Restez connectés avec nous
Mercato - Un départ du PSG annoncé !
@iconsport

Club

Lyon/PSG – Prêcheur dresse un constat amer de la défaite « il y a plus que des détails »

Ce vendredi, l’équipe féminine du Paris Saint-Germain affrontait l’Olympique Lyonnais au Parc OL pour le compte de la finale du playoff de D1 2023-2024. Menées 2-0, les Parisiennes qui sont parvenues à revenir à 2-1 (résumé vidéo Lyon/PSG), n’ont pas pu aller chercher la victoire dans cette finale et voient donc le titre leur échapper. Jocelyn Prêcheur est revenu en conférence de presse sur son état d’esprit après cette énième défaite contre Lyon. Pour lui, « c’est factuel » l’OL est au-dessus du PSG. Il sait aussi que certaines joueuses n’ont plus de marge dans ce genre de match et les erreurs se sont payées cash. Il a essayé de ne pas pointer du doigt les joueuses qui ont plombé le match. Il a tiré un bilan assez sombre, malgré un match abouti par moment.

Prêcheur « Il y a certains choix que je vais ruminer pendant toute la semaine »

« Je n’aime pas pointer du doigt des cas individuels mais c’est vrai qu’il y a eu des défaillances, surtout en première période. Je ne parle pas que de « Kate » , nous avons aussi un côté droit qui est jeune et qui montre parfois de la fébrilité. En discutant avec tout le monde, le choix s’est fait naturellement. Bien sûr, vu le résultat, on peut se demander ce qui se serait passé avec un autre onze et il y a certains choix que je vais ruminer pendant toute la semaine, mais pas forcément que dans les buts.

Prêcheur « On ne peut pas manquer 15 ou 20 minutes dans un tel match comme nous l’avons fait »

Il y a plus que des détails, on ne peut pas manquer 15 ou 20 minutes dans un tel match comme nous l’avons fait. Certaines filles sont au max, on ne peut pas leur demander plus. La réalité est là, on vient de jouer les Lyonnaises trois fois de suite, elles nous ont dominées les trois fois. Le constat est dur mais factuel. On n’est pas au niveau de l’OL.

Prêcheur « Je pense qu’on a tiré le maximum du groupe cette saison »

Je pense qu’on a tiré le maximum du groupe cette saison. Le bilan de la saison n’est pas mauvais mais je reste amer et frustré de ces trois défaites contre Lyon. Il ne faut surtout pas faire trois pas en arrière au niveau de l’effectif comme nous avons pu le faire lors des deux derniers étés. Il manque des choses, il faut aller les chercher. Une partie de l’effectif est très, très jeune, la progression est quasi optimale mais elles ne sont pas encore au standard du haut niveau. »

Prêcheur est dur avec ses joueuses. Là où il a raison, c’est la période où ils ont encaissé deux buts coup sur coup, cela réduit les chances de gagner, surtout contre une équipe de Lyon si forte. Pour le reste, le PSG a fait son match et aurait pu prétendre à mieux au regard de la physionomie du match. Il a eu domination, et les failles ne sont pas que défensives, il y a aussi eu des failles dans l’efficacité offensive.

Les parisiennes ont eu davantage de situations, en plus de dominer la balle, mais à ce niveau-là, ce sont les détails qui comptent. Marquer et ne pas encaisser de but est la base du football, il faut réussir à tenir le cap le plus longtemps pour éviter des matchs aussi compliqués. Le PSG pouvait l’emporter, mais avec ces deux buts encaissés aussi vite, la marche était trop haute pour un groupe aussi jeune avec des failles encore bien visibles.

Prêcheur envoie aussi un message aux dirigeants, avec comme sous-texte de ne pas faire la révolution au mercato et de privilégier la continuité en injectant du sang neuf. Espérons qu’il ait gain de cause, car la marge se réduit contre l’OL, il y a quelques années, les parisiennes n’auraient pas eu la possession dans un match comme celui-là. Il faut recruter intelligemment et surtout l’idée serait de trouver une solution avec les gardiennes qui ont souvent un impact (négatif) ces dernières années.

Retrouvez nos articles sur Google News et MSN/Bing News :

Google News   MSN News

Autres articles présents dans Club