Restez connectés avec nous
PSG/Nantes - Pochettino évoque Di Maria, le travail, Neymar, Barcelone et la "responsabilité"
©IconSport

Club

PSG/Nantes – Pochettino évoque Di Maria, le travail, Neymar, Barcelone et la « responsabilité »

Dimanche, dans le cadre de la 29e journée de Ligue 1 2020-2021, le Paris Saint-Germain (2e) affrontera le FC Nantes (19e) au Parc des Princes (coup d’envoi à 21h, diffusion sur Canal+). A la veille de cette rencontre, le coach parisien Mauricio Pochettino a répondu à plusieurs questions en conférence de presse. L’occasion d’évoquer la prolongation de contrat d’Angel Di Maria (ailier de 33 ans), les changements à Paris, le retour de blessure de Neymar (attaquant de 29 ans), la course au titre avec un calendrier chargé, la possibilité d’avoir « match piège » demain, le 8e de finale retour de la Ligue des Champions contre le FC Barcelone mercredi (1-1, 5-2 au cumulé) et des responsabilités pour ce qui est a été négatif.

Pochettino « Il faut s’adapter, avec des changements petit à petit. »

La prolongation de Di Maria ?

C’est une chose importante pour le club, une situation importante pour le joueur. Cela fait plusieurs joueurs qu’il est un joueur clef de l’équipe. Les deux parties sont très contentes de continuer.

Les changements entre le poste d’entraîneur à Tottenham et au PSG ?

La différence est que nous sommes arrivés à Tottenham un 27 mai, avec plus d’un mois pour préparer la présaison, puis nous avions cette présaison, pour mettre des bases de travail et nos idées. Il est clair qu’ici sur nos 2 premiers mois nous avons eu 16 matchs dans différentes compétitions. Il faut s’adapter, avec des changements petit à petit. C’est une modification moins intense qu’avec une présaison. Nous sommes arrivés en mettant en place nos idées, notre méthodologie.

Pochettino « Neymar a fait des exercices avec le groupe aujourd’hui et on espère qu’il sera bientôt prêt. »

On est particulièrement prudent avec Neymar ou il a fait une rechute ?

Nous avons essayé qu’il revienne pour le match contre Barcelone. Mais on sait aussi que c’est difficile de programmer exactement. C’est différent pour chaque joueur. Mais il n’y a pas une rechute. Il a fait des exercices avec le groupe aujourd’hui et on espère qu’il sera bientôt prêt.

Paris est le seul club de la course au titre à jouer toutes les compétitions, cela avantage les autres ?

Je ne crois pas que ce soit un avantage ou un désavantage. Le PSG doit toujours chercher à être compétitif et à aller loin dans les compétitions. C’est un principe pour le club. On ne cherche pas une excuse. On joue toujours pour gagner dans ce club. C’est la réalité. Nous ne devons pas chercher une excuse.

Pochettino « Nous allons essayer de mettre une équipe qui sera prête pour ce match, avec la fraîcheur nécessaire pour gagner. »

Je me suis adapté aux joueurs et au pays dans mes méthodes depuis mon arrivée ?

Ce n’est pas vraiment parce que c’est un autre pays. On devait vite analyser l’équipe en arrivant, pour voir le niveau de forme des joueurs. Nous avons la responsabilité avec peu de temps d’optimiser chaque aspect des joueurs pour qu’ils soient compétitifs et que l’on gagne. C’est notre travail et c’est la responsabilité prise en signant le 3 janvier. Nous ne voulons pas d’excuse. Nous avons assumé en signant et nous voulons améliorer l’équipe chaque jour.

Un match piège contre Nantes après l’Europe ?

Oui, c’est un match difficile pour nous. Nous sommes prévenus. Il y a eu une soirée de grande joie, après il y a toujours dans l’esprit que le match suivant est important mais c’est la théorie et il faut le mettre en pratique. C’est une équipe physique, qui va nous rendre les choses difficiles. Il faut être frais pour ce match. Nous allons essayer de mettre une équipe qui sera prête pour ce match, avec la fraîcheur nécessaire pour gagner.

Cela m’inquiète d’avoir concédé autant d’occasions contre le Barça ?

Non. Nous avons fait une première période avec l’équipe qui n’était pas bien. Mais il ne faut pas non plus se concentrer là-dessus. Il faut analyser les deux matchs. On ne peut pas oublier que l’on va en quart de finale avec 5-2 contre le FC Barcelone. C’est la réalité. C’est le football. Il y a des choses qui peuvent se passent. C’est vrai que l’on doit encore s’améliorer, nous ne sommes pas contents de la première période. Mais l’objectif est rempli et cela diminue l’importance de la première mi-temps du match retour.

Pochettino « quand une équipe n’est pas au niveau attendu c’est de la responsabilité du coach. »

Le match de Kurzawa, Paredes et Florenzi, peut remettre en question la hiérarchie ?

Non, ce qui est clair c’est que quand une équipe n’est pas au niveau attendu c’est de la responsabilité du coach. Les difficultés ont été collectives. Une équipe ce sont 11 joueurs sur le terrain et tous ceux sur le côté. La performance est un souci collectif. Et je ne veux pas trop me concentrer sur la première période. C’est vrai que Keylor Navas a dû faire une grande performance, mais la responsabilité est toujours collective. On ne se concentre pas sur des individualités.

Publicités

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Club