Restez connectés avec nous
Mbappé évoque un souci causé par sa vitesse, ainsi que son travail de finition
©Iconsport

Club

Mbappé évoque un souci causé par sa vitesse, ainsi que son travail de finition

Kylian Mbappé a une vraie qualité technique et un certain sens du but, mais l’attaquant de 22 ans du Paris Saint-Germain et de l’Equipe de France se distingue notamment grâce à sa vitesse exceptionnelle. Laquelle peut inquiéter toutes les défenses du monde, mais a aussi gêné le numéro 7 parisien comme il l’a expliqué dans France Football.

Mbappé « On m’a dessiné à l’entraînement une zone en dehors de laquelle je ne dois pas frapper. »

« Avec Pochettino, je l’ai beaucoup travaillée. Il fallait que j’améliore ma finition, en l’adaptant à mon profil. Quand j’arrive devant un gardien, je suis à 37-38,5 km/h. Ce n’est pas tout à fait la même chose qu’un joueur qui arrive à 26 km/h. Il a fallu que j’apprenne à décélérer un peu à l’approche du but pour mieux maîtriser cette vitesse. On m’a dessiné à l’entraînement une zone en dehors de laquelle je ne dois pas frapper, car, après, les angles sont trop réduits puisque je me trouve trop près du gardien. Cela commence à rentrer car j’ai marqué cette saison pas mal de buts en tirant très vite, avant même que le gardien ou le défenseur n’aient le temps de réagir.

Je ne dis pas que je freine. On ne me l’a pas demandé. J’apprends juste à gérer cette vitesse pour, par exemple, passer à l’approche du but de 38 à 33 km/h. Ce qui correspond généralement à la vitesse maximale d’un défenseur. Cette réduction de vitesse doit me permettre de m’ajuster le plus précisément possible pour « finir » l’action et éviter toute précipitation. Je dois être le joueur qui se crée le plus d’occasions en Europe. Mais je ne suis pas encore celui qui marque le plus. Pochettino m’a dit que si j’arrivais à concrétiser davantage d’occasions, je finirais mes saisons à plus de 60 buts. Il me répète que je dois élever mes standards et il a raison.

Mbappé « même à 22 ans, je commence à y réfléchir et j’essaie de développer d’autres qualités. »

Une crainte sur le fait de perdre en vitesse dans ma carrière ?

Ça se prépare. Ça peut intervenir plus tôt que prévu, notamment après une blessure qui ne te permet pas de récupérer ton potentiel. Alors, même à 22 ans, je commence à y réfléchir et j’essaie de développer d’autres qualités pour ne pas dépendre que de ma vitesse. »

Ce sont des explications particulièrement intéressante, avec une approche dans le détail que l’on n’a que trop rarement. On sait bien que Mbappé va très vite, on se rend moins compte du fait que cela peut poser un problème. Même si on se doute bien qu’il fait agir vite et que cela n’aide pas toujours à la précision. Mais on ne voit pas à quel point il y a des complications et un travail pour limiter les difficultés, pour être mieux préparé. Notamment avec une analyse de la vitesse optimale pour Mbappé lors de son approche du but.

Cela avec en plus un travail lors de l’entraînement qui est très précis, pour qu’il apprenne à quel moment il est judicieux de tirer ou non. Une approche qui va avec ce que nous avions annoncé, ainsi que d’autres médias, dans la méthode de Pochettino. Des ateliers précis pour chaque poste, notamment la finition. Ce qui a déjà fait du bien à Mbappé sur les derniers mois et on espère que cela va continuer. Avec sa détermination et son talent, il y a matière à avoir des résultats impressionnants.

On note enfin la grande intelligence dans son analyse pour la suite, avec une vitesse bien sûr utile et qu’il faut exploiter. Mais sans penser qu’il pourra s’appuyer dessus autant dans toute sa carrière. Il y a déjà une préparation de ce moment. Ce qui lui sert de toute façon déjà, puisque Mbappé ne peut pas passer un match à sprinter. Ce n’est pas pensable physiquement. Et il y a les matchs où il n’y a pas particulièrement de place. C’est toujours bon d’avoir plusieurs atouts.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club