Restez connectés avec nous
Mbappé se confie : son travail, les gardiens, l'influence, la "faim", l'engagement et le collectif
©Iconsport

Club

Mbappé se confie : son travail, les gardiens, l’influence, la « faim », l’engagement et le collectif

Kylian Mbappé, attaquant de 22 ans du Paris Saint-Germain, a répondu à de nombreuses questions de l’UNFP en marge de son titre obtenu de meilleur du mois de février. L’international français a notamment évoqué son travail pour obtenir la reconnaissance, le titre de meilleur joueur de la saison, l’apport des gardiens dans carrière, son influence, la détermination pour continuer à gagner, son image, l’apport de son grand-frère et sa mentalité.

Mbappé « je pense que ça va se jouer avec ce lot de joueurs-là. »

Que représentent ces trophées UNFP ?

C’est la récompense de tout un travail. Le travail d’un club, de mes différents clubs, que ce soit Monaco ou Paris aujourd’hui, qui m’ont toujours mis en confiance, qui m’ont aidé à aller chercher ces trophées-là. Mes coéquipiers dans mes clubs respectifs aussi, mes entraîneurs, tout le monde.

C’est aussi la récompense d’un travail quotidien. On travaille beaucoup pour avoir une reconnaissance et ces trophées-là je pense que c’est la meilleure des reconnaissances au niveau individuel.

Un pronostic pour le joueur de la saison ?

Il y a plein de bons joueurs. Déjà, je pense qu’il faudra mettre tout ce qui est Memphis Depay, Wissam Ben Yedder. Même à Lille il y a de bons joueurs, comme Ikoné, qui ont fait des grandes saisons. Après, bien sûr il y aura des joueurs de notre équipe. Je pense que je suis encore dans la course, après Ney a un peu moins joué mais c’est toujours un grand joueur. Donc je pense que ça va se jouer avec ce lot de joueurs-là.

Mbappé  » il y en a plein qui m’ont mis en échec, et ça m’a permis de me remettre en question. »

Il existe de 2 types de gardiens, ceux à qui j’ai mis un but et ceux qui ont une grande chance d’en prendre 1 ?

(rires). Les gardiens m’ont beaucoup aidé à progresser. Je pense que j’ai vraiment changé dans cet aspect-là du jeu par rapport à Monaco. Je pense que les gardiens adverses en font partie, car il y en a plein qui m’ont mis en échec, et ça m’a permis de me remettre en question et de travailler encore plus pour être le plus performant possible. Après, bien que j’ai réussi à marquer beaucoup de buts et j’espère en mettre encore plein à ceux à qui je n’ai pas encore marqué.

Si je ressens l’influence que j’ai, comme d’autres grands sportifs, sur les jeunes ?

Bien sûr que je la ressens. Après, chacun prend le temps de comprendre la portée de sa parole. Moi, j’ai mis un peu de temps à comprendre la portée de la mienne et maintenant je sais quelle est la puissance de ma parole. Et c’est vrai que c’est libre à chacun, il faut jamais imposer il faut que ça vienne du cœur, que ça soit naturel. Au bout d’un moment, si ça ne vient pas du cœur, on lâche et il faut vraiment faire les choses avec passion, je pense que c’est important.

Mbappé « chaque nouvelle saison, c’est une histoire différente. »

Zlatan Ibrahimovic m’a souhaité de garder « la faim » ?

Je pensais que c’était dur de continuer à rêver quand on gagne beaucoup. Mais chaque nouvelle saison, c’est une histoire différente. On oublie tout ce que tu as fait avant, ça ne compte plus, ce qui compte l’instant présent et c’est ce que tu vas faire. Donc je pense que c’est une bonne chose aussi, parce que quand tu fais des choses moins bien, on oublie vite. Mais c’est ce qui permet de se remettre vite en question, de remettre les pendules à l’heure et de tout de suite réattaquer la saison avec envie et faim.

L’objectif c’est toujours de gagner des trophées, de gagner le maximum. Parce qu’au bout d’un moment on ne pourra plus gagner en gagner quand on va arrêter, et on aimerait bien regarder derrière nous et avoir une armoire bien remplie.

Mbappé « Je pense qu’une part de ma réussite est due aussi à lui. »

Tout le monde m’aime peu importe l’âge, qu’est-ce que ça fait ?

Cela fait plaisir, parce que bien sûr il y a le football, c’est très important, et si les gens s’attachent aussi à la personne c’est que mon éducation plaît, ma manière d’être. Je remercie mes parents parce que ce sont eux qui m’ont éduqué pour être comme ça et ça fait plaisir d’avoir la reconnaissance des gens en dehors du terrain, d’être identifié comme un modèle.

Après, ce sont des responsabilités et des devoirs aussi. Ce n’est pas toujours facile, mais c’est plaisant quand voit le résultat.

Ce que mon grand frère Jirès Kembo Ekoko m’a apporté dans ma carrière ? 

Il m’a ouvert la voie qu’on ne connaissait pas ce monde-là, le football professionnel. Il a eu la chance de jouer à un très bon niveau, le haut niveau. Donc on a réussi à avoir une première entrée, de voir comment ça fonctionnait, et je pense que les erreurs qu’il a peut-être commises ça m’a servir à moi pour ne pas les reproduire.

Comme ça servira peut-être à mon petit-frère les erreurs que j’ai commises pour qu’il ne fasse pas les mêmes. Je pense qu’une part de ma réussite est due aussi à lui, et je l’en remercie pour ça.

Mbappé « il y a des problèmes dans le monde et si on peut aider le maximum de personnes je pense qu’on n’a pas besoin d’attendre »

Pourquoi c’est imposer de s’engager pendant sa carrière ?

S’ils ont le cran d’assumer même pendant leur carrière, car on peut faire d’autres choses pendant la carrière aussi. Moi, j’ai fait mon association, bien sûr qu’il faudra embaucher des gens parce qu’on ne peut pas être là à plein de temps, donner son nom pour des œuvres comme ça, je pense qu’on peut le faire même pendant sa carrière, parce qu’on est en haut de l’affiche c’est là où on peut vraiment faire le plus du bien autour de nous. Bien sûr qu’après la carrière, si tu as un nom ronflant, ça marchera toujours, mais je pense qu’il n’y a rien de mieux pendant la carrière, là où tu es dans l’action, de faire des œuvres.

Je pense qu’il ne faut pas attendre, parce que les problèmes ils n’attendant pas, il y a des problèmes dans le monde et si on peut aider le maximum de personnes je pense qu’on n’a pas besoin d’attendre et de repousser à demain.

Mbappé « Le plus important c’est vraiment de rester focus sur les vrais objectifs, qui sont le collectif. »

La fable qui me parle le plus : le lièvre et la tortue, le lion et le rat ou les mouettes et les sardines ?

Je pense que c’est la première. Il y a beaucoup de joueurs qui se sont précipités, mais aussi je suis quelqu’un de pressé et parfois je me suis cassé les dents parce que j’ai voulu être trop pressé. Le plus important c’est vraiment de rester focus sur les vrais objectifs, qui sont le collectif.

Bien sûr qu’il faut avoir des objectifs individuels, parce que ça permet au collectif de s’élever aussi parce que quand tu marques des buts, tu veux être meilleur buteur, mais ça doit jamais passer avant le collectif parce que c’est vraiment le plus important, c’est le collectif qui te mettra en lumière.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club