Restez connectés avec nous
Wijnaldum évoque les critiques subies à Liverpool, Pochettino et le projet du PSG

Club

Wijnaldum évoque les critiques subies à Liverpool, Pochettino et le projet du PSG

Georginio Wijnaldum, milieu de 30 ans qui a rejoint le Paris Saint-Germain cet été à la fin de son contrat à Liverpool, s’est confié auprès de The Guardian. L’occasion pour l’international néerlandais de parler de son départ du club rejoint en 2016, ainsi que des critiques et l’amour des supporters, mais aussi de son choix de venir à Paris après avoir été contacté par le coach Mauricio Pochettino. Voici notre traduction de l’interview.

Wijnaldum « Quand cela tournait mal, j’étais le joueur qui était tenu comme responsable. »

Mon dernier match à Liverpool ?

C’était très beau à la fin et, pendant des semaines, j’y ai pensé. Tous les joueurs ne partent pas ainsi.

Un manque d’amour par moments ?

Il y a eu un moment durant lequel je ne me suis pas senti aimé et apprécié. Par de la part de mes coéquipiers ou du centre d’entraînement. Eux, je sais…je peux dire qu’ils m’aiment et je les aime. Ce n’était pas de ce côté, mais de l’autre.

Il y a eu des critiques ?

Je dois dire qu’il y a eu aussi les réseaux sociaux. Quand cela tournait mal, j’étais le joueur qui était tenu comme responsable, ils voulaient que je parte. Tous les jours à l’entraînement et dans les matchs, j’ai tout. Je devais finir sur une bonne note parce que, durant ces années, Liverpool a signifié beaucoup pour moi et vu la façon dans les supporters au stade me traitaient.

Wijnaldum « les supporters au stade et ceux sur les réseaux sociaux étaient deux genres différents. »

Mon sentiment était que les supporters au stade et ceux sur les réseaux sociaux étaient deux genres différents. Les supporters au stade m’ont toujours soutenu. Même quand ils sont revenus après le coronavirus, sachant déjà que j’allais

Wijnaldum évoque les critiques subies à Liverpool, Pochettino et le projet du PSG

Georginio Wijnaldum of Liverpool FC during the Champions League match, 1/4 between Real Madrid and Liverpool played at Alfredo Di Stefano Stadium on April 6, 2021 in Madrid, Spain. (Photo by Ruben Albarran /Pressinphoto / Icon Sport) – Georginio WIJNALDUM – Estadio Alfredo di Stefano – Madrid (Espagne)

partir, ils m’ont tout de même soutenu et, à la fin, ils m’ont fait un bel au revoir.

Sur les réseaux sociaux, si on perdait, j’étais celui qui était placé en coupable. Il y a moment où je me disais « Wow. Si seulement ils savaient ce que je fais pour rester en forme et jouer tous les matchs ». Il y a certains joueurs qui auraient peut-être dit « D’accord, je ne suis pas prêt ». Il y a des joueurs dans leurs dernières années qui sont du genre « Je ne joue pas, car il y a un risque ». J’ai fait l’opposé.

Je n’ai pas toujours bien joué, mais après le match je pouvais me regarder dans le miroir et dire « j’ai tout donné. J’ai travaillé dur pour m’améliorer ». Même avec les physios…J’ai fait le maximum de soins possible. Je ne peux pas me rappeler d’un jour de repos parce que j’ai joué tellement de matchs et tout simplement c’était trop pour le corps, mais j’ai tout fait pour rester en forme.

Wijnaldum « Par moments, je me disais ‘Wow, moi encore ?’. « 

A quel moment j’ai senti moins d’amour ?

Ce n’était pas qu’à la fin, aussi avant. Globalement, dans les deux dernières saisons cela m’est arrivé quelques fois. Il y a eu la rumeur d’une offre de Liverpool, mais que je n’aurais pas accepté parce que je voulais plus d’argent alors les supporters ont affirmé « Ah, il n’a pas eu l’offre qu’il veut, donc il ne fait pas de son mieux pour gagner les matchs ».

Après, les résultats n’ont pas été très bons et tout semblait être contre moi. Par moments, je me disais « Wow, moi encore ? ». C’est un collectif. Mais mes coéquipiers ne m’ont jamais donné le sentiment que je les laissais tomber ou que je me relâchais. Avec l’équipe, tout allait bien.

Des derniers mois compliqués ?

C’était difficile de parler de football, parce que à chaque fois c’était « Qu’allez-vous faire ? Même mes amis lisaient quelque chose et venaient me demander « C’est vrai ? C’est ce que tu vas faire ? ». Je répondais « Vous verrez ce que va se passer ». Je ne voulais pas en parler. C’était globalement ma Wijnaldum évoque les critiques subies à Liverpool, Pochettino et le projet du PSG dernière saison à Liverpool : le futur de Wijnaldum, pas de belles choses sur le terrain. »

Wijnaldum « j’étais allé chez Pochettino. »

Mon choix de signer au PSG ?

Quand il était à Tottenham, j’étais allé chez Pochettino et il m’a montré en vidéo comment il fait un entraînement avec les joueurs pour les aider à s’améliorer et c’est ce qui fait de lui un bon coach. Il ne s’occupe pas seulement de l’équipe, mais aussi de rendre chaque joueur meilleur. Quand mon agent m’a appelé et m’a dit que Pochettino voulait me parler, je me suis dit « Pourquoi il veut parler avec moi ? Je sais déjà comment il travaille ». Mais c’était pour me parler du projet du PSG et je suis heureux d’en faire partie.

Vous pouvez vraiment sentir à quel point ce club veut remporter la Ligue des Champions, c’est comme si cette obsession rentrait en vous. Mais je suis obsédé par la victoire en Ligue des Champions parce que je sais à quel point c’est magnifique et ce le serait encore plus maintenant que je suis là. Je pense aussi au championnat. Il y a cette obsession ici de remporter tous les titres et d’être la meilleure équipe du monde.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Club