Restez connectés avec nous
Ramé tente d'éteindre l'incendie de l'affaire Hamraoui
©Iconsport

Club

Ramé tente d’éteindre l’incendie de l’affaire Hamraoui

Ulrich Ramé, manager du Paris Saint-Germain et patron de la section féminine, a tenté, dans un entretien à Sud Ouest, d’éteindre l’incendie sur le cas Kheira Hamraoui. La situation est compliquée pour Paris qui subit les événements. Mais Ramé l’assure, le PSG a tout mis en place en interne pour sortir de la crise. Il préfère aborder les objectifs sportifs et demande à ce qu’on laisse le club gérer cette affaire. Tous les moyens ont été mis en place selon lui.

Ramé « On parlait de virage tout à l’heure, c’est le bon moment d’indiquer la direction »

« On parlait de virage tout à l’heure, c’est le bon moment d’indiquer la direction, et aujourd’hui les objectifs sportifs sont la priorité. Nos démarches depuis le début de saison visaient à gérer au mieux la situation, totalement inédite, pour préserver la sécurité des joueuses et leur carrière, et optimiser le potentiel de l’équipe. »

Ramé « Ce sont des choses qui se règlent en interne »

« Je ne vais pas m’étendre sur cette situation-là, on est focus sur le match de mercredi et les suivants. Ce sont des choses qui se règlent en interne, dont on prend acte, et qui concernent le service des ressources humaines. (…) Face à une situation totalement inédite, le club a mis les moyens aussi bien en termes de sécurité que de soutien psychologique, d’accompagnement, de réintégration dans le groupe, d’entraînements individuels »

On aimerait tous que ce genre d’histoire n’existe pas. C’est assez lunaire et le club rame pour tenter d’apaiser la situation à l’image de Ramé qui reste flou, tout en tentant de donner quelques éléments. On est loin du sportif, on est en plein dans de l’extra-sportif. Ce qu’il s’est passé avec Hamraoui et terrible pour la joueuse, toute l’équipe a subit cette histoire de plein fouet.

 Mais ce n’est pas fini, l’avocat de Hamraoui, s’en est pris à Aminata Diallo, Marie-Antoinette Katoto et Kadidiatou Diani, trois joueuses du PSG, estimant que ses dernières avaient insulté, provoqué et menacé, sa cliente. Une situation dont le PSG n’est pas près d’en sortir. Elle est inédite et grave dans le fond comme dans la forme. Espérons que les mesures mises en place par le PSG soient efficaces. Est-ce que le vestiaire peut continuer ainsi ? On attendra en tout cas la fin de cette triste affaire pour y voir clair.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Club