Restez connectés avec nous
PSG/Saint-Étienne - Dupraz évoque son groupe, Khazri, l'état d'esprit, Paris et Messi
©IconSport

Ligue 1

PSG/Saint-Étienne – Dupraz évoque son groupe, Khazri, l’état d’esprit, Paris et Messi

Ce samedi, dans le cadre de la 26e journée de Ligue 1 2021-2022, le Paris Saint-Germain (1er) affrontera l’AS Saint-Étienne (16e) au Parc des Princes. Pascal Dupraz, entraîneur de l’équipe stéphanoise, s’est exprimé en conférence de presse à propos de cette rencontre (coup d’envoi à 21h, diffusion sur Canal+Décalé). L’occasion d’évoquer l’état de son groupe, la façon dont il aborde la rencontre et la préparation de ce match, ainsi que le fait d’affronter Lionel Messi (attaquant de 34 ans).

Dupraz « J’ai planté le décor. Il faut se rappeler que nous ne comptons que 22 points, ce n’est pas suffisant. »

« Quel groupe pour ce déplacement ?

Crivelli est en phase de reprise. Sow et Maçon ne sont pas rétablis. Gnagnon a un problème musculaire. Khazri va beaucoup mieux, on va patiemment attendre demain (vendredi). Je pense qu’il viendra avec nous à Paris, peut-être qu’on prendra un joueur de plus dans le groupe.

Vous insistez sur l’idée de « ne pas prendre de photo » en allant à Paris ?

Je n’ai pas besoin d’insister. J’ai planté le décor. Il faut se rappeler que nous ne comptons que 22 points, ce n’est pas suffisant. A chaque fois qu’on joue un match, il faut montrer notre meilleur visage, y compris contre les équipes qui nous sont supérieurs sur l’ensemble du championnat. C’est le cas du PSG, une des meilleures formations d’Europe.

Vous avez déjà battu Paris avec Evian…

(Il coupe). Avec Toulouse aussi. Mais ça, c’est du passé. Il faut donner le meilleur de soi même, quitte à se surprendre également. Il faut aussi, peut-être, que le PSG ne soit pas dans un bon jour. Depuis la nuit des temps, il y a des résultats surprenants.

Dupraz « Nous n’avons pas la faveur des pronostics mais on a le mérite d’être là. »

Ce voyage à Paris compte-t-il vraiment dans la course pour le maintien ?

Il y a des points en jeu. Nous n’avons pas la faveur des pronostics mais on a le mérite d’être là.

Vous avez regardé la victoire de Nantes face au PSG ?

J’ai regardé et re-regardé celui de Saint-Etienne contre Strasbourg. Mais j’ai vu qu’Alban Lafont, que j’ai dirigé à Toulouse quand il était jeune, avait eu la note de 10/10 dans L’Équipe. J’aimerais bien que Paul (Bernardoni) ait aussi 10/10 samedi (sourire).

Dupraz « J’espère qu’il sera un peu moins bien qu’à l’accoutumée. »

Comment c’est d’affronter Messi ?

C’est un joueur exceptionnel, fantastique. J’espère qu’il sera un peu moins bien qu’à l’accoutumée. Il semble extrêmement humble et respecte ses adversaires, son sport.« , propos relayés par Le Progrès.

Le groupe stéphanois ne sera donc pas au complet, mais il y a un certain espoir de voir Khazri être prêt après le coup reçu le weekend dernier à Strasbourg. Ce serait déjà une excellente nouvelle pour les Verts, dont il est le meilleur buteur en championnat cette saison avec 9 buts. Ce serait évidemment un atout important pour avoir une bonne chance face au PSG. Il faut tout de même attendre pour les certitudes.

Celle que l’on peut déjà avoir est que Dupraz va demander un maximum de combativité à ses joueurs. Peut-être pour tenter un pressing très haut en début de match, ce qui peut déstabiliser un PSG qui devra en plus faire avec la suspension de Marco Verratti (milieu de 29 ans). Mais possiblement aussi pour un bloc bas, peut-être après avoir tenté le pressing et de marquer vite, avec une agressivité pour empêcher les Parisiens de passer. Ce ne sera pas forcément très spectaculaire, sauf que ce peut être très pénible à affronter. Les Parisiens devront mettre un maximum de concentration, d’énergie et d’efficacité pour s’éviter une seconde mauvaise surprise de suite.

Le coach stéphanois ne veut pas trop s’appuyer sur le passé et ou la victoire de Nantes, mais il apparaît assez facilement que le PSG a eu du mal à être dangereux et à marquer face à des blocs bas ces dernières semaines. Il y a eu du mieux dans la création contre Nantes, mais il faut encore confirmer cela, être plus adroit devant les buts et gagner en solidité face aux contres. Il n’y a rien d’acquis face à un adversaire qui sera particulièrement motivé. On espère donc voir encore une montée en puissance du collectif et de certaines individualités, dont Messi.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Ligue 1