Restez connectés avec nous
Vannes/PSG - Lavenant a été impressionné par Paris et Mbappé
©Iconsport

Coupe de France

Vannes/PSG – Lavenant a été impressionné par Paris et Mbappé

Ce lundi, dans le cadre des 16es de finale de la Coupe de France 2021-2022, le Paris Saint-Germain affrontait Vannes au Stade de la Rabine. Alexandre Lavenant, défenseur central de 26 ans de l’équipe vannetaise, s’est arrêté en conférence de presse après la victoire parisienne (0-4, retrouvez le résumé de Vannes/PSG ici). Il a évoqué l’écart de niveau avec l’équipe parisienne et le fait d’avoir affronté Kylian Mbappé (attaquant parisien de 23 ans) avec des points « impressionnants« .

Lavenant « on ressort du positif de cette belle expérience. »

« Ce que l’on retient ?

C’est qu’il y a vraiment un monde d’écart, que ce soit techniquement, tactiquement. Il y a énormément de détails qui font la différence. Donc c’est dur de retenir des petites choses quand c’est encore à chaud. Mais globalement la qualité technique, tout va plus vite. On n’a pas le temps de vraiment réfléchir. Dès qu’on essaye d’anticiper quelque chose, ils l’ont déjà eux aussi anticipé. Donc c’est tout ça qui est très impressionnant.

Des regrets ?

Forcément, on aurait aimé peut-être tenir le 1-0 un peu plus longtemps. Ou peut-être marquer. Cela peut être ça les regrets. J’ai entendu dire qu’il y avait peut-être but sur la dernière action. C’est le regret, de ne pas avoir donné un but au public, mais sinon il n’y en a pas. On est content, c’est pénible de perdre parce qu’on est des compétitions, mais on est content et on ressort du positif de cette belle expérience.

Lavenant « il faut vraiment le voir et le vivre pour s’en rendre compte. »

Mbappé impressionnant ?

On le savait de toute façon que Mbappé allait être le joueur à surveiller. Il a montré qu’il y a un gros niveau d’écart que les petites erreurs se payent cash. Et même dans une situation où on a l’impression de maîtrise l’action, il sort une frappe en lucarne. Il a confirmé ce qu’on pensait déjà, mais il faut vraiment le voir et le vivre pour s’en rendre compte. Franchement, la capacité d’accélération c’est ce qui le caractérise aussi.

On sait que c’est sa plus grosse force, mais c’est encore plus impressionnant en vrai. On voit le ballon partir et on se dit qu’on est avec lui, mais quand on se retourne il n’est plus là. C’est très, très impressionnant. Et ça permet aussi de prendre de l’expérience. C’est super enrichissant.

Il y avait forcément un peu d’espoir avant la rencontre, car il y a toujours ce rêve de pouvoir s’imposer dans une Coupe de France dont l’histoire est marquée par les exploits. C’était en plus un PSG diminué (11 absents) en face. Sauf qu’il y avait tout de même une équipe d’un certain niveau et une montagne à gravir pour le club de National 2.

Lequel ne peut pas faire autrement qu’accepter l’écart, bien qu’il puisse y avoir des regrets alors que les Vannetais ont eu quelques bonnes situations. Maintenant, il faut surtout retenir les choses apprises et le moment spécial qui a été vécu en affrontant des joueurs qu’ils peuvent d’habitude qu’admirer.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Coupe de France