Restez connectés avec nous
Ligue 1 - François Hollande s'arrange avec le Qatar pour les droits télés, Aulas veut "savoir qui a été lésé, de combien

Ligue 1

Ligue 1 – François Hollande s’arrange avec le Qatar pour les droits télés, Aulas veut « savoir qui a été lésé, de combien

Dans le livre Un président ne devrait pas dire çaFrançois Hollande, le Président de la Republique française, a confié qu’il a eu une influence conséquente sur la vente des droits télés de la Ligue 1. Il a aidé Canal+ à garder des droits en demandant l’émir du Qatar et à beIN Sports de laissser à Canalles droits pour les 3 grandes affiches à chaque journée. De quoi faire réagir du côté de la LFP et des dirigeants de clubs français.

Voici l’extrait du livre:

« On a sauvé Canal, confie le président de la République aux auteurs. J’ai reçu discrètement [Rodolphe] Belmer et [ Bertrand] Méheut (anciens patrons de la chaîne cryptée). J’ai appelé l’émir du Qatar et lui ai dit : “Vous allez venir en France en juin, on vous a défendus par rapport aux Saoudiens, on est à vos côtés, mais là, qu’allez-vous faire sur les Rafale ? Il y a aussi l’histoire du foot… Je souhaite qu’il y ait un partage. »

Et la réponse de Jean-Michel Aulas, le président de l’Olympique Lyonnais, auprès de l’AFP:

« On parle d’1,5 milliard d’euros qui aurait été subtilisé aux clubs, il faut absolument que le Conseil de la concurrence s’auto-saisisse. Je suis catastrophé et absolument irrité, a confié JMA devant la presse. C’est une affaire d’Etat. Il faut absolument que la justice, que le Conseil de la concurrence s’auto-saisisse de cet ignoble arrangement sur le dos des clubs qui investissent, mais aussi sur le dos des supporters et des actionnaires.

Je compte sur le président de la Fédération (Noël Le Graët) et de la Ligue (qui sera aussi élu le 11 novembre) pour savoir qui a été lésé, de combien et que les clubs puissent récupérer ses sommes qui sont parties en fumée. Les choses se sont passées dans notre dos de façon absolument anormale. »

Clairement, il y a de quoi être mécontent si l’Etat est intervenu dans le partage des droits télés. On peut comprendre une envie d’aider Canal+, la chaîne française, mais cela a été négatif pour la Ligue 1. De quoi rendre encore plus difficile la lutte face aux autres championnats. Peut-être aurait-il fallu plus penser au football français et possiblement pousser Canal+ vers un autre domaine ou championnat. Peut-être qu’ainsi ils auraient pu garder la Premier League, qui est maintenant sur SFR Sport.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Ligue 1