Restez connectés avec nous
PSG/Rennes - Génésio défend Paris et évoque les clefs du match
©Iconsport

Ligue 1

PSG/Rennes – Génésio défend Paris et évoque les clefs du match

Ce vendredi, dans le cadre de la 24e journée de Ligue 1 2021-2022, le Paris Saint-Germain (1er) affrontera Rennes (5e) au Parc des Princes. Bruno Génésio, entraîneur de l’équipe rennaise, s’est exprimé en conférence de presse à propos de cette rencontre (coup d’envoi à 21h, diffusion sur Amazon Prime). L’occasion d’évoquer la façon de préparer cette rencontre, ce qu’il espère de ses joueurs, la situation du PSG, sa masse salariale « dévoilée » par L’Equipe et les critiques subies par l’équipe parisienne.

Génésio « avoir de l’ambition dans le jeu et ne pas se contenter de bien défendre. »

Comment aborder ce match ?

C’est toujours un plaisir d’aller jouer au Parc des Princes, dans un superbe stade avec une superbe ambiance. C’est certainement le seul match dans la saison où la pression n’est pas sur nous, mais sur l’équipe de Paris. Donc on y va avec beaucoup de motivation, beaucoup de plaisir et beaucoup d’envie, mais aussi beaucoup d’ambition pour leur poser le plus de problèmes possibles.

Sachant que pour prendre des points à Paris, il faut énormément d’éléments. Il faut faire le match quasi-parfait, il faut avoir beaucoup de réussite, il faut avoir un gardien en grande forme, il faut peut-être une équipe de Paris concernée par d’autres choses. On verra ce qui se passe.

Le PSG ne perd pas avant un match de Ligue des Champions ?

Cela ne m’étonne pas, comme toutes les grandes équipes. On l’a vu contre Lille, ils ont sorti un match de Champions League. On sait que demain cela va être pareil. Je ne pense pas qu’il y aura la tête au Real Madrid. Il faudra être à 100% de nos possibilités. Mais surtout avoir de l’ambition dans le jeu et ne pas se contenter de bien défendre.

Génésio « Jouer à 100%, voire plus, de nos possibilités et d’avoir un peu de réussite. »

Quelle est la solution ?

C’est de jouer à 100%, voire plus, de nos possibilités et d’avoir un peu de réussite. Je me souviens qu’à l’aller ils ont le coup-franc sur la barre qui aurait pu changer le match. Mais on a fait le match quasiment parfait dans l’animation défensive. Dans l’animation offensive, on a su à chaque fois que l’on avait le ballon leur poser des problèmes en jouant notre jeu. Il faut cela, de la réussite. On a eu cela à l’aller. Là, ce sera

PSG/Rennes - Génésio défend Paris et évoque les clefs du match

Bruno Genesio, headcoach of Rennes during the Ligue 1 match between Stade Rennes and Dijon FCO at Roazhon Park on April 25, 2021 in Rennes, France. (Photo by Vincent Michel/Icon Sport) – Bruno GENESIO – Roazhon Park – Rennes (France)

chez eux et c’est difficile de les manœuvrer là-bas. Mais on n’a aucune pression.

C’est quoi le marquage préventif évoqué par Aguerd ?

C’est simplement, lorsqu’on attaque, il y a des joueurs concernés et d’autres qui sont là pour anticiper une perte de balle, d’être déjà au marquage des attaquants adverses pour qu’ils ne puissent pas contre très vite. Il y a un joueur qui va très, très vite en face et qui ne doit pas pouvoir se tourner.

Génésio « ce sera difficile pour nous. »

Le PSG a remonté le curseur ?

Oui, en tout cas sur ce que j’ai vu à Lille et je sais que ce genre d’équipe, ils sont déjà champions, leur vrai objectif c’est la Ligue des Champions. Alors ils sont en mode compétition pour bien se préparer. Cela passe par de très bons matchs de championnat avant. Alors ce sera difficile pour nous.

Lille a fait des erreurs ?

Même si on n’en fait pas, ils sont capables de provoquer des choses. Mais c’est sûr que contre eux la moindre erreur se paie cash.

Une pression en ayant remporté le match aller ?

Un peu, mais c’est surtout en étant 2e au classement, que l’on a parlé pour certains de l’Equipe de France, de la Ligue des Champions…Et je pense que l’on n’est pas assez armé dans ce groupe pour faire à cela. On a un effectif très jeune encore. On assume notre construction de l’effectif, mais peut-être que l’on n’a pas été assez protecteur dans cette période. Pour des joueurs qui sont encore en début de carrière, il faut être vigilant.

