Restez connectés avec nous
LDC - Gerard Piqué "comme un enfant" après la victoire face au PSG

Adversaires

LDC – Gerard Piqué « comme un enfant » après la victoire face au PSG

Les jours passent, mais le souvenir cruel du 8e de finale retour de Ligue des Champions entre le FC Barcelone et le Paris Saint-Germain est toujours dans toutes les têtes. Cet fois-ci c’est un protagoniste de cette fameuse « remontada » qui est revenu sur ce match. En effet le défenseur central de 30 ans Gerard Piqué a expliqué son ressenti lors d’un événement promotionnel jeudi soir. 

« C’était historique, j’étais comme un enfant. C’était une soirée de rêve. J’ai gagné plusieurs Ligue des Champions (trois fois en 2009, 2011 et 2015) et j’ai ressenti quasiment la même chose. Maintenant, nous allons essayer de gagner la compétition. »

Les mots de l’international espagnol (85 sélections 5 buts) sont touchants, certes, néanmoins un goût plus qu’amer reste dans toutes les bouches parisiennes. C’est d’ailleurs difficile de voir que le tirage au sort des quarts de la Ligue Des Champions s’est deroulé sans le PSG. On ne peut s’empêcher de penser que le club de la capitale a vraiment gâché une très belle occasion de s’inviter dans le top 8 européen.

La vie est ainsi faite, le club catalan ira défier la Juventus de Turin après un véritable miracle. De leur coté les troupes rouges et bleues devront aller chercher tous les trophées nationaux. Cela faciliterait l’oubli de ce terrible échec. Même si L’AS Monaco, qui déroule son football en ce moment, ne se laissera pas faire. Loin de là.

Cela fait partie de la vie des clubs, mais on espère tout de même ne pas revivre des soirées comme celle du 8 mars dernier.

Voir un tel joueur comme Gerard Piqué qui a conquis pratiquement tout les trophées possibles se réjouir autant qu’après une victoire finale laisse songeur quant à ce qui s’est passé sur la pelouse du Camp Nou. Un souvenir qui restera gravé à tout jamais pour les amoureux du club de la capitale, mais pas dans le bon sens.

L’histoire d’un club est ainsi faite entre exploits historiques et terribles défaites. Le Paris Saint-Germain est un club à part, capable de survoler le match aller et de passer totalement à coté au retour. C’est peut être aussi pour ça que l’on l’aime tant. Espérons revivre beaucoup de 14 février et moins de 8 mars.

 

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires