Restez connectés avec nous
Angers/PSG - Les tops et flops de la victoire difficilement obtenue par les Parisiens
©Iconsport

Autour du PSG

Angers/PSG – Les tops et flops de la victoire difficilement obtenue par les Parisiens

Le Paris Saint-Germain, s’est imposé dans la difficulté contre le SCO d’Angers lors de la 20e journée de Ligue 1 jouée samedi soir sur le score de 0-1 (retrouvez le résumé ici). Nous avons assisté à un match moyen des Parisiens qui ont eu trop de déchet dans leur jeu. Les joueurs d’Angers ont joué bas, en bloc et cela a posé pas mal de problème aux Parisiens. Le manque d’efficacité a une nouvelle fois fait parler de lui. Voici nos tops et flops parisiens sur ce match.

Les tops –

Keylor Navas.

Il est certainement la recrue la plus importante de l’ère QSI. Il dégage cette force dans les cages qui ne laisse personne indifférent. Ses coéquipiers jouent avec plus d’assurance quand il est là et les adversaires doivent faire face à ce dernier rempart ultime qui ne cesse d’impressionner. Il est toujours présent et sauve son équipe à chaque fois par des parades importantes. Cela faisait bien longtemps que le PSG n’avait pas eu un gardien de ce niveau. Contre Angers, il a une nouvelle fois fait parler ses qualités en maintenant le score. Ses arrêts valent des buts.

Layvin Kurzawa.

Une fois n’est pas coutume, retrouver Kurzawa dans les tops n’arrive pas tous les jours. Mais ce soir, il a livré une prestation intéressante offensivement et défensivement. Il semble sous le charme de Pochettino et il ne se trompe pas puisque le technicien argentin semble vouloir s’appuyer sur lui. Il n’a pas ménagé ses efforts et s’est vu récompensé par un but salvateur à la 70e minute. On redemande de le voir à ce niveau et l’on espère que Pochettino arrivera à lui redonner la confiance pour jouer comme lorsqu’il évoluait à Monaco. Parce que c’était un sacré joueur.

Neymar.

Le brésilien ne se rate pas souvent, au pire, il fait un match moyen, mais ce soir, il a été bon. Mais ses qualités exceptionnelles laissent toujours de la place aux frissons. Ses accélérations, ses prises de risques et sa vision du jeu ont une nouvelle fois éclairé le jeu parisien. C’est un sacré joueur qui donne l’impulsion à son équipe. Ce soir, il n’a pas été aidé par ses partenaires offensives, mais qu’à cela tienne il a tout de même été dangereux et a surtout permis de voir le bloc angevin reculer sous la pression constante du numéro 10. De plus, Neymar, n’a pas oublié les retours défensifs et s’est montré assez volontaire pour exercer le premier pressing.

Les flops –

Kylian Mbappé/Angel Di Maria.

À droite Di Maria a systématiquement oublié de servir Florenzi. Cela devient perturbant pour le latéral Italien qui ne se ménage pas. Pour le reste, Di Maria a tenté mais il a raté quasiment tout ce qu’il a entrepris. Il a fait des mauvais choix et a continué a nous offrir un déchet technique qui commence à devenir inquiétant à 6 mois de la fin de son contrat. Du côté gauche, Mbappé aura à peine été plus en vu. Mais il l’a été essentiellement quand il a pris la profondeur pour demander des ballons en utilisant ses qualités de déplacement. Encore une fois il ne l’a que peu trop fait et a logiquement traversé le match sans coup d’éclat.

La pelouse du Stade Raymond Kopa.

On ne pouvait pas mentionner la pelouse d’Angers ce samedi soir qui a beaucoup joué dans la qualité technique du match. Il y a eu pas mal de faux rebond et la pluie n’a pas arrangé son état. Comment pratiquer du beau football sur une telle pelouse. Les Parisiens en ont clairement pâti. Dans tous les cas, ce n’est pas une bonne vitrine pour la Ligue 1 et ses meilleures équipes qui risquent de voir leur joueur se blesser sur ce type de terrain.

L’animation offensive.

Qu’arrive-t-il à l’attaque parisienne? Il y a clairement un problème physique, mais cela n’explique pas tout. L’état d’esprit joue pour beaucoup dans le déroulement des rencontres. Ce soir 3 frappes cadrées seulement, mais surtout très peu d’imagination dans le l’animation. Les appels de balles sont stéréotypés et ne se font pratiquement jamais en équipe. Il n’y a pas assez de combinaisons, les côtés sont trop peu utilisés par les 4 offensifs, alors que le but vient du côté droit pour un but de Kurzawa, latéral gauche.

Il va falloir que chaque joueur arrête de jouer pour lui-même et Pochettino a du travail pour amener ses leaders d’attaque à jouer à l’unisson. Si l’on rajoute l’inefficacité chronique ces derniers temps, on retrouve un match sans émotions. Il est temps de se poser les bonnes questions et de se montrer inventif dans les entraînements pour redonner à cette attaque toutes les qualités dont elle dispose.

 

Publicités

Vidéos football

 

Derniers articles

Vidéos PSG

Autres articles présents dans Autour du PSG