Restez connectés avec nous
PSG/Séville - Camara regrette "Je ne peux pas me satisfaire de la qualification"
©Iconsport

Club

PSG/Séville – Camara regrette « Je ne peux pas me satisfaire de la qualification »

Zoumana Camara, ancien défenseur central qui a terminé sa carrière au Paris Saint-Germain en 2015 après 8 saisons passées à Paris avant d’être l’adjoint de l’entraîneur du PSG de 2015, avec Laurent Blanc, Unai Emery et Thomas Tuchel, jusqu’à l’arrivée de Mauricio Pochettino, est dorénavant coach des U19 du PSG la saison 2021-2022. Il s’est exprimé auprès des médias après la victoire en 8e de finale de Youth League (équivalent de la Ligue des Champions pour cette catégorie) contre le FC Séville ce mardi (2-0, retrouvez le résumé ici). Il n’a pas caché, malgré la victoire, un certain agacement à cause du comportement des joueurs (il y a notamment eu une bagarre en fin de rencontre) et à rappeler aux Titis qu’il y a une certaine exigence.

« Je voulais et j’aurais aimé que mon équipe ait plus de maîtrise en deuxième période à onze contre dix. A la fin avec tous les incidents qui se sont produits, cela m’a agacé parce qu’on les avait prévenus. On avait dit que Séville c’était une belle équipe avec de bons joueurs. Mais l’état d’esprit et le football espagnol sont comme ça. Ils savent à la fois être agressifs et truqueurs mais ils restent de bons joueurs de ballon techniquement et tactiquement. Il ne fallait pas rentrer dans le panneau. On menait au score donc on n’avait pas à rentrer dans ce jeu-là. Il fallait rester concentré sur le football.

Camara « Pour aller plus haut, dans le football de haut niveau, il faut savoir garder son calme. »

Je ne peux pas me satisfaire de la qualification car les joueurs sont en formation et en apprentissage. Pour aller plus haut, dans le football de haut niveau, il faut savoir garder son calme. On a eu la chance que cela soit à domicile. Si cela avait eu lieu là-bas, il y aurait eu le public et une atmosphère contre nous. Donc il faut garder son sang-froid et ne penser qu’au terrain. »

Même s’il y a la qualification, qui est évidemment une bonne nouvelle, la frustration de Camara est tout à fait compréhensible. Il a vu une partie de ses joueurs tomber dans le piège de la tension, craquer et prendre des cartons. Il y a ainsi des Titis qui seront suspendus en quart de finale à cause de cartons évitables. Comme le souligne l’entraîneur, ce sont des erreurs à gommer pour grandir et s’imposer au haut niveau. Dans son rôle de formateur, c’est bien sûr un point important.

Cette rencontre doit servir aux joueurs pour apprendre, afin de mieux se maîtriser à l’avenir. Même s’il ne faut pas faire comme si on ne voyait jamais ces moments de tensions dans les matchs professionnels. C’est même sans doute trop récurent, ce qui donne de mauvais exemples. Avec la pression du haut niveau, il est tout de même difficile d’effacer toutes les tensions. Ce qui n’empêche pas de chercher à se contrôler.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Club