Restez connectés avec nous
Les excuses de Thiriez, un espoir et une crainte.

Autour du PSG

Les excuses de Thiriez, un espoir et une crainte.

   D’habitude, quand il y a des erreurs d’arbitrages, le président de la Ligue de Football Professionnel, Frédéric Thiriez, prend la défense du corps arbitral. Mais après le match de vendredi, il a préféré s’excuser auprès des présidents des deux clubs. Une attitude qui pourrait rassurer, mais contient un risque.

  Canal+ affirme, image à l’appui dans son J+1, F. Thiriez, présent au Stade de France, serait aller s’excusé auprès de Nasser Al-Khelaïfi et Gervais Martel, avec les mots suivant pour la président du Paris Saint-Germain « je suis vraiment désolé pour ce mauvais arbitrage! ».

Si la FFF s’excuse, les suspensions ne devraient pas être lourdes.

   Une fois que le président de la LFP admet que l’arbitre s’est trompé, logiquement, on peut espérer que les suspensions soient minimales, voire annulées. En effet, il serait un peu contradictoire de punir lourdement des joueurs alors qu’il a été avoué que l’erreur de ne venait pas d’eux. Edinson Cavani et Jérôme Le Moigne peuvent donc espérer vite revenir sur un terrain. Toutefois, dans la logique, Luzenac serait en Ligue 2, alors attendons avant de se réjouir, car tout n’est pas que logique dans le football, encore moins en France. Mais la plus grosse crainte n’est pas là, plutôt dans la relation entre les deux présidents.

Une approche qui pourrait attirer les critiques.

   Pour le moment, difficile d’affirmer que le PSG aurait été avantagé par les arbitres cette saison, avec notamment plusieurs pénalties oubliés. Par contre, si dès le match de ce samedi face à Bordeaux les parisiens devaient avoir un arbitrage favorable, il est facile d’imaginer les remarques qui seront faites. Avec son excuse faite personnellement au président parisien, F. Thiriez a forcément accentué l’impression que la LFP voudrait faire en sorte que les qataris restent, comme certains affirment déjà. Si Paris a des décisions en sa faveur sur les prochaines journées, nul doute que les soupçons de protection et aide de la LFP envers le PSG referaient surface, qu’ils soient fondés ou non. F. Thiriez a donc, certainement involontairement, mis en péril la bonne image de la fédération et du PSG en s’excusant de la sorte.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Autour du PSG