Restez connectés avec nous
Brest/PSG - Dall'Oglio évoque des regrets dans l'efficacité alors qu'il y a eu "de bonnes choses"
©Iconsport

Adversaires

Brest/PSG – Dall’Oglio évoque des regrets dans l’efficacité alors qu’il y a eu « de bonnes choses »

Ce samedi soir dans le cadre des 16es de finale de la Coupe de France 2020-2021, le Paris Saint-Germain affrontait Brest au Stade Francis-Le Blé. Olivier Dall’Oglio, poste de l’équipe brestoise, s’est arrêté au micro d’Eurosport 2 après la victoire parisienne (0-3, retrouvez le résumé ici). Il n’a pas caché une petite frustration alors que son équipe n’était pas loin de marquer.

Dall’Oglio « le résultat est un peu lourd, c’est dur à accepter. »

Quel sentiment ce soir ?

Mitigé, parce que le résultat est un peu lourd, c’est dur à accepter. Mais j’ai vu de bonnes choses dans mon équipe. Après, on a payé très cher nos erreurs. Les 2 premiers buts, ce sont des ballons que l’on ne doit pas perdre. C’est aussi un apprentissage. Fadiga s’en voulait beaucoup, il a réagi après. Il a du talent. On ne défend pas trop mal, mais c’est difficile contre Mbappé.

On voulait presser haut ?

Oui, on voulait les gêner sans trop laisser de l’espace dans le dos. On voulait par moments aller aussi haut pour récupérer des ballons. On l’a bien fait en seconde période et même en général. Après, il faut bien exploiter le ballon. Il y a eu des choses intéressantes. Mais il a manqué la finition, de la force, peut-être de l’initiative.

Il a manqué de l’efficacité. Il la faut pour faire basculer le match, même à 2-0. Cela a manqué. On sait que l’on a encore du travail.

Dall’Oglio « Il ne manque pas grand-chose. »

Ils ont su très bien exploiter des contres, alors que l’on a été solide sinon ? 

C’est une des meilleures équipes en Europe là-dessus. Ils vont très vite, ils ont les joueurs pour. Nous, on aurait peut-être pu aller plus vite par moments. Sur les attaques placées aussi on peut faire mieux. Il ne manque pas grand-chose. On a aussi un peu trop tiré sur le gardien.

On montre de belles choses avec notre effectif ?

On a des joueurs qui adhèrent aussi. Il a fallu faire comprendre qu’il faut un équilibre, dans l’envie d’avoir le ballon. Il faut bien attaquer, mais aussi savoir se protéger. Par moments, on est un peu naïf, donc il nous manque des points. Mais on a l’envie d’aller vers l’avant. Il faut chercher à continuer. Cela ne se passe pas trop mal.

On va se maintenir ?

Ce n’est pas acquis. Il faudrait encore des victoires pour l’assurer. Une fois que c’est fait, on a aussi des joueurs qui peuvent se libérer encore.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires