Restez connectés avec nous
Trophée UNFP - "Le football en dit plus avec Verratti qu'avec Lacazette"

Ligue 1

Trophée UNFP – « Le football en dit plus avec Verratti qu’avec Lacazette »

Alors que le Paris-Saint-Germain est quasiment assuré d’être champion de France pour la 3e fois consécutive, les Parisiens, qui visent le triplé Coupe de la Ligue, championnat et Coupe de France, pourraient également être récompensés individuellement aux trophées UNFP. La cérémonie aura lieue dimanche prochain sur BeIn Sports.

3 joueurs du PSG sont nommés dans la catégorie reine de meilleur joueur de Ligue 1 : Zlatan Ibrahimovic, Javier Pastore et Marco Verratti ; ils seront opposés à Alexandre Lacazette. Les journalistes du Parisien, Dominique Sévérac et Frédéric Gouaillard sont revenus sur la saison de ces 4 joueurs et voient le Lyonnais souffler le titre aux joueurs de la capitale.

En effet, il faut rappeler que les votes sont faits par les joueurs de Ligue 1, mais le problème est qu’ils ont été effectués au mois de mars. Ainsi, Sylvain Armand, l’ex-défenseur passé par le PSG a révélé avoir voté pour le Suédois juste avant la défaite parisienne à Bordeaux et que ses paroles prononcées dans les travées de Chaban Delmas n’y auraient rien changés. Toutefois, il faut rappeler qu’en mars, l’OL caracolait en tête du championnat et que les performances parisiennes n’étaient pas du même niveau que ces derniers mois.

Selon les deux journalistes, les votes sont souvent réalisés pour récompenser un club et donc Lacazette semble le digne représentant de cette très bonne saison lyonnaise. D’autant qu’on a tendance à beaucoup regarder les statistiques et dans ce domaine, le jeune international français est le meilleur avec 27 buts marqués et le titre de meilleur buteur qui lui est promis.

Mais pour eux, le vainqueur légitime devrait être Verratti si la logique était respectée. Pour Gouaillard : « Verratti a été le joueur le plus constant de la saison, Lacazette a aussi fait une très bonne saison, avec 27 buts, c’est beaucoup mais sur la fin de saison il a été moins performant ». Séverac est plus élogieux envers le petit milieu italien : « Verratti fait une saison exceptionnelle, c’est un génie, le football en dit plus avec Verratti que Lacazette ».

Selon eux, Javier Pastore a quant à lui effectuer une bonne saison, mais il représentait un choix par défaut dans le milieu parisien au début de la saison et que par conséquent, il ne peut pas vraiment prétendre à devancer Verratti pour le titre honorifique de meilleur joueur. Néanmoins, pour appuyer leur version, les journalistes du parisien ont évoqués les performances ratées de l’argentin en Champions League par rapport à Verratti qui a été « celui qu’on a vu alors que tout le monde sombrait ». Leurs arguments paraissent cependant hors contexte puisqu’on se trouve ici dans le cadre d’une élection du meilleur joueur de Ligue 1 où El Flaco a éblouit de ses gestes de classes et de ses passes décisives !

Par rapport à Zlatan Ibrahimovic, ils sont en désaccord concernant sa présence dans les nominés. Selon Séverac « pour ne pas le mettre dans la sélection, il faut se lever tôt quand même », pour lui ce n’est pas une surprise, ses statistiques demeurent bonnes et il estime que Zlatan « ». En revanche, Gouaillard évoque un besoin de ne pas juger une saison que sur les statistiques et une saison « pas à la hauteur par rapport aux autres saisons » pour le Z. Il pense qu’avec une année perturbée par 7 semaines d’absences et des suspensions, d’autres joueurs comme Payet auraient pu prétendre à une place dans les 4.

Finalement, aucune contestation pour les 2 journalistes, c’est Verratti qui mériterait de succéder à Ibra au palmarès du meilleur de joueur de Ligue 1 même si c’est Lacazette qui s’imposera peut-être à cause des modalités de votes et notamment des dates de clôture de ceux-ci.

D’autres Parisiens sont nommés pour cette cérémonie, Marquinhos en tant que meilleur espoir et Blanc en tant que meilleur entraîneur. Et encore une fois, c’est un Lyonnais qui devrait voler la vedette à un Parisien, le Président, déjà devancé l’an passé par René Girard, Blanc pourrait cette saison payer le classement du PSG au mois de mars. Le trophée reviendra donc surement à Hubert Fournier, le technicien rhodanien, « même si la 2e partie de saison du PSG, inciterait à le donner à Blanc. » Au final, le champion du monde 98 pourrait perdre ce trophée, tout en effectuant un triplé inédit en France.

Ainsi, les trophées individuels sont toujours sources de contestations et reste un peu subjectifs, Verratti en fera peut-être les frais dimanche prochain. Mais, si les Lyonnais sont bien placés pour rafler toutes les catégories (Fékir et Lopes étant eux aussi favoris), ce sont les titres collectifs qui compte au final.

Sur ce point-là, le PSG est en passe de réaliser une saison presque parfaite avec déjà deux titres en poche (Trophée des champions, Coupe de la Ligue), un troisième qui ne manquera pas d’être officialisé d’ici peu à Montpellier ou au Parc contre Reims et une finale au Stade de France contre Auxerre à disputée. Finalement, Paris domine au niveau national et n’a échoué qu’au niveau européen contre une équipe de Barcelone époustouflante finaliste et qui visera la victoire à Berlin.

 

Publicités

Derniers articles

Autres articles présents dans Ligue 1