Restez connectés avec nous
Caen/PSG - Garande "J'attends qu'on se serve des deux derniers matchs contre Paris"

Adversaires

Caen/PSG – Garande « J’attends qu’on se serve des deux derniers matchs contre Paris »

A l’occasion de la 5e journée de Ligue 1, le Paris Saint Germain se déplacera sur la pelouse du Stade Michel-d’Ornano de Caen. Invaincue à domicile, les Normands souhaitent préserver cet état de fait face au club de la capitale. 

Lors de la conférence de presse de veille match, l’entraîneur de Caen, Patrice Garanrde a expliqué ce qu’il souhaite voir de la part de ses joueurs.

« J’attends qu’on se serve des deux derniers matches contre Paris (défaites 0-3 et 0-6), parce qu’on a été beaucoup trop attentistes. On les a regardés. Je voudrais qu’on s’appuie sur ce qu’on a fait et qu’on joue. Si Paris est vraiment en rodage et qu’on fait un très très gros match, on verra bien. Il ne faut pas qu’on soit timides et timorés. Quand on aura le ballon, il faudra aller leur poser des problèmes. On ne peut pas simplement penser à défendre.

On croit vraiment qu’on peut l’emporter sinon on appelle le PSG et on leur dit de ne pas venir ! Nous avons changé un peu notre façon de jouer, on peut un peu plus construire avec la présence d’Ivan (Santini) devant. Encore une fois, je veux qu’on se libère et qu’on joue. »

Forcément, après avoir les deux grosses défaites subies l’an passé, Caen voudra cette fois montrer un meilleur visage. Il faut se servir des erreurs de l’an passé pour grandir. Attention toutefois à ne pas trop penser aux rencontres précédentes, puisque Paris a beaucoup changé depuis.

Par rapport aux années précédentes, le PSG est en plein changement et souffre de l’absences de résultats concluants. Aussi est-il le moment opportun pour Caen de se montrer plus entreprenant face au club de la capitale. Attention toutefois à l’agressivité et aux contres parisiens, des nouvelles touches amenées par Unai Emery, qui est un peu moins concentré sur la possession de balle que son prédécesseur.

A noter enfin que le stade Michel-d’Ornano habituellement plein pour la réception du PSG, ne l’est pas totalement cette fois-ci. 1400 étaient encore disponibles pour venir remplir définitivement l’enceinte sportive.

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Adversaires