Restez connectés avec nous
OL/PSG - Ollé-Nicolle évoque l'état d'esprit et croit en son équipe
©IconSport

Club

OL/PSG – Ollé-Nicolle évoque l’état d’esprit et croit en son équipe

Didier Olle-Nicolle, entraîneur des féminines du Paris Saint-Germain, s’est livré en conférence de presse dans des propos relayés par L’Équipe avant la demi-finale aller de Ligue des Champions League ce dimanche face à l’Olympique Lyonnais. Il est revenu sur la forme de son groupe et sur l’état d’esprit avant ce match capital. Le technicien parisien a ensuite évoqué l’importance de ce match contre une belle équipe Lyonnaise et avoue qu’il veut marquer les esprits avec une qualification sans ambiguïté. Enfin, il a notamment évoqué la force collective, saluée par tous, de son équipe et espère que cela permettra de faire la différence.

Olle-Nicolle « J’ai beaucoup envie d’en découdre avec cette belle équipe lyonnaise« 

« L’état du groupe ?

Le groupe est pratiquement au complet, tout le monde est susceptible d’être convoqué. Pas de blessée. En plus, on a le retour de Constance Picaud, qui a repris l’entraînement, et de Luana qui était embêtée par son genou.

Quel état d’esprit pour ce match ?

Avec beaucoup de sérieux et de plaisir. Quand on a mis en place notre projet, c’était pour faire un très bon Championnat et aller le plus loin possible dans les deux Coupes. Aujourd’hui, on a fait un très bon Championnat, à la bagarre avec Lyon, et on est en finale de la Coupe de France. Donc pour l’instant, on est dans nos objectifs. On sait que ça va être des matches serrés, importants. La clé passera par beaucoup de disciplines et beaucoup de plaisir. Le risque, c’est de jouer avec des absences, mais là on a récupéré du monde. J’ai beaucoup envie d’en découdre avec cette belle équipe lyonnaise. »

Le PSG est bien cette saison. Un peu à la traîne en championnat, mais cela fait aussi partie du jeu dans cette compétition sous forme de duel face aux Lyonnaises. Les Parisiennes ont été moins régulières et cela devrait se jouer à peu de choses. Mais à côté de cela, il y a eu la Coupe de France, où les Parisiennes sont en finale qui se disputera le 13 mai prochain contre Yzeure. En D1 Arkéma, les Franciliennes ont 5 points de retard sur Lyon alors qu’il reste 9 points à distribuer. 

Mais tout n’est pas mathématiquement perdu d’autant que le PSG rencontrera une nouvelle fois l’OL lors de la 21 et avant-dernière journée. Autant dire qu’un faux pas Lyonnais dans un des deux autres matchs associés à une victoire parisienne dans le duel au sommet pourrait rebattre les cartes. Puis, il y a cette finale prestigieuse de Ligue des Champions à aller chercher. La fin de saison promet d’être belle et les Parisiennes sont prêtes comme en a témoigné son entraîneur.

Olle-Nicolle « Ca se joue parfois à pas grand-chose« 

Le retard en D1 donne plus d’importance à ce match ?

« Oui et non. Il y a un vrai avantage pour Lyon au niveau du Championnat, ça s’est un peu joué la semaine dernière. Je les ai vues à Fleury, elles pouvaient très bien perdre ce match, elles l’ont gagné sur des faits incroyables, des erreurs adverses. Ça fait partie d’une saison. Quoiqu’il arrive, on aura fait un très bon Championnat, car ça se joue parfois à pas grand-chose. Elles ont un bel avantage en D1, nous, on l’a en Coupe de France après les avoir éliminées. Cette demi-finale, ça va être la belle. Sur nos confrontations, elles ont gagné en Championnat (6-1), nous en Coupe (3-0), les scores ont été assez larges sur les deux matches, ça peut donc aller très vite. C’est pourquoi je parlais de sérieux.

