Restez connectés avec nous
Mbappé explique sa façon de penser et sa relation à "l'ego"
©Iconsport

Club

Mbappé explique sa façon de penser et sa relation à « l’ego »

Kylian Mbappé, attaquant de 22 ans du Paris Saint-Germain et de l’Equipe de France, s’est confié au micro de RMC Sport. L’interview sera à retrouver en intégralité sur le site du média sportif ce samedi à 10h, mais un premier extrait a déjà été dévoilé. L’international français, dont « l’ego » a pu agacer certains « spécialistes » et supporters, a notamment expliqué son état d’esprit. Et justement, sa façon d’utiliser son ego pour avancer dans sa carrière et se relever des moments difficiles.

Mbappé « je me dis toujours que je suis le meilleur et pourtant j’ai joué sur des terrains où il y avait Messi et Cristiano Ronaldo. »

« Bien sûr qu’il est important parce que, quand vous êtes dans le dur, personne d’autre que vous-même ne va vous pousser. Et il faut que vous vous persuadiez que vous êtes capable de renverser des montagnes. Les gens ne comprennent pas l’ego mais quand tu n’es pas bien, il n’y a personne qui va venir chez toi te dire que tu es capable de faire ça. Il n’y a que toi et ton état d’esprit. Ce n’est que toi. Il faut se persuader que vous êtes capable de faire de grandes choses.

A chaque fois que je rentre sur un terrain, je me dis toujours que je suis le meilleur et pourtant j’ai joué sur des terrains où il y avait Messi et Cristiano Ronaldo. Ce sont des meilleurs joueurs que moi, ils ont fait un milliard de choses de plus que moi. Mais dans ma tête je me dis toujours que je suis le meilleur parce que comme ça tu ne te donnes pas de limites et tu essayes de donner le meilleur de toi-même. Bien sûr, parfois les gens ne comprennent pas parce que je pense qu’il y a peut-être aussi cette barrière qui est créée par rapport à ce sujet-là, où l’on n’explique pas vraiment ce qu’est l’ego.

Mbappé « c’est bien au-delà de ce truc superficiel »

Pour les gens, l’ego c’est juste ne pas donner un penalty à un copain, avoir un meilleur salaire que le joueur de l’équipe rivale. Ce n’est pas que ça, c’est aussi dans la préparation. C’est quelque chose de personnel, se surpasser, c’est bien au-delà de ce truc superficiel de dire ‘moi je, moi je’. Mais je pense qu’il y a pas mal de choses à dire sur ça. »

Alors que le numéro 7 parisien peut être par moments agaçant dans ses prises de parole, il y a ici un avis très intéressant qui mérite d’être pris en compte. Bien sûr qu’il a un certain ego, il en a même besoin. Sans vraiment penser qu’il est le meilleur joueur, cela l’aide de penser ainsi avant de démarrer un match. Cela peut se comprendre. Et ce qu’il dit sur le fait de se relever des périodes très compliquées est très juste. Il faut bien avoir un lever pour retrouver la confiance. Cela en étant parfois un peu seul et sous les critiques. Alors s’il a cette force en lui pour garder le sourire et avancer positivement, tant mieux.

Le tout est de trouver le bon équilibre pour que cet ego soit bien utilisé. Il ne faut pas chercher à le flatter, à briller tout seul en oubliant l’importance du collectif. Surtout que c’est souvent en jouant pour l’équipe que les individualités sont finalement mises en valeur. Comme on a pu le voir lors du 8e de finale aller de la Ligue des Champions contre le FC Barcelone (1-4).

Maintenant, il est logique d’avoir de l’ambition et de la confiance à ce niveau dans le football. Il est même impossible de réussir sans. Et un attaquant doit avoir soif de buts, ce qui l’oblige à penser à lui par moments plutôt que de toujours chercher la passe. Là aussi, c’est un équilibre à trouver. Sans jamais oublier qu’il faut avant tout vouloir aider l’équipe à gagner, car c’est bien cela l’objectif des buts.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club