Restez connectés avec nous
Arnaud Hermant évoque la difficulté du PSG à garder ses jeunes joueurs

Actu Jeunes

Arnaud Hermant évoque la difficulté du PSG à garder ses jeunes joueurs

Malgré une vraie envie de les garder, le Paris Saint-Germain a perdu cet été deux joueurs formés qu’il souhaitait professionnaliser : Tanguy Kouassi, défenseur central de 18 ans, et Adil Aouchiche, milieu de terrain de 17 ans. Un mal qui ronge le PSG depuis plusieurs années, puisqu’il n’arrive pas à garder et faire progresser ses jeunes joueurs prometteurs. Un problème sur lequel est revenu Arnaud Hermant, journaliste pour Europe 1

Hermant « avec Neymar et Mbappé, le PSG est entré dans une nouvelle logique. »

« L’évolution ne date pas d’hier. Il y avait eu l’affaire Kingsley Coman avec un différend entre Laurent Blanc et Olivier Létang. C’est un exemple qui a montré que le PSG forme des joueurs mais ne sait pas derrière leur offrir une perspective en équipe première. Je sais des choses qui étaient remontées ces dernières années : le sentiment d’être moins bien traité que les jeunes étrangers. Par exemple Thilo Kehrer. 

Il y a ce problème un peu nouveau au PSG face aux jeunes : qu’est-ce qu’on peut leur proposer ? Vous avez Kimpembe mais qui n’a pas été non plus un titulaire indiscutable. Généralement, la paire c’était Silva-Marquinhos. Ceux qui sont partis, ils auraient pu peut-être entrer dans un turnover. Sauf qu’avec Neymar et Mbappé, le PSG est entré dans une nouvelle logique.

Hermant « Aujourd’hui, le PSG est aussi un club qui forme des joueurs pour les vendre afin d’équilibrer les comptes. »

Le PSG s’est dit que pour équilibrer les comptes il fallait vendre des joueurs. Vendre des joueurs pas forcément indiscutables… mais avec une certaine valeur. L’année dernière ils ont vendu Nkunku et Diaby pour à chaque fois plus de dix millions d’euros. Cela a permis d’équilibrer les comptes. Aujourd’hui, le PSG est aussi un club qui forme des joueurs pour les vendre afin d’équilibrer les comptes. Le souci, c’est que quand il veut en garder un, il part… et ça c’est plus gênant.”, propos relayés par Sport.

Des jeunes trop impatients.

La plupart des grands clubs font progresser leurs jeunes joueurs, les amènent au monde professionnel pour ensuite les vendre pour une belle somme s’ils n’ont pas leur place dans l’équipe première. Dans le même temps, il faut bien sûr faire en sorte de garder les meilleurs éléments. C’est loin d’être illogique, c’est même une stratégie qui permet d’avoir de quoi recruter les grands joueurs confirmés et normalement de se renforcer ponctuellement avec la formation.. Le PSG parvient à faire le premier point, mais le problème c’est qu’il a du mal à garder ses jeunes les plus prometteurs quand il le souhaite. Rappelons tout de même que les Titis partis tôt qui se sont imposés au plus haut niveau sont rares. Même si Diaby et Nkunku ont réussi une très belle première saison à Paris.

Le club de la capitale est certainement fautif dans certains dossiers, puisqu’il peut y avoir des erreurs dans la gestion des nombreux joueurs. Cependant, au vu du nombre de joueurs qui se sont imposés au très haut niveau on peut aussi se demander si ces jeunes joueurs n’ont pas les yeux plus gros que le ventre. La loi du PSG est la même que dans tous les clubs. Ils ont un besoin de résultat et il faut mériter sa place dans l’effectif, même en venant du centre de formation.

La plupart des jeunes joueurs n’ont pas l’air de vouloir se battre pour s’imposer dans l’effectif professionnel de leur club formateur, comme s’ils devaient jouer régulièrement très tôt. Il faut pourtant passer par des entraînements, des prêts et/ou des bouts de matchs avec l’équipe première. Surtout dans les plus grands clubs. Il faut de la patience, du travail et surtout accepter qu’après de bonnes performances et des débuts prometteurs on n’est toujours pas l’égal de Kylian Mbappé ou Neymar (attaquants de 21 et 28 ans).

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Autres articles présents dans Actu Jeunes