Restez connectés avec nous
Hoarau : « Je suis très motivé pour éliminer Paris »

Adversaires

Hoarau : « Je suis très motivé pour éliminer Paris »

Guillaume Hoarau retrouvera le PSG ce soir en quart de finale de la Coupe de la Ligue. L’attaquant des Girondins de Bordeaux est impatient de rencontrer son ancienne équipe et fera tout son possible pour l’éliminer.

« Si Bordeaux peut éliminer Paris ? Oui, à condition de réussir l’entame de match et de répondre au combat physique. Si on est intelligent, on aura retenu la leçon de Toulouse (défaite 1-0). Paris est la référence techniquement en France mais nous misons beaucoup sur cette compétition. Et si on se qualifie, cela deviendra très intéressant. Le PSG actuel, c’est une véritable équipe, contrairement à la saison dernière. Ils ont acheté des super joueurs pour améliorer le groupe et ils ont accompli un travail remarquable. Même si actuellement ils sont un peu moins performants collectivement, ils continuent de gagner. Ce que j’éprouve à l’idée de retrouver le PSG ? Du plaisir. J’ai marqué mon premier but en L1 et j’ai remporté mon premier trophée avec Paris (Coupe de France en 2010). Je n’en garde que des bons souvenirs. Il y aura donc un avant et un après-match avec mes anciens coéquipiers. Même si l’équipe est différente aujourd’hui, j’ai gardé des attaches là-bas. Mais copain ou pas, je suis très motivé pour les éliminer. D’ailleurs, pour mon premier match avec le PSG, on avait été battus 1-0 et j’avais marqué dès la rencontre suivante. J’ai perdu ma première rencontre avec Bordeaux sur le même score, alors j’espère que l’histoire va se répéter. C’est difficile pour les joueurs français de s’imposer au PSG ? Oui, tout le monde parle des bienfaits de la concurrence. Or quand elle te concerne, tu as du mal à l’accepter. C’est la mentalité française. A Paris, on me disait : « Ne pars pas, reste. » Mais quand tu as Ibra comme concurrent direct… Cependant, les mecs qui sont là aujourd’hui le savent bien, ceux qui sont sur le terrain sont les meilleurs tout simplement, a déclaré le buteur réunionnais dans Le Parisien, lui qui n’est pas certain de débuter la rencontre de ce soir. Je n’ai pas encore la caisse pour tenir quatre-vingt-dix minutes. On va voir avec le coach, on ne prendra pas de risque. Dans le passé, je me suis blessé car je m’étais trop mis dans le rouge. Alors je raisonne plutôt sur les cinq mois que j’ai devant moi. »

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Adversaires