Restez connectés avec nous
PSG/Saint-Etienne - Tuchel en conf : gestion, la situation de Cavani, le 4-4-2 et les gardiens

Club

PSG/Saint-Etienne – Tuchel en conf : gestion, la situation de Cavani, le 4-4-2 et les gardiens

Mercredi, pour le compte des quarts de finale de la Coupe de la Ligue, le Paris Saint-Germain affrontera l’AS Saint-Etienne (14e de Ligue 1) au Parc des Princes (coup d’envoi à 21h05, diffusion sur Canal+Sport et France 3). A la veille de cette rencontre, le coach parisien Thomas Tuchel a répondu à plusieurs questions en conférence de presse. L’occasion d’évoquer la gestion de son équipe face à un calendrier chargé, la situation d’Edinson Cavani (buteur de 32 ans en fin de contrat en juin prochain), le travail pour éviter les blessures, le schéma en 4-4-2 et les gardiens. Retrouvez ici le point sur le groupe.

L’équipe demain ?

On fera jouer notamment des joueurs qui n’ont pas joué contre Linas. Cela doit nous permettre de mettre de l’intensité. C’est un match difficile demain contre une équipe très équilibrée, qui est d’habitude en 3-5-2 et ce n’est pas facile d’avoir des occasions. On avait très bien cela en décembre, on doit recommencer demain. C’est important de gagner. Nous sommes convaincus que nous sommes prêts.

Si j’aimerais que le PSG garde Sergio Rico ?

Mais oui, il fait très bien. Mais ce n’est pas seulement ma décision. C’est entre les deux clubs, le joueur et moi. Nous sommes très content avec lui. Il devrait être titulaire demain. Quand il joue, il fait toujours bien. A l’entraînement aussi. Il est fiable et très positif. C’est le défi pour lui de continuer comme ça.

Tuchel « Il peut aussi y avoir des absences, donc il faut réagir à des imprévus. »

La gestion des joueurs pendant le marathon de matchs ?

Oui, on essaye de gérer les minutes. On doit aussi avoir la possibilité de faire attention, d’écouter les joueurs. On ne peut pas choisir trop en avant, car cela dépend des sensations. Les matchs ne sont pas tous à la même intensité. Pour des joueurs c’est important de jouer tous les 3 jours, il y a aussi la possibilité de faire des changements à différents moments. Les 20 dernières minutes sont les plus intenses en début de saison et en janvier. Il peut aussi y avoir des absences, donc il faut réagir à des imprévus.

Les buts de Cavani rendent difficile de le sortir ?

Je suis très content pour lui, mais on a aussi joué avec Pablo Sarabia, Julian Draxler et Adil Aouchiche contre une équipe de 6e division et c’était leur travail de la différence. Ils ont fait ce que l’on a demandé. C’est bien. Voilà, maintenant c’est la meilleure chose pour tous les attaquants. Cela donne de la confiance et du rythme. Mais on ne peut pas oublier tout ce que Di Maria, Neymar, Mbappé et Icardi ont fait. Ils ont l’occasion de commencer demain. Cavani a fait ce qui est nécessaire. Nous sommes une grande équipe, on a besoin de chaque joueur. Et s’il y a des décisions difficiles, tant mieux car cela veut dire que tout le monde est en forme.

Tuchel « Nous sommes du même avis, il ne faut pas trop changer l’équipe pendant l’hiver. Ce n’est pas le Monopoly. »

Leonardo ne voudrait pas laisser partir Cavani ?

Leonardo a beaucoup d’expérience et sait ce qu’il faut pour gagner des titres, nous en voulons 4. Il faut une grande équipe pour y arriver. Il faut des choix difficiles. Nous sommes du même avis, il ne faut pas trop changer l’équipe pendant l’hiver. Ce n’est pas le Monopoly. Il y a une bonne dynamique, une bonne ambiance et chaque changement amène de l’incertitude. Nous sommes contents du groupe et j’espère qu’il n’y a pas de blessure.

Est-ce que Cavani aura plus de temps de jeu sur la seconde partie de saison ?

Cela dépend de sa qualité et de celle des autres. Il y a une grande concurrence. Mbappé et Icardi ont très bien fait et lui a été blessé, donc c’était difficile. Maintenant, il revient pour se battre pour sa place. C’est un super joueur, on ne l’a jamais oublié. Mais je ne peux rien promettre à personne. C’est une grande concurrence. Et c’est une force pour l’équipe.

Tuchel « On parle chaque jour avec les médecins, le staff médical. On contrôle tout ce qui est possible. »

Si on a changé des choses dans la préparation pour éviter la blessure ?

On essaye de donner de l’intensité et du volume pendant le travail, nous changeons des choses. Les joueurs doivent être prêts à enchaîner les matchs. On peut faire des changements après 70 minutes. On fait aussi très attention à la récupération des joueurs. Il faut aussi un peu de chance. On peut toujours aux blessés, on dit qu’on a mal fait des choses, mais si des joueurs sont en forme on dit que c’est juste normal.

On essaye toujours d’éviter les blessures, mais c’est une phase dangereuse. On parle chaque jour avec les médecins, le staff médical. On contrôle tout ce qui est possible. Et les joueurs doivent être super-professionnels dans la vie, on ne peut pas tout contrôler. Nous avons une équipe plus grande et expérimentée que l’an dernier. Avec des joueurs qui ont plus l’habitude de jouer beaucoup.  Les blessures que nous avons ne sont pas graves, les joueurs reviendront bientôt.

Tuchel « Le défi pour les joueurs est de continuer. Si nous le faisons, nous sommes une équipe très dangereuse et équilibrée en même temps. »

Si on peut continuer en 4-4-2 ?

C’est un défi de garder l’équilibre comme ça, mais c’est possible. Les joueurs l’ont montré. On a été exceptionnel pendant quelques semaines comme ça, avec le travail, les résultats et l’intensité. Nous avons de superbes statistiques, avec une vraie amélioration dans tous les sujets décisifs. Le 4-4-2 a donné beaucoup de responsabilités aux joueurs défensivement. Ce n’est pas simple de jouer ce schéma avec beaucoup de possession. Il faut être attentif. Ce n’est pas facile, mais on a montré que l’on peut le faire. Le défi pour les joueurs est de continuer. Si nous le faisons, nous sommes une équipe très dangereuse et équilibrée en même temps.

Plus simple avec une vraie hiérarchie au poste de gardien ? Et pour eux ?

Oui, c’est plus confortable. Cela donne un bon sentiment au staff et aux joueurs. On a Keylor Navas en numéro 1, il est super fiable et expérimenté, avec beaucoup de calme. C’est plus simple à gérer ainsi. C’est ce que l’on voulait. Sergio Rico et Marcin Bulka font super bien à l’entraînement. Les 3 sont vraiment ensemble. L’entraîneur des gardiens est super content, ils travaillent bien ensemble. Ils sont très calmes, car la hiérarchie est claire. Ils s’encouragent et cela nous donne beaucoup de qualité.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club