Restez connectés avec nous
Montpellier/PSG - Bertaud "C'est cruel, on a fait un très gros match"
©Iconsport

Adversaires

Montpellier/PSG – Bertaud « C’est cruel, on a fait un très gros match »

Ce mercredi dans le cadre des demi-finales de la Coupe de France 2020-2021, le Paris Saint-Germain affrontait Montpellier au Stade de la Mosson. Dimitri Bertaud, gardien de 22 ans de l’équipe montpelliéraine, s’est arrêté en conférence de presse après la qualification parisienne (2-2, puis 5-6 aux tirs au but, retrouvez le résumé ici) pour la finale le 19 mai contre l’AS Monaco ou Rumilly (match ce jeudi soir). Il était logiquement déçu et a évoqué les tirs au but.

« C’est cruel, on a fait un très gros match, on a su répondre avec caractère, on a su revenir au score, on est tous déçus. Junior Sambia, on lui a dit qu’il fallait qu’il lève la tête, tout le monde en a raté (des penalties), il ne faut pas qu’il s’en fasse pour ça, personne dans le groupe ne lui en veut. Neymar, on a travaillé à la vidéo, mais c’est compliqué quand même d’arrêter un de ses penalties. », propos relayés par Goal.

Les Montpelliérains n’ont pas fait un mauvais match, loin de là même, mais les Parisiens ont été indéniablement supérieurs. Ce qui n’est pas illogique, sauf que c’est forcément pénible à vivre pour les Héraultais. Surtout que c’est synonyme d’élimination alors qu’il y a eu l’espoir d’aller en finale de Coupe de France. D’autant plus avec l’égalisation en fin de première période.

Sauf que Paris a très fort pour Montpellier ce soir, bien qu’il ait malheureusement manqué de l’efficacité. Il reste que c’est une qualification méritée du PSG, qui peut décevoir les Montpelliérains. Sauf qu’il était compliqué de faire beaucoup plus face à des Parisiens en forme. Il y a eu surtout l’inefficacité parisienne, et quelques beaux arrêts de Bertaud, pour garder un suspense jusqu’au bout. Même si le gardien retient plus de positif et l’espoir de la qualification, ce que l’on peut comprendre.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires