Restez connectés avec nous
Herrera se confie : l'avenir de Mbappé, l'exigence, son rôle, Messi et Ramos
©Iconsport

Club

Herrera se confie : l’avenir de Mbappé, l’exigence, son rôle, Messi et Ramos

Ander Herrera, milieu de 32 ans du Paris Saint-Germain arrivé en 2019 suite à la fin de son contrat à Manchester United, a longuement répondu aux questions de la Cadena SER ce jeudi soir. L’Espagnol a évoqué le début de saison, les grandes attentes autour de Paris, le trio offensif de stars, le leadership de Lionel Messi (attaquant de 34 ans), l’avenir de Kylian Mbappé (attaquant de 22 ans sous contrat jusqu’en 2022), son rôle et Sergio Ramos (défenseur central de 35 ans).

Herrera « L’année dernière, nous avons atteint les demi-finales de la Ligue des Champions et cela a été considéré comme un échec. »

Comment je me sens sur ce début de saison ?

J’ai joué de nombreuses minutes. J’ai joué six matchs très complets. Avec la grande équipe que nous avons, à chaque fois que j’en ai l’occasion, je l’apprécie beaucoup et j’essaie d’en profiter.

Le sentiment que l’on a l’équipe avec laquelle il y a le plus d’exigence ?

Oui, pas seulement cette année. Depuis que je suis arrivé, elle a toujours existé. L’année dernière, nous avons atteint les demi-finales de la Ligue des Champions et cela a été considéré comme un échec. Depuis mon arrivée, c’est l’une des choses qui m’a le plus surpris. Mais le fait que l’on attende le maximum de toi ne doit pas être une chose qui te ralentit.

Herrera  » Je voulais jouer avec les meilleurs et j’aime être le rival à battre. »

J’ai plus marqué que les joueurs du trio offensif, qu’est-ce que je leur dis ?

Je leur ai dit de ne pas dormir, mais il y a beaucoup de temps (rires). Si je suis le meilleur buteur de l’équipe, ce sera une mauvaise chose.

On sent que l’on est l’équipe à battre ?

Oui, je le perçois à chaque match parce que pour les adversaires qui jouent contre nous, c’est leur match de l’année. J’aime ça. Je voulais jouer avec les meilleurs et j’aime être le rival à battre. C’est vrai que le Bayern en Europe, Chelsea, le Barça et Madrid le sont aussi. Je pense que c’est plus au niveau national.

Quelle est la relation entre Messi-Neymar ou Mbappé ?

Herrera se confie : l'avenir de Mbappé, l'exigence, son rôle, Messi et Ramos

NEYMAR JR of PSG, Lionel MESSI of PSG and Kylian MBAPPE of PSG during the Training Session of Paris Saint Germain on August 28, 2021 in Paris, France. (Photo by Anthony Dibon/Icon Sport) – NEYMAR JR – Kylian MBAPPE – Lionel MESSI – Camp des Loges – Saint Germain en Laye (France)

Vous voyez qu’ils se cherchent et s’apprécient beaucoup. Ceux d’entre nous qui sont autour en profitent aussi beaucoup même s’ils nous n’avons pas forcément le ballon. Hier les trois étaient ensemble, mais c’était le premier jour et malgré le nul, nous sommes optimistes.

Herrera « il faut d’abord que ce soit le bloc et ensuite les individualités viendront. »

Dernièrement, la Ligue des champions est remportée par des blocs très bien formés. On a cela ?

Je pense que les équipes qui ont fini par se battre pour tous les titres sont les équipes. Je vois Messi, Neymar et Mbappé super impliqués lorsqu’il s’agit de mettre le bleu de travail. Que le numéro un mondial le fasse cela vous inspire. Mon opinion est qu’il faut d’abord que ce soit le bloc et ensuite les individualités viendront.

Pensez-vous qu’avoir une attaque aussi puissante pousse le reste des joueurs à s’améliorer ?

Bien sûr. Le fait que nous donnions tous le meilleur de chacun et que nous ayons cette exigence améliorera chacun d’entre nous. Avec les trois bêtes que vous avec devant, vous ne pouvez pas vous détendre un instant.