Olle-Nicolle « On a l’idée de faire un truc grandiose« 

A quel type de match s’attendre ? Le même qu’en Coupe de France ?

Je considère Lyon comme une très bonne équipe, composée d’internationales. Leur attaquante est une des meilleures du monde, Wendie Renard… on ne les présente plus. C’est une équipe avec beaucoup d’expérience, beaucoup de solidité. Mais je considère aussi qu’on a une très bonne équipe, et je veux qu’on soit très ambitieux, qu’on joue. On n’a pas le style à trop défendre, il faudra qu’on utilise très bien le ballon, il faudra de la justesse sur le plan technique.

En Coupe, ça n’a pas été un match facile. Mais on a fait un match sérieux, avec beaucoup d’engagement. Ce jour-là, les filles ont fait tourner la partie au bon moment en étant très efficaces. Il faut qu’on soit dans cette logique dimanche, sans les craindre, parce qu’on a envie de faire de très belles choses. On respecte beaucoup cette équipe, leur historique, leur palmarès, mais on a l’idée de faire un truc grandiose. »

Comme on l’a vu, tout reste à faire cette saison même si le championnat parait inaccessible. Il faut se servir de toutes les forces et de toutes les prestations antérieures pour cette fin de saison qui verra 3 confrontations décisives pour Lyon et Paris. La défaite 6-1 en D1 Arkéma (match aller) a fait du mal, mais les Parisiennes sont restées dans l’ombre des Lyonnaises. De quoi mettre la pression à l’entame du money time. Les matchs entre les deux équipes sont toujours intéressants, voire spectaculaires. 10 buts en deux matchs cette saison et un carton de part et d’autre. Donc il faut se souvenir de la large défaite et repenser à la large victoire pour tenter de tirer le meilleur de l’équipe. Olle-Nicolle le sait, il faudra être sérieux et appliqué.

Mais cette demi-finale de Ligue des Champions ne devrait pas ressembler aux deux précédentes rencontres. Déjà, parce que le PSG s’est remis petit à petit du scandale autour de certaines de ses joueuses, qui avait fait mal aux têtes au moment d’aborder en novembre dernier le premier choc entre les deux équipes fortes du championnat. Et comme le PSG a commencé à remettre la machine en route, c’est en Coupe de France qu’elles ont corrigé l’anomalie de leur très lourde défaite contre l’OL. Il va falloir être efficace en attaque et en défense et compter sur le bel état d’esprit affiché ces dernières semaines qui constitue une belle force pour Paris.

Olle-Nicolle « On a un effectif jeune, et l’idée c’est de le faire grandir collectivement« 

Des observateurs voient Lyon meilleur individuellement mais le PSG avec un collectif particulièrement fort ?

Chez nous, on essaie d’avancer à travers un collectif. On a un effectif jeune, et l’idée c’est de le faire grandir collectivement. Je le dis souvent, s’il y a un ou deux maillons manquants dans notre jeu au niveau des replacements, des déplacements, c’est très compliqué. Mais je ne me permettrais pas de juger les Lyonnaises, elles ont aussi un collectif. Elles ont des arguments individuels très forts. Mais nous aussi. »

Le PSG est devenu un vrai collectif cette saison, les observateurs n’hésitent plus à le dire. C’est l’un des vœux d’Olle-Nicolle qui en a fait son grand cheval de bataille. Mais on sait que l’équilibre est fragile. On l’a vu avec l’affaire Hamraoui qui a ébranlé le vestiaire. En plus de cela, le PSG semble en difficulté quand il manque des joueuses, comme si l’équilibre dépendait aussi des individualités. 

Les deux équipes ont des qualités un peu partout, mais les Parisiennes n’ont encore jamais goûté à une victoire en Ligue des Champions. Ce petit supplément d’âme nécessaire peut donc venir de là. Mais attention aux raccourcis, les Lyonnaises sont fortes individuellement, mais leur jeu collectif est toujours très intéressant et elles peuvent poser des gros problèmes aux joueuses d’Ollé-Nicolle.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Club