Herrera « Pourquoi ne le comprend-on pas avec Kylian ? »

Pourquoi est-il resté ?

Je pense qu’à Madrid, il allait être l’un des meilleurs joueurs de son histoire à coup sûr et au PSG, il pourrait être le meilleur joueur de l’histoire du club.

Vous comprenez que certains ne comprennent pas sa décision ?

Je répète. Il a décidé d’entrer dans l’histoire du club de sa ville. N’est-il pas vrai qu’on comprendrait Ansu Fati à Barcelone, par

Herrera se confie : avenir, Galtier, Messi, Mbappé, Neymar et LDC

Lionel MESSI of PSG celebrates his goal with Ander HERRERA of PSG during the UEFA Champions League match between Paris Saint Germain and Club Brugge at Parc des Princes on December 7, 2021 in Paris, France. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport)

exemple ? Qu’il dise que Barcelone est sa vie. Pourquoi ne le comprend-on pas avec Kylian ?

Herrera « Maintenant, je l’admire encore plus. »

La première saison de Messi ?

On lui demande 50 buts par saison. À partir de là, s’il ne les fait pas, les gens parlent. N’oublions pas non plus que Leo détient le record de tous les temps en Ligue 1 : il a touché dix poteaux ! S’il avait marqué dix buts de plus, on parlerait d’une très bonne saison pour Leo.

Mais pour moi c’est le meilleur de tous les temps, sans aucune discussion. Maintenant, je l’admire encore plus pour la façon dont il gère son quotidien avec une humilité totale, toujours avec le sourire pour les gens. Et Kylian peut tirer beaucoup de Leo. Il mettra le ballon au bon endroit et avec sa vitesse il sera face au gardien de but, où il est mortel.

Messi n’est peut-être plus capable de mettre 50 buts par saison ?

Avec Léo on ne peut pas dire ça. C’est comme Cristiano, ils ne se relâchent jamais. Leo va avec l’Argentine et marque cinq buts. Cristiano revient à Manchester et réalise une excellente saison?

Neymar ?

Je suis très ami avec lui. C’est digne d’admiration qu’il suive son chemin, son bonheur… C’est un super coéquipier et en tant que footballeur il est dans le Top-5. Je pensais qu’il aurait déjà un Ballon d’Or, mais je ne l’exclus pas encore. C’est une joie d’être avec lui.

Herrera « travailler pour que ces trois joueurs reçoivent le ballon dans les meilleures positions et dans les meilleures conditions physiques possibles. »

Comment faire avec ce trident offensif ?

Nous savons que nous avons besoin d’un bloc de joueurs travaillant pour obtenir la meilleure version des trois. Et dans certaines parties de la saison, nous l’avons fait. En tant que milieu de terrain, je suis ravi de le faire car ils sont différentiels et ils vont vous faire gagner des matchs.

Peu m’importe de parcourir 14 kilomètres par match s’ils doivent être reposés à l’avant. Ce que je dois faire, c’est travailler pour que ces trois joueurs reçoivent le ballon dans les meilleures positions et dans les meilleures conditions physiques possibles.

Herrera se confie : avenir, Galtier, Messi, Mbappé, Neymar et LDC

MARQUINHOS of PSG, Ander HERRERA of PSG, Georginio WIJNALDUM of PSG, Lionel MESSI of PSG and Abdou DIALLO of PSG celebrate the victory during the UEFA Champions League match between Paris Saint Germain and Club Brugge at Parc des Princes on December 7, 2021 in Paris, France. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport) – Parc des Princes – Paris (France)

Messi et Neymar viennent beaucoup demander le ballon ?

Messi et Neymar sont les meilleurs du monde quand ils viennent recevoir le ballon à leurs pieds. Ils déséquilibrent avec le ballon. Pour moi, le succès réside dans le fait de s’entendre avec les appels de Kylian ou des latéraux dans l’espace. Ce mélange fonctionne.

Herrera « Je pense qu’il va faire une belle année la saison prochaine. »

Avec Ramos vous auriez perdu à Madrid ?

