Restez connectés avec nous
Le PSG remporte l'ICC grâce à une belle victoire sur ManU (0-2)

Amicaux

Le PSG remporte l’ICC grâce à une belle victoire sur ManU (0-2)

Cette nuit, le Paris Saint-Germain affrontait Manchester United pour son dernier match de préparation. Et, avant le premier titre à remporter face l’Olympique Lyonnais le 1er août, les Parisiens se sont mis en confiance grâce à un plutôt bon match face à Manchester United.

Le match commence tranquillement, les équipes sont sérieuses. Ibrahimovic tente de lancer Augustin sur une louche, mais c’est trop long et De Gea intercepte. Mais ce dernier manque sa relance et rend à Zlatan à 20 mètres. Forcément surpris, le Suédois tire vite fort, mais au-dessus.

Manchester United attaque surtout sur son côté droit, en s’appuyant sur les montée de Matteo Darmian, recruté cet été (ce qui a cassé la possibilité de vendre Van der Wiel). Thiago Silva intercepte tous les centres, comme d’habitude.

La première frappe des Mancuniens arrive à la 11e minute, de loin. La tentative de Depay (qui a presque signé au PSG cet été) est sans danger pour Trapp.

Le PSG est un peu étrange sur le premier quart d’heure. Il y a de bonnes choses, de la volonté, mais quelques grosses imprécisions techniques, à l’image de la passe d’Aurier pour l’attaquant de ManU à la 13e minute, heureusement bien rattrapée. Ibrahimovic et Verratti aussi manquent quelques passes, ce qui casse les actions parisiennes.

En face, les Mancuniens mettent de l’intensité. A la 16e minute, Rooney, bien lancé par Schweinsteiger sur la gauche de la surface, sert Depay en retrait aux 20 mètres. Le Néerlandais tire très fort mais un peu à côté.

Le PSG continue de souffrir et il faut de belles interventions d’Aurier et Silva pour empêcher les attaquants mancuniens de convertir les bons centres de leurs latéraux.

Paris répond avec un long ballon sur Ibrahimovic. Il remet pour Augustin qui obtient un corner. Celui-ci est tiré par Lucas sur Zlatan, dont la tête passe de peu à côté.

A la 21e minute, Mata croit ouvrir le score après un enchaînement contrôle – frappe placée parfait, mais il est justement signalé hors-jeu.

Après plusieurs occasions, c’est finalement le PSG qui ouvre le score. Suite à une action mancunienne, les Parisiens relancent vite et Lucas, depuis le côté gauche, envoie une balle piquée pour Matuidi. Alors que le Français semble un peu court, il parvient à mettre le bout du pied pour battre De Gea (0-1, 25e).

Sur la suite de la mi-temps, la domination de Manchester continue. Rooney s’essaie à la frappe à 31e minute et c’est de peu au-dessus, et les nombreux débordements continuent. Silva semble déjà en forme et il le faut pour stopper les actions.

Mais face à la pression mancunienne, les Parisiens parviennent à sortir de leur camp et se montrer dangereux. Mieux encore, Ibrahimovic lance une action, décale Maxwell sur la gauche, et est parfaitement servi au sol par le Brésilien ce qui permet au Suédois de battre De Gea d’un plat du pied tranquillement. (0-2, 35e).

Dans la foulée, ManU tente de réagir sur coup-franc. A 30 mètres, Depay envoie une balle forte devant le but, Trapp repousse mais il faut un bon retour de Maxwell pour mettre en corner et éviter un but.

Ensuite, à la 40e minute, Lucas, discret jusque là, réussit à être dangereux sur une frappe à 25 mètres. Enroulé au premier poteau, le tir semble surprendre De Gea, qui parvient à capter le ballon au sol. Peu après, le Brésilien est encore à l’attaque mais sa passe pour Ibrahimovic n’est pas assez appuyée et c’est intercepté, c’est dommage.

A la mi-temps, le score est donc de 0-2 en faveur du PSG. Efficaces, les Parisiens ont un peu souffert face au jeu rapide de Manchester mais la défense a bien tenu. Une plutôt bonne mi-temps donc, notamment de la paire Aurier (malgré quelques relances périlleuses, il a été solide et a su se défaire de situations compliquées) – Silva dans l’axe.

Stambouli continue sa bonne préparation. Il a surtout manqué un peu de précision à l’équipe afin d’être plus souvent dangereux et avoir plus de maîtrise dans le jeu.

A la mi-temps, Marquinhos remplace Van der Wiel et prend donc le couloir alors que David Luiz prend la place d’Aurier. Augustin aussi cède sa place, au profit de Cavani. Enfin, Digne rentre sur le terrain et Maxwell va sur le banc.

La seconde période commence doucement, le PSG garde mieux le ballon et Manchester est moins dangereux. Après une longue possession de balle à la 52e minute, Ibrahimovic a l’occasion de lancer Cavani dans la profondeur, mais la passe est un peu trop longue ce qui empêche l’Uruguayen de se présenter face au goal.

Paris a plus de maîtrise et récupère le ballon plus haut. Comme à la 55e minute, avec Lucas qui prend le ballon dans les pieds de Shaw, l’arrière gauche mancunien. Le Brésilien perce ensuite vers l’axe et tente de servir Cavani au second poteau du pied gauche. Malheureusement, la balle est un peu trop haute.

A la 61e minute, Youssouf Sabaly (qui prend le couloir droit et Marquinhos récupère l’axe) remplace Thiago Silva et Adrien Rabiot prend la place de Verratti, encore très bon aujourd’hui.

Peu après, le PSG construit une très belle action. Après un enchaînement de passes, Lucas trouve Cavani dans la surface. Dos au but, il préfère servir Ibrahimovic, qui, certainement pour animer un peu le match amical, tente un lob compliqué. C’est manqué et Manchester peut se relancer, mais c’était une belle action parisienne.

Fatigué par un match remplit d’efforts, Ibrahimovic cède sa place à la 69e minute à J-C. Bahebeck. Il est suivi par Matuidi, Lucas et Stambouli, remplacés par Nkunkun, Kimpembe et Ongenda. L’occasion pour Luiz de jouer en 6 et d’être capitaine, alors que Kimpembe prend l’axe de la défense.

Juste après son entrée, Bahebeck n’est pas loin de devancer la sortie du gardien sur un long ballon, mais c’est finalement sans danger.

Ces changements ne cassent pas la qualité de jeu parisienne, même si c’est un peu moins précis, et le PSG continue de maîtriser son match. Paris se procure même une grosse occasion. Alors que Sabaly tente de combiner avec David Luiz, il perd le contrôle du ballon, toutefois le tacle va dans l’élan de l’arrière parisien, qui se présente face au gardien et tente la frappe en force au premier poteau. Même si c’est dangereux, ce n’est pas cadré.

Le match se termine tranquillement avec de la possession de balle et peu d’occasions. Les deux équipes ont fait rentrer des jeunes durant la seconde mi-temps et, même s’il y a de la qualité, le niveau a un peu baissé.

La PSG sort donc de ses matchs amicaux sans aucune défaite (seulement aux tirs au but contre Chelsea, mais avec un match nul dans le temps réglementaire) et une International Champions Cup remportée lors d’une première participation.

Les Parisiens peuvent donc arriver en confiance face à l’OL, qui peut lui s’inquiéter. A noter d’ailleurs une nouvelle belle rentrée de Kimpembe, qui offre des garanties pour la saison prochaine dans son rôle de 4e défenseur.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Amicaux