Génésio « Très bien défendre est indispensable, mais on veut aussi mettre en place notre jeu et poser des problèmes. »

C’est mieux d’avoir une charnière très rapide au moment d’affronter Mbappé ?

Oui, c’est mieux. Je pense que l’on une des charnières les plus performantes du championnat. En vitesse, dans le jeu aérien, dans la relance, ils ont beaucoup de qualités. Ce sont deux joueurs très importants et on a la chance de les voir.

Gagner au Parc serait un exploit ?

Oui, bien sûr. C’est toujours un exploit de gagner au Parc. Très peu d’équipes ont gagné là-bas ces dernières années. J’ai surtout envie que l’on montre notre visage, pas seulement pour mettre le bus et chercher le 0-0. Très bien défendre est indispensable, mais on veut aussi mettre en place notre jeu et poser des problèmes.

Génésio « Je pense que l’on mésestime leur parcours en championnat. »

Un risque d’une envie de revanche en face ?

Ce sont des compétiteurs en face. Que ce soit nous, que l’on ait gagné ou pas, ils veulent gagner leurs matchs. Le parcours est assez parlant. Je ne pense pas qu’il y ait une motivation supplémentaire. Je pense qu’ils le sont tout le temps. D’ailleurs, je pense que l’on mésestime leur parcours en championnat.

Ce n’est pas sur ce match que l’on compte prendre des points ?

PSG/Rennes - Génésio défend Paris et évoque les clefs du match

Bruno GENESIO (Entraineur Rennes SRFC) during the Ligue 1 Uber Eats match between Rennes and Paris Saint-Germain at Roazhon Park on October 3, 2021 in Rennes, France. (Photo by Anthony Bibard/FEP/Icon Sport) – Roazhon Park – Rennes (France)

On n’y va pas en victime. C’est sûr. Mais on sait que gagner au Parc c’est un exploit, c’est une des meilleures équipes en Europe et qui perd très peu au Parc. Mais on n’y va pas en touriste, pas du tout. On va faire tout ce qu’on peut pour ramener un résultat positif. Tout est possible dans le football. On y a cru à l’aller. C’est important de prendre des points.

Un match amine particulièrement alors que je suis le coach en Europe qui a le plus gagné contre Paris dans l’ère qatarie ?

Je ne prépare pas les matchs différemment. J’ai aussi eu la chance d’avoir des joueurs capables de faire de grands matchs. Encore une fois, il faut beaucoup de circonstances pour créer un exploit là-bas.

Génésio « Tant mieux pour eux s’ils ont des moyens colossaux et que cela permet de gagner une Coupe d’Europe. »

Le PSG représente 37% de la masse salariale en Ligue 1 ? 

On le sait de toute façon. Les résultats le montrent aussi, ils ont déjà 13 points d’avance. Cela montre qu’ils dominent le championnat sans problème, ils ont les meilleurs joueurs et la meilleure équipe. Ils ont les moyens les plus importants et sont calibrés pour gagner la Ligue des Champions.

Mais l’année dernière Lille a été capable d’être champion, ça montre que tout est possible dans le football. Je n’ai pas d’avis là-dessus. Je ne jalouse pas ce club, je dis que c’est tant mieux pour eux et pour les gens qui travaillent là-bas.

Et je dis souvent, contrairement à ce qu’on peut entend parfois, ce sont des gens qui ont un comportement toujours très classe, qu’ils gagnent ou qu’ils perdent, aussi bien les joueurs que l’entraîneur ou les dirigeants. Tant mieux pour eux s’ils ont des moyens colossaux et que cela permet de gagner une Coupe d’Europe. C’est un club français.

Le PSG critiqué sur le fond de jeu ?

C’est quoi un fond de jeu ? C’est quoi la définition ?

Génésio « Quand vous jouez contre des blocs bas tous les week-ends, c’est difficile de créer du jeu. »

Qu’ils ne dégagent pas de force collective.

Ils ont 13 points d’avance et une seule défaite. S’il n’y avait pas une force collective, le PSG n’en serait pas là. Evidemment qu’il y a énormément d’attente car il y a tellement de très, très grands joueurs qu’il y a dans cette équipe. On imagine qu’il suffit qu’ils rentrent sur le terrain pour gagner 4-0. Mais en face il y a aussi des équipes qui travaillent bien en face, qui étudient le jeu, qui peuvent tenir 70-80 minutes.

Ils jouent beaucoup de buts sur le dernier quart d’heure, ce n’est pas un hasard. Quand vous jouez contre des blocs bas tous les week-ends, c’est difficile de créer du jeu. Je trouve que l’analyse faite sur le PSG est un peu sévère. On verra ce qu’ils feront en Coupe d’Europe.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Ligue 1