Je n’aime pas parler en hypothèses et on ne le saura jamais. Sergio n’a pas eu de chance avec les blessures, mais nous sommes très optimistes à son sujet. Il a passé un très bon mois et demi. Il n’a pas souffert et a pratiquement joué tous les trois jours.

Quand on me parle de professionnalisme, je donne l’exemple de Sergio et Ibrahimovic sur la façon dont il faut se comporter. Je ne l’ai vu tomber aucun jour, ni dans les pires moments. On parlait de la fin de sa carrière et c’est là que je l’ai le plus vu travailler. Je pense qu’il va faire une belle année la saison prochaine.

Herrera « On manquerait de respect à sept ou huit autres clubs qui vont se battre avec nous. »

L’exigence sera encore de gagner la LDC cette saison ?

Nous avons pour objectif de dominer les compétitions nationales et la Ligue des champions, mais qu’on nous oblige à gagner cela me semble injuste. Il y a huit ou dix équipes chaque année qui aspirent à le gagner… Et puis Madrid le gagne généralement.

Vous comprenez cette exigence ?

Je ne me plains pas, mais une chose est que nous sommes tenus de nous battre pour cela et une autre chose est que nous sommes tenus de le gagner. On manquerait de respect à sept ou huit autres clubs qui vont se battre avec nous. C’est une compétition qui échappe à toutes les attentes. N’importe quoi peut arriver. Elle a cette touche spéciale dans laquelle les schémas de ce qui est juste et de ce qui est injuste sont brisés.

Herrera « Descendre des clubs français, c’est très facile, mais la réalité est là. »

La Ligue 1 est sous-estimée ?

Je vais vous donner deux exemples qui se sont produits cette année. Lille a disputé deux matchs contre Séville : ils ont fait match un et gagné un autre. Séville a chuté en phase de groupes de la Ligue des champions… Monaco a disputé deux matchs contre la Real Sociedad : ils ont également fait match nul et remporté un autre. Sur ce, je vous dis tout.

Descendre des clubs français, c’est très facile, mais la réalité est là. Et puis il y a les joueurs. L’autre jour, je parlais à Cesc Fábregas et il m’a dit que Tchouaméni est un phénomène, qu’il va avoir une carrière incroyable.

Le bruit autour du PSG vous affecte ?

Absolument. C’est vrai qu’il y en a, car il y a de plus en plus de médias et de faiseurs d’opinion. Mais il faut relativiser et on ne s’épuise pas là-dessus. Nous avons un personnel expérimenté et des gens qui sont dans ce domaine depuis longtemps.

Herrera « il y a cette curiosité de voir tomber le grand club, mais cela ne diffère pas des autres pays. »

Vous ne sentez pas un climat anti-PSG ?

Oui, mais comme cela arrivera à Madrid en Espagne, au Bayern en Allemagne, à la Juve en Italie… Tout le monde veut battre le PSG en France et tout le monde veut voir le PSG perdre. Dans le football, il y a cette curiosité de voir tomber le grand club, mais cela ne diffère pas des autres pays.

Herrera se confie : avenir, Galtier, Messi, Mbappé, Neymar et LDC

Leandro PAREDES of PSG, Ander HERRERA of PSG and Marco VERRATTI of PSG during the training Session of Paris Saint Germain at Camp des Loges on September 27, 2021 in Paris, France. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport) – Ander HERRERA – Leandro PAREDES – Marco VERRATTI – Camp des Loges – Saint Germain en Laye (France)

Les critiques à propos d’un club-Etat ?

Je joue au foot. Je ne comprends pas les chiffres, je ne comprends pas le fair-play financier… Je comprends que si nous sommes en compétitions, nous respectons les règles et la loi.

La Super Ligue ?

Je répète ce que j’ai dit. Je pense que la Ligue des champions pourrait être améliorée, mais la Super League enlèverait beaucoup de rêves à des enfants qui ne sont pas de Madrid, du Barça ou de l’Atlético et qui sont de Saragosse, de l’Athletic, de la Real Sociedad ou de Villarreal lui-même, qui n’auraient pas pu jouer en demi-finale comme il a fait. J’aime beaucoup Saragosse et depuis tout petit mon rêve était de voir Saragosse rivaliser avec les grands d’Europe. La Super League supprimerait cette possibilité.

 

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Club