Restez connectés avec nous
Pérez se lâche sur le dossier Mbappé : Macron, pression et "il a changé"
©Iconsport

Une

Pérez se lâche sur le dossier Mbappé : Macron, pression et « il a changé »

Florentino Pérez, le président du Real Madrid, s’est confié ce mercredi soir au micro de l’émission El Chiringuito. Il a notamment été longuement questionné à propos de Kylian Mbappé, attaquant de 23 ans qui était en fin de contrat au Paris Saint-Germain cet été et semblait très proche de rejoindre le club madrilène sauf qu’il a finalement prolongé à Paris. Selon le dirigeant espagnol, cela est surtout à cause de la pression politique, notamment exercée par le président de la République Emmanuel Macron, et de l’offre démesurée du PSG. Ce qui aurait fait « changer » Mbappé.

Pérez « Je pense que c’est à cause de la pression politique qu’il y avait et aussi pour des raisons économiques. »

« Que s’est-il passé avec Mbappé ?

Il a communiqué a tout le monde son souhait, son rêve, de jouer au Real Madrid. Il l’a manifesté publiquement. On le voulait en août dernier mais ça n’a pas été possible, le PSG a refusé de le vendre. Il s’est ensuite passé beaucoup de temps, il fallait attendre un an et 15 jours avant, la situation a changé. Je pense que c’est à cause de la pression politique qu’il y avait et aussi pour des raisons économiques. 

Ils nous ont dit que ça avait changé et on a vu qu’il a changé. J’ai été choqué de voir qu’il ne voulait pas participer à un évènement publicitaire avec ses coéquipiers en sélection. Puis il y a une série de choses, ils (le PSG) lui ont proposé d’être le leader de la direction du club. Et là on s’est dit : ‘Ce n’est pas le Mbappé qu’on voulait recruter, c’est un autre qui a dû changer de rêve’. Il est très jeune, la pression nous affecte tous. Le président de la République l’a appelé, ça touche un gamin même si ça n’a pas beaucoup de sens qu’il soit appelé par le président français. 

Pérez « Ils sont déçus mais le Mbappé qui voulait venir au Real Madrid n’était pas ce Mbappé. »

Sa mère a fait pression ?

Je ne sais pas, mais je ne pense pas. Je crois que sa mère voulait qu’il vienne à Madrid parce qu’il s’agissait de son rêve. Je n’ai pas parlé avec elle, mais on nous a fait savoir qu’elle était embarrassée par la situation.

Les supporters ne veulent plus de Mbappé…

Ils sont déçus mais le Mbappé qui voulait venir au Real Madrid n’était pas ce Mbappé.

Pérez « ce Mbappé n’est pas mon Mbappé. Mais s’il change… »

On le verra à Madrid ?

Aujourd’hui, non, parce que ce Mbappé n’est pas mon Mbappé. Mais s’il change… La vie prend 1000 directions. Je pense qu’ils l’ont rendu confus et il est très jeune. Je lui souhaite le meilleur, je ne lui souhaite aucun mal. Mais j’ai cru à son rêve. », propos relayés par Real France.

Il est assez surprenant déjà de voir le président du Real Madrid parler de « mon Mbappé », comme s’il lui avait appartenu à un moment. Peut-être qu’ils ont été relativement proches avec beaucoup de discussions, mais ces propos on n’a tout de même pas le sentiment qu’il s’agit de grands amis. Mais les Madrilènes sont allés trop vite dans ce dossier, comme avec les supporters qui chantaient pour Mbappé lors des matchs de Ligue des Champions contre le PSG. Il fallait attendre le choix du joueur, qui a finalement prolongé au PSG.

Bien sûr, les arguments financiers comptent. Mais c’est triste de voir le Real Madrid faire comme s’il n’avait pas aussi présenté une offre très importante. Rien ne dit que celle du PSG était supérieure. Il y a aussi une question de projet, de sensibilité, de sentiments, d’histoire. Les Madrilènes n’arrivent pas à l’accepter, mais un joueur peut avoir envie et l’espoir de gagner la Ligue des Champions à Paris. D’autant plus s’il est attaché au club et à la ville, ainsi qu’au pays.

Macron a eu des mots en faveur du PSG et a pu souligner auprès de Mbappé le fait important qu’il peut accomplir en France en remportant la Ligue des Champions en étant Parisien. Mais il n’y a pas à parler d’une pression politique. L’attaquant a pu faire son choix sans être menacé, et la pression est même plutôt venue du côté madrilène avec des déclarations chaque semaine. Maintenant, il faut accepter l’échec et arrêter de chercher des excuses.

Reste à voir si Mbappé répondra à ces affirmations, même s’il n’est pas du genre à rentrer dans ce genre de « jeu ».

Publicités

Derniers articles

Publicité

Autres articles présents dans Une