Restez connectés avec nous
Officiel - L'UEFA annonce les nouvelles règles de "viabilité financière"
©Iconsport

Une

Officiel – L’UEFA annonce les nouvelles règles de « viabilité financière »

Depuis de nombreux mois, l’UEFA travail sur une une refonte importante du Fair-Play Financier pour arriver à un nouveau système de règles. Ce jeudi, un communiqué officiel a été publié pour présenter cette nouvelle formule avec la règlementation sur la « viabilité financière ». Il y a globalement ce qui avait été annoncé, avec un peu plus de marge de manœuvre sur le budget et notamment une restriction sur la part des recettes attribuée aux « salaires, aux transferts et aux commissions ».

« Plus de latitude aux clubs concernant leurs finances. »

« Concernant la solvabilité, la nouvelle règle portant sur l’absence d’arriérés de paiement (envers des clubs de football, le personnel, les administrations sociales et/ou fiscales et l’UEFA) constituera une meilleure protection pour les créanciers. Des contrôles seront réalisés tous les trimestres et il y aura moins de tolérance envers les payeurs retardataires.

Les nouvelles exigences en matière de recettes du football constituent une évolution de l’exigence actuelle relative à l’équilibre financier, et elles offriront plus de latitude aux clubs concernant leurs finances. Afin de faciliter l’application de ces exigences pour les clubs, le calcul des recettes du football est similaire à celui du résultat relatif à l’équilibre financier. Si l’écart acceptable a été augmenté, passant de 30 millions d’euros sur trois ans à 60 millions d’euros sur la même période, les exigences portant sur la juste valeur des transactions, l’amélioration du bilan des clubs et la réduction de l’endettement ont été largement renforcées.

« Le règlement limite les dépenses consacrées aux salaires, aux transferts et aux commissions des agents à 70 % des recettes du club. »

La plus grande innovation de ce règlement est l’introduction d’une règle relative aux frais liés à l’équipe, qui permettra de mieux contrôler les coûts relatifs aux salaires et aux frais de transfert des joueurs. Le règlement limite les dépenses consacrées aux salaires, aux transferts et aux commissions des agents à 70 % des recettes du club. Des évaluations seront réalisées régulièrement, et les infractions entraîneront des sanctions financières et des mesures sportives prédéfinies.

Le nouveau règlement entrera en vigueur en juin 2022. Une application progressive de ses dispositions est prévue sur trois ans, afin de laisser aux clubs le temps de procéder aux ajustements nécessaires. »

Les nouvelles règles du « Fair-Play Financier », qui ne devrait donc plus exister sous ce nom, sont donc désormais claires et fixées. Elles seront appliquées à partir de cet été, avec du temps laissés aux clubs pour s’adapter puisqu’il y a une « application progressive ». Pour rappel, les sanctions évoquées sont aussi bien plus sévères qu’avant, avec notamment la possibilité d’être rétrogradé d’une compétition. Cependant, on reste prudent sur ce point puisque des clubs ont évité des sanctions ces dernières années en passant par le Tribunal Arbitral du Sport.

On espère en tout cas que ces règles aideront à avoir un football qui grandit de façon raisonnable et en permettant à chacun d’avoir sa chance dans les compétitions. Même si avoir un plus gros budget reste, comme dans beaucoup de domaines, un atout.

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Une