La blessure de Mbappé ?

Cela ne semblait pas grave parce qu’il n’était pas très enflé, mais je lui demanderai demain. Aujourd’hui, nous avons eu congé et je ne voulais pas le déranger.

Herrera « Quand il arrive à Paris et qu’il est le premier à être dans la salle de sport, c’est un exemple de leader. »

Messi est-il un leader dans le vestiaire ou est-il un leader «silencieux»?

Dans le football, il y a des types de leadership. Il y en a un qui parle, un capitaine qui encourage et puis il y a des leaders qui donnent l’exemple. C’est Leo. Quand il arrive à Paris et qu’il est le premier à être dans la salle de sport, c’est un exemple de leader. Voyant que le numéro un ne prend rien à la légère fait dire au plus jeune : « si le numéro un est comme ça, il faut le suivre. »

Je me vois comme un titulaire cette saison ?

Bien sûr, en tant que footballeur, lorsque la saison commence, vous avez un onze en tête et cette année vous dites « nous devons jouer à 12 ». Je me suis toujours considéré comme un joueur d’équipe et j’essaye d’apporter à l’équipe ce qui peut lui manquer.

Quelle langue parlez-vous dans le vestiaire ?

A l’entraînement on parle de tout. Il y a un groupe français, un groupe anglais et puis un grand groupe qui parle espagnol. On fait tous un effort pour s’adapter et c’est notre obligation.

Herrera « S’il parvient à marquer des buts et à être heureux, nous allons essayer de le convaincre de rester. »

Si je pouvais penser que Messi allait jouer au PSG ?

Pendant deux ou trois mois, avec les Argentins nous avons parlé de la possibilité. Qu’il vienne m’a beaucoup surpris. Tous ceux d’entre nous qui ont vu l’évolution de Messi ont eu du mal à le voir avec un autre maillot, comme Sergio Ramos.

Si je pensais que Mbappé allait rester ?

J’ai eu l’intuition qu’il allait rester. Ce que le club nous avait toujours dit, c’est que Mbappé restait. Je lui ai demandé deux semaines avant la fermeture du mercato et il m’a dit ‘Moi je reste, moi je reste’. Ce qu’on a vu dans la presse n’allait pas avec ce qui se passait ici. Ce qui se passe cette saison peut affecter le fait que Mbappé reste. S’il parvient à marquer des buts et à être heureux, nous allons essayer de le convaincre de rester.

Herrera se confie : l'avenir de Mbappé, l'exigence, son rôle, Messi et Ramos

Ander HERRERA of Paris Saint Germain (PSG) celebrates his goal during the French Ligue 1 Uber Eats soccer match between Paris Saint Germain and Clermont at Parc des Princes on September 11, 2021 in Paris, France. (Photo by Baptiste Fernandez/Icon Sport) – Parc des Princes – Paris (France)

Un retour en sélection ?

J’en rêve. J’adorerais représenter mon pays même si j’ai été dans de grands clubs. C’est une épine que j’ai, de n’avoir joué que deux matchs avec l’Espagne. Je dois essayer de convaincre avec mon jeu.

Dans quelle position je me sens le plus à l’aise ?

Honnêtement, je me sens très à l’aise avec le fait d’aider. Là où il y a un manque, j’essaye d’apporter ce dont l’équipe a besoin. Dans une équipe de haut niveau, vous devez vous réinventer si vous n’êtes pas un joueur qui marque.

Herrera « Il a une

folle envie de jouer. »

Quelle est ma relation avec Pochettino ?

Nous parlons beaucoup. Nous avons une relation très fluide. Les entraîneurs peuvent se tromper mais j’apprécie beaucoup la sincérité et l’honnêteté, et c’est quelque chose que Mauricio a.

Comment va Ramos ? Quand peut-on le voir débuter ?

Il a une folle envie de jouer. C’est un leader et un gagnant. Il a joué 99% des matchs de sa carrière et je ne veux pas trop l’accabler en lui demandant. Nous voulons vraiment le voir avec nous. Je suis sûr que quand il reviendra, il ne reviendra pas pour faire une mauvaise performance.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club